[vc_row][vc_column][vc_column_text]apprenons 1

Office de Tourisme Fumel – Vallée du Lot

Place Georges Escande

BP 10037

47502 FUMEL CEDEX

Tél. : +33 5 53 71 13 70

Horaires d’ouverture

Les lundis, mercredis, jeudis et vendredis
De 10h à 12h et de 14h à 17h30
Les mardis et samedis
De 14h à 17h30

[/vc_column_text][vc_column_text]

Léquipe de l’office du tourisme de Fumel1125a67acb32dc7937447f82eae13a8255e76990bf5d

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_column_text]

Gilles BRIGNARD

Gilles BRIGNARD
Directeur de l’Office de Tourisme

Me contacter

Amina MAGASSA

Amina MAGASSA
Conseillère en séjour & Responsable Accueil-Information

Me contacter

Barbara DELMOULY

Barbara DELMOULY
Conseillère en séjour – Administratif

Me contacter

Meryll LANSELLE

Meryll LANSELLE
Conseillère en séjour – Administratif – SauveTerre Musée de Préhistoire

Me contacter

Françoise LANDREAU

Françoise LANDREAU
Responsable Réceptif groupes & Commercialisation – Guide Accompagnatrice – Renfort Conseil en séjour

Me contacter

Mélusine REY

Mélusine REY
Pôle web & Animation Numérique de Territoire – Renfort Conseil en séjour

Me contacter

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_column_text]

Adrien ESPARCIEUX

Adrien ESPARCIEUX
Pôle web & Animation Numérique de Territoire – Renfort Conseil en séjour

Me contacter

Marion VIDAL

Marion VIDAL
Conseillère en séjour – Pôle Réceptif groupes & Guide accompagnatrice – Evenementiel

Me contacter

Eric DOUCERAIN

Eric DOUCERAIN
Pilote du bateau à passagers – Livraison des éditions

Me contacter

Magali BIRAT

Magali BIRAT
SauveTerre Musée de Préhistoire : Responsable site & Médiation

Me contacter

Aline RUHANT

Aline RUHANT

[/vc_column_text][vc_column_text]oTlQ-OnAGAMlrjJwdUHmEjl72eJkfbmt4t8yenImKBVvK0kTmF0xjctABnaLJIm9

L’agenda

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Revue de Presse

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Office de tourisme : bilan de la saison touristique

Lundi 14 décembre, l’office de tourisme Fumel-Vallée du Lot a tenu son dernier comité de direction de l’année 2015.oment a été l’occasion pour un certain nombre d’entrepreneurs et d’élus, impliqués dans l’économie touristique sur Fumel Communauté, d’échanger leurs informations concernant l’année écoulée. L’office a mis à leur disposition une synthèse de son activité 2015 : augmentation du nombre de consommateurs informés, plus de 30 000 au total ; stabilité pour la Gabarre fuméloise avec 4 324 passagers ; progression pour les visites animées avec 443 visiteurs, mais avec des fréquentations assez faibles pour certaines ; légère baisse pour l’accueil de groupes du fait de l’impossibilité de visiter la Machine de Watt ; renforcement des collaborations avec des intervenants privés ; forte augmentation du nombre de visiteurs sur le site Internet ; 85 newsletters envoyées, 800 fans sur Facebook, 80 informations mises en ligne à l’attention des professionnels du tourisme.

Cette année 72 entrepreneurs ont participé à une souscription qui permettra à l’office d’éditer en 2016 une nouveau guide trilingue à destination de nos visiteurs néerlandais, allemands et espagnols. C’est aussi l’année de l’appel à projets d’entrepreneurs d’activités touristiques et de loisirs pour revitaliser le site de «La Gare» à Fumel. Ce projet, bien relayé par nos médias locaux, a permis au Fumélois de bénéficier de communications nationales. Les participants à la soirée ont aussi pu découvrir la couverture du guide découverte 2016… qui va certainement attirer l’attention des consommateurs par son esthétique.

L’équipe de l’office de tourisme tient à remercier l’ensemble des acteurs de l’économie touristique sur Fumel Communauté, ainsi que les médias qui l’accompagnent.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

L’office du tourisme fait appel aux étudiants fumélois

Devant les élus et les responsables de la formation du centre régional de reconversion technologique, les stagiaires ont exposé leurs idées./Photo Jean-Michel Mazet

Hier, l’école informatique agenaise In’Tech Info a accueilli les responsables et les élèves du Centre régional de reconversion technologique, le C2RT de Fumel. Dans l’assemblée, quelques élus avaient fait le déplacement. Car ces stagiaires, qui ont entre 25 et 50 ans, vont s’occuper entre autres de la gestion des réseaux sociaux des collectivités d’Agen. L’e-tourisme est devenu incontournable. Notamment dans un département comme le Lot-et-Garonne où le tourisme représente une grande partie de l’activité économique. Il faut se réinventer pour attirer un nouveau public. Les moteurs de recherche, comme Google, participent à la publicité de certaines informations sur le département ou la ville. Mais aujourd’hui, ce n’est pas la meilleure de solutions. Les principales portes d’entrées sur internet sont les réseaux sociaux, comme Facebook et Twitter.

Mieux répondre aux attentes des internautes

L’office du tourisme de l’agglomération, ou plutôt Destination Agen, compte 704 «likes» sur Facebook et 314 followers sur Twitter. La ville d’Agen, elle, est très présente sur ces outils, avec respectivement 3 254 fans sur le premier et 2 216 sur le second. Il y a encore du chemin pour atteindre le plus d’internautes possibles. C’est pour cette raison que l’école In’Tech Info prête ses locaux le temps de la formation et crée à l’occasion un chantier «Agen Destination Numérique» pour le C2RT de Fumel. Les stagiaires, eux, sont en reconversion professionnelle, d’origines diverses. Ils viennent de l’événementiel, des médias ou du gardiennage, mais sont tous passionnés d’informatique. Les données et la programmation des sites internet de l’Agglo ont été «prêtées» à ces bidouilleurs de codes. Ils devront améliorer leurs référencements sur les différents moteurs de recherche et réseaux sociaux, c’est-à-dire mieux répondre aux attentes des internautes. À noter que le site internet de l’office du tourisme a été réalisé par une société de La Rochelle. L’objectif est de le rendre toujours plus efficace et qu’il apparaisse le plus rapidement aux internautes, qui sont en recherche d’escapades et de vacances.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les animations continuent à la rentrée

Yannick Zaballos et Françoise Landreau, de l'office de tourisme Fumel-Vallée du Lot./Photo M.R.
Yannick Zaballos et Françoise Landreau, de l’office de tourisme Fumel-Vallée du Lot./Photo M.R.

La rentrée se rapproche inexorablement mais l’office de tourisme Fumel-Vallée du Lot poursuit ses programmations pour les mois à venir, avec des visites et des activités qui s’adressent naturellement aux touristes mais également aux habitants du territoire.

En septembre

La gabarre vous emmènera sur les eaux du Lot, les mercredis et les samedis ainsi que le dimanche 20. Des visites de villes et villages du territoire sont aussi au programme : Tournon le mardi 8 septembre, Monsempron le mardi 22, Sauveterre le mardi 15, Saint-Front le mardi 1er septembre. Toutes ces visites débutent à 14 h 30.

En octobre

Les croisières sur la gabarre auront lieu tous les samedis du mois ainsi que les vendredis 23 et 30. Une visite de Fumel se déroulera le mardi 6, à 16 h 30, et une de Monsempron le mardi 20, à 14 h 30.

Autres visites

La visite de Saint-Front, qui aura lieu le mardi 1er septembre, à 14 h 30, s’inscrit dans le thème de «L’art roman» en Agenais oriental. Tout au long de l’année, sur ce même thème, un monument du territoire sera mis en valeur. C’est Yannick Zaballos, né à Monsempron, historien de formation et également guide au château de Bonaguil, qui assurera cette visite. Nous l’avons rencontré : «J’ai toujours été intéressé par l’histoire locale, tout d’abord celle de Monsempron. Mais j’ai très rapidement réalisé qu’il fallait s’ouvrir à un domaine plus vaste et effectuer des recoupements et des croisements pour en savoir davantage sur nos villages et leur passé. L’église romane de Saint Front dépendait de l’abbaye d’Aurillac et le village était sous l’autorité des seigneurs de Fumel».

Informations et inscriptions office de tourisme Fumel-Vallée du Lot, place Georges-Escande BP 10037 47 502 Fumel Cedex Téléphone 05 53 71 13 70 ou sur www.tourisme-fumel.com

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Des représentants du CDT47 en visite

Les représentants du tourisme départemental se sont notamment rendus sur le site impressionnant du château de Gavaudun./Photo DDM repro
Les représentants du tourisme départemental se sont notamment rendus sur le site impressionnant du château de Gavaudun.

Récemment, l’Office de Tourisme Fumel-Vallée du Lot et les élus du territoire ont reçu la visite de Jacques Bilirit, Vice-Président du Conseil Départemental, Président de la commission Economie-Tourisme, de Christine Gonzato-Roques, Vice-Présidente du Conseil Départemental, de Marcel Calmette, Conseiller départemental Haut agenais Périgord et de Didier Benedetti, directeur du Comité Départemental du Tourisme 47. Ensemble ils ont fait le point sur la saison touristique, en ce qui concerne le territoire, en visitant divers lieux représentatifs pour échanger avec les acteurs locaux du tourisme et aborder avec eux les problèmes éventuellement rencontrés et prendre note de leurs souhaits pour l’avenir.

C’est ainsi que dans la matinée ils se sont successivement rendus au Camping Ullule et à l’Hôtel-Restaurant «Les Voyageurs» à Tournon d’Agenais. L’après-midi les a amenés sur le site de la Gare à Fumel, puis au Château de Bonaguil, au Parc en ciel à Lacapelle-Biron et enfin au Château de Gavaudun. Les élus ont souligné l’importance de «jouer collectif». Ainsi, plusieurs d’entre eux ont mesuré l’importance des démarches pour amener les socioprofessionnels à travailler en complémentarité, en réseau, afin d’avoir plus de chance de voir leurs activités se développer. L’autre point évoqué est la nécessité de vérifier le réseau des panneaux de signalisation afin de le renforcer, si nécessaire, pour faciliter la circulation des visiteurs d’un lieu touristique vers ceux qui sont aux environs. Enfin, il a été rappelé l’importance que l’économie touristique peut prendre sur le territoire si elle s’appuie sur quelques investissements et l’implantation de professionnels du tourisme.

À noter. Tous les services de Fumel Communauté seront fermés le jeudi 27 août 2015. La crèche La souris verte, les déchetteries, le pôle développement économique et urbanisme, les services techniques et administratifs rouvriront leurs portes le vendredi 28 août à leurs horaires respectifs habituels.

.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Découvrez les visites «décalées»

 
Frédéric Martinez et Françoise Landreau de l'office de tourisme Fumel-Vallée du Lot./ Photo DDM, M.R.
Frédéric Martinez et Françoise Landreau de l’office de tourisme Fumel-Vallée du Lot./ Photo DDM, M.R.

Frédéric Martinez est, pour l’office de tourisme Fumel-Vallée du Lot, ce qu’il est convenu d’appeler un intervenant extérieur qui assure des visites «décalées». «J’apporte mon expérience de comédien professionnel et surtout du théâtre de rue que j’ai exercé pendant 10 ans. Aujourd’hui, sur le territoire de Fumel Communauté je propose des visites «décalées». Cela veut dire que je porte sur le lieu un regard qui n’est pas qu’historique : j’y ajoute de la poésie, de l’inventivité, du rêve, de l’humour et des réflexions philosophiques. J’écris les textes moi-même car je suis également auteur. Chaque texte est évidemment écrit spécifiquement pour un lieu précis». Cette année trois lieux ont bénéficié de ce type de visite : le quartier de la gare à Fumel, Sauveterre-la-Lémance et Cuzorn.

Françoise Landreau, de l’office de tourisme, ajoute : «Avec son professionnalisme, Frédéric permet à l’office de proposer des visites de qualité, dans le cadre d’une coopération avec tous les acteurs du tourisme qui représente un véritable atout pour le Fumélois. Nous avons d’autres intervenants locaux, moins professionnels, mais qui apportent leur propre vision du pays, comme Éric Leurent dans la vallée de la Lémance ou Stéphane Gondale sur Tournon-d’Agenais. Enfin à partir de début septembre, Yannick Zaballos interviendra sur Monsempron dans le cadre plus général de l’art roman aux confins de l’Agenais-Périgord-Quercy. Nous avons la volonté de développer notre travail auprès de la population locale. Toujours par souci de professionnalisme désormais toute visite programmée partira, quel que soit le nombre de participants».

Une programmation de visites existera tout au long de l’année car l’office de tourisme ne veut pas s’adresser uniquement aux touristes mais toucher également les habitants du territoire.

Aide à l’emploi. Le Conseil départemental attribue à la fin de chaque année un secours exceptionnel aux enfants des travailleurs privés d’emploi sous conditions de ressources. Les personnes susceptibles de bénéficier de cette aide ont jusqu’au 6 octobre pour se présenter à la mairie (service social) pour constituer le dossier.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Une semaine dans la peau d’un comédien

 

Dix-sept stagiaires de tous âges et toutes motivations, guidés pendant six jours par Gilbert Pascal./Photo Jessy Périé
Dix-sept stagiaires de tous âges et toutes motivations, guidés pendant six jours par Gilbert Pascal./Photo Jessy Périé

Le Festival de Bonaguil fait découvrir chaque année de grandes performances de théâtre, dans le cadre exceptionnel du château. Mais savoir jouer, savoir s’approprier un personnage, ça ne s’improvise pas. Il faut apprendre. «Quelque part, il ne faut justement pas être en représentation. La base, c’est d’être sincère. De se servir de son vécu. Le public en face ne saura pas d’où ça vient, mais il sentira qu’on ne triche pas», explique Gilbert Pascal. Comédien, metteur en scène et professeur des 17 stagiaires pour cette semaine, l’homme connaît le métier. «Je suis rentré aux Baladins en 1979. Je venais d’avoir un diplôme d’éducateur, mais j’ai toujours su que je voulais faire du théâtre, j’ai donc tout lâché pour me lancer». Il enchaîne les spectacles avec la troupe de Roger Louret, et se fait repérer pour interpréter un rôle dans une adaptation de «Des souris et des hommes». Entre Paris et Monclar, son expérience se construit, sa passion se confirme. Il joue du Shakespeare, du Molière, du Beckett. Et puis un jour, il s’essaie à la mise en scène. «C’est venu un peu comme ça, on m’a proposé d’assister, et puis on m’a donné les rênes pour un spectacle des Baladins. C’est très différent de jouer. Mettre en scène, c’est être malin. C’est percevoir comment les acteurs fonctionnent, comment il faut les prendre».

«Parfois, le plus difficile est d’accepter que ce soit facile»

Les stagiaires ont donc pu bénéficier de tout ce savoir-faire de la part de Gilbert Pascal. Le plus jeune a 13 ans et demi, le plus âgé 67. «J’appréhendais un peu au départ, je me demandais comment tous allaient s’entendre. Mais au final, tout s’est très bien passé, tous se sont respectés. Certains ont par exemple proposé au plus jeune de l’emmener voir un spectacle du festival, l’emmenant et le ramenant après la représentation. Ils l’ont même invité à manger». Une bonne ambiance donc, où les apprentis Molière ont préparé un texte qu’ils ont joué lors d’un spectacle hier, à la salle Jean-Goujon à Fumel. Un exercice pas forcément facile au premier abord, mais tous l’ont assumé jusqu’au bout. «Comparé à des cours classiques sur une année, c’est un peu délicat car en six jours, il faut arriver à se connaître un peu et à monter quelque chose. C’était la première fois que je faisais ça, sur une période courte. Mon but, c’est que ça leur apporte quelque chose. Une des jeunes filles par exemple est venue car elle était très timide.

Un autre, le plus jeune, est passionné et veut être comédien». L’artiste a ainsi insisté sur la base, toujours la même : la sincérité. «Parfois le plus difficile est d’accepter que ce soit facile. Accepter de juste se livrer. Se mettre nu par exemple, c’est ce qu’il y a de plus simple à faire techniquement, mais c’est terriblement difficile».

Tous sont amateurs, tous sont venus pour des raisons différentes. Par passion, par challenge, par curiosité… tous n’en feront pas leur métier, mais nul doute que cette semaine de stage en compagnie de Gilbert Pascal leur aura permis de se dépasser, et avant tout de s’amuser. Car c’est aussi ça, le théâtre.

.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]


La bodega du comité des fêtes
 

Le groupe «Sangria gratuite» sera en concert pour cette bodega rugbystique./Photo DDM repro

 

Le groupe «Sangria gratuite» sera en concert pour cette bodega rugbystique./Photo DDM repro

 

La bodega de Fumel aura lieu le samedi 13 juin, de 16h à 2 h, au parc des sports Henri-Cavallier. Elle est organisée par le comité des fêtes de Fumel, en partenariat avec la mairie de Fumel, et avec les associations fuméloises suivantes : USFL, Tennis Club, Athlétic Club, Handball Club et l’Association des commerçants de Fumel. La fête se déroulera autour de 3 temps forts. Il y aura des jeux pour petits et grands car le comité des fêtes a souhaité organiser une bodega familiale et conviviale. De 16 h à 20 h, petits et grands pourront s’amuser sur une dizaine de structures et jeux gonflables : le bubble-foot, un baby-foot géant, un accro rugby, un phare à grimper, un spider… Puis, à 21h, vous pourrez suivre la retransmission sur grand écran de la finale de rugby du Top 14 dans une ambiance féria avec la banda des «Têtes brûlées» de Marmande. Enfin, une fois le match terminé, à partir de 22 h 30, le célèbre groupe de rock festif «Sangria gratuite» (tout un programme !) donnera un concert. Le reste de la soirée, la soirée sera animé par le DJ Disco Equalizer, de Bergerac.

Voici quelques informations pratiques :

Entrée : 5 € avec le verre sérigraphié. Gratuit pour les moins de 12 ans accompagnés. Restauration sur place : tapas, coucous, grillades, sandwichs, hamburgers, crêpes… Buvette de 16 h à 2 h.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Office du tourisme de Fumel