[vc_row][vc_column][vc_column_text]

apprenons 1

Adresse

Place Gaston-Carrère
47110 Sainte-Livrade-sur-Lot

Ouverture de la mairie
– Du lundi au jeudi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

– le vendredi, de 8h30 à 12h30, fermée l’aprés-midi
– Le samedi matin, de 9h à 12h

Tél. : 05 53 49 69 00

Fax : 05 53 01 23 84

http://www.ville-ste-livrade47.fr

mairie.livrade@ville-ste-livrade47.fr

logo-SL-OK-01

Présentation de la commune

Sainte-Livrade-sur-Lot est une ville du sud ouest de la France. La ville est située dans le département du Lot-et-Garonne en région Aquitaine. La ville de Sainte-Livrade-sur-Lot appartient à l’arrondissement de Villeneuve-sur-Lot et au canton de Sainte-Livrade-sur-Lot. Les habitants de Sainte-Livrade-sur-Lot se nomment les Saint-Livradais et les Saint-Livradaises.

Géographie 

L’altitude moyenne de Sainte-Livrade-sur-Lot est de 52 mètres environ. Sa superficie est de 30.94 km². Sa latitude est de 44.4 degrés Nord et sa longitude de 0.588 degrés Est. Les villes et villages proches de Sainte-Livrade-sur-Lot sont : Pinel-Hauterive (47380) à 3.38 km, Allez-et-Cazeneuve (47110) à 3.42 km, Saint-Étienne-de-Fougères (47380) à 3.44 km, Dolmayrac (47110) à 4.04 km, Fongrave (47260) à 4.31 km.

Histoire

Bastide de l’aire urbaine de Villeneuve-sur-Lot située dans la large vallée du Lot , sur la D911 et RD 667 au cœur du pays du pruneau d’Agen, à une dizaine de km de Villeneuve-sur-Lot et dans l’ancienne province de Guyenne.

Le territoire actuel de la commune a été occupé par l’homme dès la plus haute Antiquité et plus particulièrement depuis le premier âge du fer. Les origines du village de Sainte-Livrade d’Olt remontent à la période gallo-romaine et il fut érigé en bastide en l’an 1289.

La dénomination occitane Santa Liorada d’Olt disparut avec la conquête de l’Occitanie par la croisade des albigeois puis avec l’Édit Ordonnance de Villers-Cotterêts de 1539 qui imposa la langue d’Oil ou “Françoise” ; ainsi Santa Liorada d’Olt devint Sainte-Livrade-d’Agenais ou Sainte-Livrade. En décembre 1919, pour différencier de 2 ou 3 autres hameaux et villages de Haute-Garonne et Tarn-et-Garonne portant aussi le nom de Sainte-Livrade, le gouvernement français imposa la dénomination de Sainte-Livrade-sur-Lot.

Sainte-Livrade est devenue une ville multiculturelle étant la terre d’accueil de nombreux :

– Italiens ayant fui la misère ou le fascisme Mussolinien dans les années 1920-années 1930

– Espagnols ayant fui le fascisme franquiste dans les années 1930-années 1940-années 1950

– Portugais ayant fui la misère ou le fascisme salazariste dans les années 1950-années 1960

– Français d’Indochine (soldats et supplétifs Indochinois des Armées françaises) rapatriés, en 1955-1956, en liaison avec la fin de la Guerre d’Indochine au 3ème trimestre 1954 (ceux-ci logent au CAFI, acronyme du Centre d’Accueil des Français d’Indochine, qui existe encore)

– Français d’Algérie (Pieds-Noirs, soldats et supplétifs Algériens des Armées françaises) rapatriés, en 1962-1963, en liaison avec la fin de la Guerre d’Algérie au 2ème trimestre 1962

– Travailleurs émigrés qui vinrent du Maghreb dans les années 70-80-90.

logo-SL-OK-01

Programme des animations 2016

JUILLET :

– JUILLET, tous les vendredis, 11h : Visites commentées du patrimoine livradais, rendez-vous à la médiathèque sous la grande halle. Gratuit.

Information et inscription : mairie 05.53.49.69.00

– Vendredis matins juillet et Aout : Marchés traditionnels et promenades gratuites en calèche. Départ devant le BIJ. Gratuit. Pas de réservation.

– Vendredi 8 juillet, 18h30 à 23h : Marchés de producteurs de Pays, place de la petite halle. La mairie et la Chambre d’Agriculture 47 s’associe pour l’organisation des marchés : achetez les meilleurs produits locaux « à la source » et dégustez-les sur place dans une ambiance musicale gratuite. Groupe invité : Gibann, ambiance variétés et démonstrations de danses.

– Samedi 9 juillet, de 10h et 21h30 : Visite décalée « Des oombres et des moonstres », rdv à la Médiathèque. Découvrez l’histoire de Sainte-Livrade-sur-Lot comme vous ne l’avez jamais entendue. Laissez-vous guider d’oombres en moonstres par le comédien Rémy Boiron… Visite gratuite proposée par le Pays d’art et d’histoire. Sans réservation

– Dimanche 10 juillet, 15h : Big jump, journées européennes de la baignade en rivière et lac. Tout le monde se baigne, se mouille, informe ou proteste le même jour, à la même heure, dans toutes les rivières d’Europe, partout, des sources et glaciers jusqu’à l’océan. Dans l’Eau – pour l’Eau et pour des rivières vivantes ! Alors rendez-vous sur les berges du Lot. Le Big Jump “s’éclate” : 14h30 : remise des t-shirts ; 15h : BIG JUMP  au son de la sirène du club ; Saut depuis le ponton d’aviron.  16h. Goûter offert; 16h-18h :  Découverte de la Base de Loisirs du Livradais, Buvette. Essais gratuits :  en avirons, canoës, paddles et pédalos. Informations : 07 83 52 49 64

– Vendredi 15 juillet 2016, 19h : Livrad’ensemble la fête des communautés, place de la petite halle. Restauration aux couleurs du monde, Animations, Concert funk disco « Les Tontons Funkers », fête foraine. A la nuit tombée : Spectacle de feu « Le Rituel de la salamandre » par la compagnie « Asphyxie », 35 minutes d’un ballet de flammes & d’artifices.

– Jeudi 21 juillet, de 17h30 à 19h30 : Visite de la Poudrerie, par Mr Gérard Fillol, raconteur de Pays. RDV à la base nautique de Sainte-Livrade-sur-Lot. Venez découvrir  les vestiges de la poudrerie de Sainte-Livrade-sur-Lot et de son contexte économique, sociologique, écologique et humain à travers une balade d’environ 2 heures. La visite se fera à vélo, prêtés gracieusement par l’Aviron Saint-Livradais. Gratuit sur réservation au 05.53.49.69.00

– Jeudi 21 juillet, à 17h30 : Circuit découverte, « Laissez-vous conter Sainte-Livrade-sur-Lot », RDV à la Tour du Roy. Parcourez les rues de la ville et voyagez dans le temps, du Moyen-Âge au XXe siècle. Visite proposée par le Pays d’art et d’histoire, plein tarif : 5,00 € / tarif réduit : 2,50 € / Gratuit pour les moins de 12 ans. Réservation obligatoire : 09 64 41 87 73 ou 05 53 36 17 30.

– Vendredi 22 juillet, 18h30 à 23h : Marchés de producteurs de Pays, place de la petite halle. La mairie et la Chambre d’Agriculture 47 s’associe pour l’organisation des marchés : achetez les meilleurs produits locaux « à la source » et dégustez-les sur place dans une ambiance musicale gratuite. Groupe invité : Route 66, ambiance rock et démonstrations de danses.

– Mercredi 27 juillet, de 17h30 à 19h30 : Visite de la Poudrerie, par Mr Gérard Fillol, raconteur de Pays. RDV à la base nautique de Sainte-Livrade-sur-Lot. Venez découvrir  les vestiges de la poudrerie de Sainte-Livrade-sur-Lot et de son contexte économique, sociologique, écologique et humain à travers une balade d’environ 2 heures. La visite se fera à vélo, prêtés gracieusement par l’Aviron Saint-Livradais. Gratuit sur réservation au 05.53.49.69.00.

– Vendredi 29 juillet, 18h30 à 23h : Marchés de producteurs de Pays, place de la petite halle. La mairie et la Chambre d’Agriculture 47 s’associe pour l’organisation des marchés : achetez les meilleurs produits locaux « à la source » et dégustez-les sur place dans une ambiance musicale gratuite. Groupes invités : Orchestre Jean-Claude Françoise, ambiance Jazz et le Cercle Occitan, chant et initiation à la danse.

– Du 4 au 29 juillet : Chantier jeunes, « fresque street art », stade… des animations inédites pour les jeunes. En fin de chantier un séjour à Gavaudun avec bivouac, spéléo, balades, rappel, vélo, course d’orientation… Renseignements et inscriptions obligatoires : 06.07.47.99.86

 

logo-SL-OK-01

Associations

Culturelles

Sportives

Solidarité

Divers


 La grande Lessive

IMG_1266IMG_1259IMG_1264La grande lessive à découvrir

logo-SL-OK-01


 

Revue de Presse[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Agri’Saveurs reprend du service et innove

Morgan et Maël présentent le nouvel Agri'Saveurs./Photo DDM, G. G.

Après 3 ans de sommeil, le salon Agri’Saveurs revient le 2 avril dans les locaux du lycée Etienne-Restat près de l’amphithéâtre. C’est à l’initiative des 1re année en BTS technico-commercial pour la logistique, l’animation et aux 2e années pour la vente des produits que cette manifestation voit de nouveau le jour. «A travers cette journée (de 9 h à 18 h), nous souhaitons valoriser et faire découvrir les produits locaux mais aussi d’autres plus exotiques», explique Morgan et Maël. «Nous avons choisi de présenter des stands de produits des fermes traditionnelles avec en plus des produits originaux comme des escargots, pâtés de truites, des truffes, fromages, des vins bio, etc.», précise Maël. «Des camarades, fins connaisseurs des NAC (nouveaux animaux de compagnie), ont proposé une idée originale : présenter, dans le cadre d’une ferme exotique, des serpents, des perroquets, des lézards, etc., et se faire prendre en photo avec ces animaux. Il sera aussi question des produits comme les confitures exotiques, du safran, etc.», rajoute Morgan. Outre ces divers stands, il sera aussi proposé une démonstration d’agility dog, des promenades en calèche, une exposition de papillons et d’insectes. Ces étudiants travaillent sur ce projet depuis octobre. «Nous nous sommes réparti les tâches par groupes. Nous travaillons comme une mini-entreprise avec un calendrier prévisionnel. Nous serons notés sur notre prestation. Et nous espérons que les bénéfices de ce salon nous permettront de financer un voyage d’études sur notre spécialité», expliquent Morgan et Maël. Flyers et affiches annoncent l’événement pour que de nombreux visiteurs viennent à Agri’Saveurs. Et bien sûr, l’entrée sera gratuite.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

LE FESTIVAL DE LA BD EN PLEINE PRÉPARATION

La queue de la baleine sur le toit du BIJ./Phoo DDM, J.B.

Le Festival de la bande dessinée approche à grands pas. Pour cette deuxième édition qui se déroulera les 25, 26 et 27 mars, élus et partenaires locaux ont créé un land-art (art paysager) situé au rond-point de la Fontaine et réalisé par le service espaces verts. Une autre création réalisée par l’équipe des chantiers jeunes, la voiture de Gaston Lagaffe pour les boîtes à livres qui seront installées après le festival dans le centre-ville, dans le cadre du projet contre l’illettrisme. L’ensemble de ces boîtes à livres sera exposé lors du festival. Une queue de baleine, prêtée gracieusement par l’entreprise Ophys, a été installée par les services techniques au-dessus du bureau information jeunesse dont le local accueillera également le festival. La fusée de Tintin en modèle réduit est exposée actuellement dans le hall de la mairie.

Enfin, les enfants du centre de loisirs ont réalisé de nombreuses bulles et figurines installées dans différents points de la ville, de la rue Nationale à l’avenue Gaston-Carrère jusqu’au pont en direction de Miramont. La campagne de communication est à la hauteur de l’événement avec 5 000 flyers distribués, 500 programmes édités, 300 affichages et 21 affiches géantes visibles cette semaine dans tout le département.

La municipalité a lancé le projet sur «Ulule» afin de pouvoir financer une animation pour les jeunes (12-17 ans) durant le week-end du festival et pour financer les contreparties proposées. «Cette animation permet de faire le lien entre le pôle image de Sainte-Livrade et la bande dessinée en démontrant comment passer de l’image à l’écran, via le manga.

Elle vient en complément de l’exposition proposée sur le manga», a indiqué le maire Pierre-Jean Pudal.

Ulule : http ://fr.ulule.com/festival-bd-2016/

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Le pôle de compétitivité Cinapse officiellement créé et lancé

Les dirigeants des structures membres de Cinapse réunis autour du secrétaire d'Etat Matthias Felk, des élus, de Mme le préfet et du sous-préfet./Photo DDM, J.F.

Le réseau Cinapse a été lancé hier soir, . Il est composé de dix structures représentant 9 entreprises de l’industrie du cinéma, de l’audiovisuel, de l’image de synthèse et du spectacle…

Un cluster, en économie, est un réseau d’entreprises du même domaine, un pôle de compétitivité. Voilà pour l’explication de ce terme anglais. Hier soir, au centre culturel, le cluster Cinapse a été officiellement créé et lancé en présence notamment du secrétaire d’Etat au commerce extérieur Matthias Felk. Cinapse est composé de dix structures représentants 9 entreprises de l’industrie du cinéma, de l’audiovisuel, de l’image de synthèse et du spectacle, ainsi qu’une association départementale d’accueil et d’accompagnement de tournages : Aelementworks, BAT 47-Espace productions 47, Campus univers cascades, Médiév’Art, Néomonde, Ophys, Papye, 2D 3 D High, Filmaking production et Studio Kréative.

Un tel réseau est devenu une nécessité car les vidéastes, réalisateurs, producteurs, sont sensibles à l’attractivité du territoire : savoir-faire, coût, paysages très divers (à la croisée du Lot, de la Dordogne…) et riche patrimoine touristique. Ils y trouvent la garantie d’obtenir des images inédites, des plans nouveaux et des entreprises locales compétentes dont le but et de travailler et d’avoir des projets ensemble. Sur 195 jours de tournage en Aquitaine, 103 le furent en Lot-et-Garonne. Et en moyenne, pour 1 € investi, ce sont 6 € de retombées directes pour l’économie locale (création d’effets spéciaux, décors, costumes, cascadeurs, techniciens, hébergement, restauration, etc.). Un secteur économique qui ne cesse de croître, pourvoyeur de richesses et d’emplois pour les habitants de l’Agglomération du grand Villeneuvois. «On a une carte extraordinaire à jouer en terme d’image, d’attractivité, de développement, d’attrait des jeunes, a indiqué Matthias Felk. Et nous sommes à votre disposition pour l’international…».

Les perspectives à venir sont nombreuses : animation du cluster (recrutement) ; création d’un site, participation à divers festivals du cinéma, rencontres et échanges avec les professionnels du cinéma ; prospection d’autres entreprises à inclure dans le réseau ; obtenir le label cluster à l’échelle régionale ; développement d’activités dans le domaine du cinéma avec les partenaires tels que la CAGV, le Pôle image, Écran 47, ECLA…

Le pilotage du cluster Cinapse, sur le plan organisationnel et administratif, est assuré, depuis l’origine, par le service développement économique de l’Agglomération.

Trouver de nouveaux financeurs

Le siège social du Cluster Cinapse est situé au Pôle image de Sainte-Livrade, où trois structures y demeurent déjà : Aelementworks, le bureau d’accueil de tournage 47 (BAT 47) et, depuis le 1er mars, Filmaking production. Les partenaires institutionnels sont le conseil départemental et la CAGV. Un travail de prospection de nouveaux financeurs est actuellement mené par lAgglomération. L’association Cluster Cinapse est effective depuis hier vendredi.

o.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

UN COURT-MÉTRAGE TOURNÉ À BUGATEL

Silence… on tourne !/J.B.

La semaine dernière, une équipe de tournage s’est installée dans le bâtiment en construction du futur complexe hôtelier de Bugatel pour tourner un court-métrage. «Un décor idéal pour la scène la plus importante du film», selon Lionel Massol, le producteur. «Gigot Bitume» réalisé par Madeleine-Perdrillat, raconte la vie d’une jeune femme de 20 ans qui, pour l’homme qu’elle aime, doit obtenir auprès du chef de chantier la recette du gigot bitume, le plat traditionnel des fins de chantier. Le tournage a duré cinq jours et une trentaine de personnes se sont activées avec caméra, moniteur, spot d’éclairage, perches et micros sans oublier les figurants dont certains étaient livradais. Produit par Utopie Films et Grand Huit, le court-métrage est accompagné par le Bureau d’accueil et tournage et soutenu par le département du Lot-et-Garonne. Il sera prochainement diffusé sur «France 3».

o.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Des histoires et du cinéma

 Petite halte sous la halle./J.B.

Samedi 17 octobre, premier jour de vacances scolaires, les enfants sont venus nombreux pour faire une balade contée et cinématographique avec la conteuse Cécile Vidal, entre la médiathèque et le cinéma. Enfants et parents ont tout d’abord écouté des histoires à la médiathèque autour d’un petit goûter offert, puis ils se sont promenés dans le quartier en faisant des haltes contées jusqu’au cinéma l’Utopie où une projection les attendait.

En effet, «Les Petites Casseroles», six courts-métrages sur l’enfance et la différence, ont été proposés aux parents et enfants qui ont passé un bon moment. Pour preuve : les rires que l’on pouvait entendre dans la salle obscure.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

A la découverte de la poudrerie

Publié le 23/09/2015 à 03:46
 Les visiteurs à la découverte des vestiges et de l'histoire de la poudrerie./J. B.

Dimanche dernier, une vingtaine de personnes se sont rendues devant le lycée agricole Etienne-Restat pour la visite la poudrerie de Sept-Fonds. Organisée par la municipalité à l’occasion des journées du Patrimoine, la visite a été l’occasion de découvrir l’histoire étonnante et méconnue d’une partie du patrimoine culturel livradais à travers les récits de Gérard Fillol, enseignant à la retraite et raconteur de pays. De la Poudrerie, il ne reste aujourd’hui que des édifices bétonnés et inachevés, laissés à l’abandon ainsi que des blockhaus (certains rénovés, servent d’habitation) sur 400 ha de terrain acquis par l’Etat en 1937, par expropriation. «C’est une histoire encore très récente. J’ai recueilli récemment des témoignages d’agriculteurs qui l’ont vécue», confie Gérard Fillol qui ajoute : «Durant l’été 1939, la mairie a diffusé une lettre aux familles, les sommant de quitter les lieux sans explications. Certains ont eu douze jours et d’autres un mois pour partir. Il y avait dans le secteur 62 exploitations agricoles». Tout cela, dans le but de construire une poudrerie dont les travaux ont commencé la même année et dont la main-d’œuvre était constituée de réfugiés espagnols logés dans les camps voisins de Casseneuil et Moulin du Lot. En 1940, la construction est interrompue et restera inachevée.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les cours de Qi-Gong ont repris

 Les cours ont lieu chaque lundi à la salle polyvalente./Photo DDM, J.B.

À travers son association Terre et Ciel, Philippe Beltrami partage ses connaissances du Qi-Gong lors des cours qu’il dispense à la salle polyvalente Charles-de-Cacqueray, le lundi, à 15 h 30. Le Qi-Gong est une gymnastique énergétique chinoise de santé et de longévité. Elle est enseignée en Chine dans les hôpitaux en tant que gymnastique thérapeutique. Sa pratique consiste en des mouvements lents, synchronisés à la respiration et à la concentration et sert à améliorer la santé, notamment dans les problèmes cardio-vasculaires et l’hypertension, les maladies dégénératives chroniques ou infectieuses, le stress, etc. «Cette discipline s’adresse à tous, quels que soit l’âge et la condition physique. Elle est excellente pour la santé et contre le vieillissement. Pour ceux qui le souhaitent, une séance d’initiation est offerte» précise le professeur.

Renseignements : Philippe Beltrami au 06 78 66 33 57 ou par courriel : qigong.phil-tao@neuf.fr.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

LE PROGRAMME DES JOURNÉES DU PATRIMOINE

Visite guidée de la Tour du Roy, samedi et dimanche./J.-B.

Dans le cadre des journées européennes du Patrimoine qui se dérouleront les samedi 19 et dimanche 20 septembre, la ville ouvre les portes de son patrimoine au public. Au programme : visite guidée de la Tour du Roy, samedi et dimanche, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.Visite libre de l’église et la chapelle, samedi et dimanche de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.Visite libre du Centre d’accueil des Français d’Indochine (CAFI), samedi et dimanche, de 9 h à 12 h et 14 h à 17 h.Visite gratuite de la Poudrière, découverte des vestiges et de son histoire, dimanche à 15 h avec Gérard Fillol, raconteur de pays. Rendez-vous au lycée agricole Etienne-Restat. Réservations : 05 53 49 69 09.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Le foyer des jeunes présentait ses activités

 Les intervenants recevaient les parents et enfants pour les inscriptions et les renseignements./R. Lille

Ce mercredi 9 septembre, de 16 h à 18 h, le foyer des jeunes organisait une journée «portes ouvertes» destinée aux parents et aux jeunes afin de présenter le panel d’activités qu’il propose. Renseignements et inscriptions ont été reçus à cette occasion. Les activités sont donc les suivantes : Peinture-dessin : destiné aux enfants de 14 à 12 ans, le mercredi après-midi. Intervenant : Valérie Villate. Contact : Myriam Tauzin, 05 53 67 50 00. Dessin et peinture aquarelle adultes et ados (a partir de 16 ans) lundi soir. Peinture toutes techniques mardi après-midi. Intervenante : Elisabeth Marès. Contact : Myriam Taurin 06 81 56 64 67. Cyclo : adultes, le mardi après midi, le jeudi après-midi et le dimanche matin. Hiver : sortie supplémentaire le samedi à 14 heures. Jeunes : mercredi après-midi. VTT : dimanche 9 heures. Contact : David Villières, 09 53 96 48 75. Pédestre : Point de départ différents tous les dimanches à 9 heures. Contact : Pierre Michelet, 05 53 68 64 35. Gymnastique : Enfants : éveil corporel pour les tout-petits, gymnastique pour les plus grands. Adultes : mercredi après-midi, renforcement musculaire. Vendredi soir, steps ou cardio. Intervenant : Valérie Pena-Laporte (brevet d’éducateur sportif) 06 20 25 10 03. Contact : Michèle Maupomé, 06 77 68 68 80, ou Nathalie Narignon, 06 27 80 80 45. Clown-théâtre : Enfants de 7 à 12 ans le mercredi après-midi. Intervenant : Valérie Villate. Contact : Myriam Tauzin, 06 81 56 64 67. Adresse : 197 bis, avenue des Landes, 47310 Brax. Consulter aussi le site : http ://foyer-des-jeunes-de-brax.jimdo.com

.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les enfants ont dévoré les lectures de Plume cont@nte

 Des histoires pour enfants à l'occasion des Journées contre l'illettrisme./J.B.

A l’occasion de la 2e édition des Journées nationales d’action contre l’illettrisme, labellisée par l’ANLCI (Agence nationale de lutte contre l’illettrisme), qui se sont déroulées du 8 au 13 septembre, l’école maternelle Cayras a invité parents et enfants, mardi, après les cours, à des activités lecture. En effet, avant de commencer la réunion de rentrée scolaire qui se déroulait à 18 heures, des bénévoles de l’association Plume cont@nte, venues tout exprès, ont offert des lectures privilégiées aux enfants présents qui les ont dévorées. C’était un avant-goût du lancement du projet «Grandir avec les histoires» lancé cette année par l’école.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

La Maison des chasseurs inaugurée

Christian Cantin et toute son équipe devant les convives admiratifs./Photo J.B.
Christian Cantin et toute son équipe devant les convives admiratifs./Photo J.B.

La société de chasse de Sainte-Livrade a inauguré, il y a quelques jours, son local. En présence du maire Pierre-Jean Pudal, des adjoints, des nombreux sociétaires et amis, le président Christian Cantin a dévoilé le chalet qui sera désormais le lieu de rendez-vous des chasseurs avant et après les battues. Très ému, il a tenu à remercier tous les bénévoles qui ont participé aux travaux ainsi que le conseil municipal pour les matériaux. Président depuis une quinzaine d’années, Christian est également sociétaire depuis plus de trente ans et possède plusieurs cordes à son arc puisqu’il est aussi lieutenant de louveterie (officier public chargé de la chasse des loups) et un cuisinier hors pair. En effet, pour fêter l’événement, toute son équipe de bénévoles avait concocté un apéritif et un repas grillades composé de sanglier à la broche, terrine de gibier, brochette de cerf, etc.en toute convivialité.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

LA TOUR DU ROY, DERNIER VESTIGE MÉDIÉVAL

 
L'escalier qui mène à la Tour du Roy est bâti sur l'ancien mur d'enceinte de la ville./Photo Jessy Périé
C’est tout ce qu’il reste de l’ancien château à Sainte-Livrade. Une tour, haute, qui domine la bastide et ses coteaux. On monte par un escalier en pierre, et on entre dans une première salle.

«En réalité auparavant, on ne rentrait pas par ici. Et pour cause, l’escalier actuel se base sur l’ancien mur d’enceinte de la ville, on voit la trace de l’ancienne porte en dessous», explique Michel Daynès, raconteur de pays, élu local et passionné de fouilles archéologiques et d’histoire. La seule et unique entrée, au XIIe siècle, de l’édifice se situait juste en face de l’accès actuel. Une lourde porte qui donne aujourd’hui sur les toits. «Si on se penche un peu, on aperçoit des têtes en pierre médiévales, ainsi que des départs d’arcs voûtés. C’est signe qu’une salle seigneuriale existait ici, une salle voûtée donc». La tour aurait été un donjon, d’où la restriction des accès, mais pas que. Au fil des siècles les fonctions se sont succédé et le bâtiment s’est modifié. «Jusqu’à la Révolution, le château appartenait au duc d’Aiguillon. Mais il ne représentait plus grand intérêt et est tombé en ruines. La tour a été conservée, car un donjon a toujours été un symbole de pouvoir. Elle fut habitée jusque dans les années 50». Un étroit escalier mène à l’étage, dans une pièce qui de toute évidence a été un lieu de vie : une cheminée, des placards… «mais c’est post-XIIe siècle». Pour les plus courageux, il est encore possible de grimper d’un niveau. Mais l’effort vaut le détour : une vue à 360° attend les visiteurs. L’église de Sainte-Livrade et les coteaux se partagent le panorama. «Il devait y avoir encore un étage au-dessus autrefois, mais le toit a visiblement été rabaissé». En redescendant, la visite se termine par les mâchicoulis à arc, sur une des façades du monument. «On les distingue bien, ils servaient à l’époque à déverser sur les ennemis des choses… peu ragoûtantes». Mais heureusement aujourd’hui, on peut les admirer ainsi que la tour en toute quiétude, sans craindre le cachot.

Pour visiter la tour du Roy, contacter Michel Daynès, raconteur de pays sur Sainte-Livrade-sur-Lot et Dolmayrac, tél. 05 53 01 20 88. Tarifs : 4 € par personne pour un groupe de moins de 12 personnes, 3 € par personne pour un groupe de plus de 12 personnes.

.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Les fêtes du Cafi, partage et festivités

Les fêtes du Cafi, un moment très attendu./Photo J.B.

La traditionnelle fête du Cafi (Centre d’accueil des Français d’Indochine) organisée tous les ans les 14,15 et 16 août a encore été un succès. Trois journées d’échanges intergénérationnels organisées par le CEP-Cafi (Collectif des Eurasiens pour la préservation du Cafi) avec ateliers de découvertes, rencontres et débats autour de la transmission de la mémoire. Une centaine de personnes ont assisté à ces rencontres qui ont réuni des réalisateurs, historiens, psychiatres et habitants du Cafi. Il n’y a pas de fêtes du Cafi sans le fameux repas de l’ARAC et tout ce qui va avec. Un moment très attendu par les habitués, mais aussi par les touristes de passage. Pas moins de 800 repas ont été servis par les organisateurs et bénévoles de l’ARAC, dont le président Patrick Fernand se dit très satisfait cette année encore» malgré le nombre de repas servis, l’attente a été améliorée. Les plateaux-repas et bols de soupe ont été appréciés et le service plus rapide. De plus aucun incident n’est venu gâcher la soirée et même la météo a été clémente». Le dîner vietnamien en plein air ou l’on pouvait déguster du porc grillé de Manoï, nems, soupe Tonkinoise et autres spécialités, était suivi d’un défilé de mode AO. DAI (robes vietnamiennes) sans oublier la traditionnelle danse du dragon et pour terminer le feu d’artifice et la distribution des cadeaux pour petits et grands. Le bal a continué tard dans la nuit. Les organisateurs ont déjà dans l’esprit les festivités de l’année prochaine, à savoir le 60e anniversaire du Cafi.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Des visites guidées très suivies

La Tour du Roy visitée par des touristes lillois./Photo J.B.

Les visites commentées de la ville organisées par la municipalité durant la saison estivale attirent un bon nombre de touristes et même de Livradais, curieux de découvrir le patrimoine. Sous la houlette de Messaoud Kichi, les visiteurs se laissent conduire à la découverte des secrets de ce patrimoine livradais et de ses richesses culturelles.

D’ailleurs, la ville recèle bien des mystères et des beautés remontant au Moyen-Âge, une période qui n’a pas de secret pour ce passionné d’histoire et qui connaît une foule de petites anecdotes qui rendent les visites excitantes. Des visites très variées avec le cloître et son jardin, l’Église, la Tour du Roy, l’esplanade Saint-Martin, le Centre d’Accueil des Français d’Indochine (Cafi) avec sa pagode, sa chapelle et son lieu de mémoire. Le départ des visites se fait à la médiathèque, les mercredis à 14 heures et vendredis à 9 heures. Renseignements et inscriptions : 05 53 01 26 74.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

LA FÊTE DU CAFI, C’EST D’ABORD LA FÊTE DE LA MÉMOIRE RETROUVÉE

 
La fameuse danse

Le Cafi restera toujours le Cafi même si l’architecture des lieux n’est plus la même. Et la fête du 15 août restera toujours la fête de la mémoire…

La traditionnelle fête du Cafi (Centre d’Accueil des Français d’Indochine) débute aujourd’hui et va se dérouler durant trois jours non-stop Fête des retrouvailles» pour les représentants de l’ARAC, dont le président Patrick Fernand explique avec un brin de nostalgie, les origines : «Au départ, c’était un simple tournoi de foot organisé par les jeunes qui se retrouvaient pour le 15 août, à l’occasion de l’arrivée de la famille et des vacanciers. L’association, créée en 1999, a ensuite pris la relève pour organiser des repas. L’événement a ensuite pris de l’ampleur lors du 50e anniversaire du Cafi en 2006».700 personnes sont attendues samedi 15 août au soir à partir de 20 heures sur le terrain situé entre les deux magasins. Au menu, soupe tonkinoise et plateaux-repas composés de nems, grillades de porc, glaces. Au programme de la soirée, un défilé de robes vietnamiennes, l’incontournable danse du dragon, feu d’artifice et bal avec le podium Maxi- Mix. La fête se poursuivra dimanche après-midi, avec un concours de pétanque en doublette montée, à 13 h 30 sur le site du lieu de mémoire. Ouvert à tous, les inscriptions se font sur place. Le Collectif des Eurasiens pour la Prévention du Cafi (CEP-CAFI) sera lui aussi très présent cette année encore pour organiser les festivités, avec le soutien de la mairie. En effet, trois journées d’échanges intergénérationnelles sont proposées autour du thème de la transmission au Cafi.

Vendredi 14 août, deux ateliers sont proposés aux jeunes de la 4e génération, de 9 h 30 à 11 h.Ces ateliers vont sensibiliser les jeunes participants aux rudiments de la langue et les initier aux différents» tons» et à l’écriture. Ensuite, un repas offert par le CEP-CAFI réunira jeunes et anciens. L’après-midi, des jeux asiatiques seront proposés aux enfants avec goûter et cadeaux vietnamiens.

Samedi 15 août, des expositions photos et des vidéos seront à découvrir dans la salle du lieu de mémoire, à partir de 11 heures, suivi d’une table ronde, à 14 h 30, autour d’un débat sur la transmission de la mémoire de la première à la troisième génération. Des invités de marque, comme les réalisatrices M.-C.Courtes et Nadège Lobato viendront participer au débat. Leurs films retraçant l’histoire du Cafi seront projetés avant la rencontre-débat. Seront également présents, des anciens du Cafi, des chercheurs en science humaines, un professeur du collège, un psychiatre (certains, enfants issus de la 2e et 4e générations). Et pour ceux qui souhaitent s’initier au taiji quan et au qi gong, Henry Cazes propose des séances gratuites à 10 h 30.

Enfin, dimanche 16 août,une cérémonie bouddhique aura lieu à 10 h 30, suivie du partage des offrandes.l

> Renseignements, CEP-CAFI : Tél. 06 24 98 38 11 ; ARAC : Tél. 06 78 87 47 00.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

La fête des communautés, une belle réussite

 La Dépêche du Midi

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Mairie de Ste Livrade sur Lot