392_art_ov_1309021601

Les coordonnées

Présidente : Christiane PAROLINI

tél : 09 77 47 95 35

kittylange@orange.fr

site internet : cliquez ici

Activités, pour l’instant

Le mardi de 14h30 à 17h30 : arts créatifs, sauf vacances scolaires 

Le mercredi de 16h30 à 18h30 : Qi Gong 

Le mercredi de 15h à 16h : Qi Gong à la Maison de retraite « Les Capucines » de Nérac 

Le matin en fonction de la météo et de la lune : jardinage

 

La présentation
 Vivre dans le cœur a pour but de :
  • développer la créativité, l’harmonie intérieure et physique par la pratique de la culture biologique, l’art culinaire Santé, l’approche des disciplines et des arts martiaux énergétiques (Énergétique chinoise, Qi Gong…), l’expression artistique (peinture, sculpture, contes, poèmes…) ;

  • permettre la découverte et l’approfondissement de pratiques favorisant une meilleure harmonie de l’homme avec la nature :

    • approche et préservation de la nature (faune et flore),

    • approche du cheval,

    • création de jardins biologiques,

    • création de mares naturelles,

    • création de refuges à insectes : abeilles, coccinelles…

    • approches écologiques variées…;

  • aider les aînés (particuliers ou en maison de retraite) à cultiver un jardin biologique à leur portée ;

  • favoriser l’échange de services entre adhérents ou associations aux buts similaires ou complémentaires ;

  •  créer une dynamique favorisant les échanges/partage entre les adhérents, les associations, les scolaires, les Aînés et toute personne désireuse d’améliorer la prise en charge de sa Vie…

 

Echange d’expériences de Vie

Une association est un moyen d’échanger idées. Des partages spontanés vont naître car il nous arrive toujours des choses extraordinaires. En fait nous sommes des Etres extraordinaires qui s’ignorent en tant que tels. C’est la Vie et les échanges avec toutes les personnes que nous recontrons qui nous révèlent à nous-mêmes. Nous ne nous en rendons compte qu’avec la mâturité et, … le questionnement?

Qui suis-je? Qui suis-je VRAIMENT?

Pourquoi me dit-on cela?

L’Idéal est-il une utopie ou peut-il devenir une réalité?

Où est l’illusion?

Y a-t-il une réalité?

Ainsi, ce site sera un recueil de diverses expériences de Vie sur différents niveaux vibratoires et quantiques.

Soyons fous et diversifiés!!!

 Et … sachons que chacun d’entre nous peut accéder aux connaissances de Sagesse qui seront délivrées peu à peu. Chacun peut vérifier par lui-même et décrire ensuite ses ressentis individués.Depuis la nuit des temps, la transmission de ces connaissances est faite . Orale, par méditation et par écrit depuis les « Uspanishads » indiennes.

Qui cherche, trouve!!!

Quel sens donner à la vie ?Quelle beauté et humanité déposer sur notre passage sur terre ?Depuis des millénaires la planète accueille des civilisations qui n’ont rien trouvé de mieux que de se battre, de dominer et asservir pour des notions de territoire et de pouvoir.Depuis des décennies, les populations à la conscience endormie, se sont laissées endoctriner par des phrases toutes faites, des constats, opinions, vérités, jugements, certitudes qu’elles ont adoptés, à leur insu, comme étant réelles. Que ce soit au niveau politique, éducatif, scientifique ou religieux, des doctrines ont été élaborées et enseignées comme étant la Vérité.Le problème d’une vérité, c’est que lorsque quelqu’un veut la remettre en cause, il se heurte à un mur qui peut l’amener au bûcher. Le procès de Galilée est l’exemple type du courage et de la détermination nécessaires pour oser remettre en cause des affirmations considérées comme vraies à un moment de l’histoire, même si fondamentalement, elles ne tiennent plus debout avec l’évolution des connaissances.C’est ainsi que les frontières, les séparations ethniques, les étiquetages et les discriminations, ont peu à peu fait partie de l’inconscient collectif engeandrant un besoin de contrôle, une nécessité de développer des armes pour se battre en préparation d’une guerre éventuelle, et en cultivant la peur de l’autre, voire de soi-même…Il y a bien eu quelques pionniers apportant des messages de paix, d’union, d’amour, de pardon, de partage mais la plupart en ont payé de leur vie.Et pourtant, fondamentalement, au plus profond de lui, l’être humain est de nature conviviale, heureux de partager, de s’aimer et de rendre service.Mais un monde dominé par la peur ne peut ouvrir son cœur car ce sont deux énergies opposées. L’une est énergie de contraction, l’autre est énergie d’expansion. Elle ne peuvent donc cohabiter. C’est soit l’une, soit l’autre.Coupé de la foi et du sacré, l’être humain ne peut s’en remettre qu’à son mental limité et à ceux qui prennent le pouvoir. Quelle triste destinée ! Quelques révoltes par-ci, par-là, des bains de sang qui retombent peu à peu ou pemettent au vaincu d’aujourd’hui de devenir le bourreau de demain.Les catastrophes qui se multiplient sur la planète et au niveau individuel (mort, chômage, violences etc.) ne seraient-elles pas des électrochocs pour nous réveiller à notre humanité et responsabilité en tant qu’hôte de cette planète qui nous accueille et nous héberge avec une générosité bouleversante malgré la maltraitance que nous lui imposons.Déforestation, empoisonnement de l’air, pollution des sols, des eaux, disparition de nombreuses espèces animales et végétales… sous couvert du progès de la science, d’une pseudo croissance jamais remise en cause sauf par une minorité écologiste, on mutile la maison qui nous abrite et qui génère notre nourriture essentielle à la survie, pour assouvir l’avidité morbide de quelques uns mais qui sont néanmoins le reflet de l’avidité cachée dans le cœur de chacun…Il est temps de cesser d’accuser l’autre, les autres comme le font les politiques ou certains mouvements engagés.Chaque individu ou groupement que nous accusons est une projection de certaines facettes de nous-même que nous refusons de reconnaitre. Qu’on le veuille ou non, nous sommes tous cocréateurs de ce qui se joue sur la planète.L’humanité est un reflet de nous même.Montrer du doigt, crier, vociférer, jouer au sauveur ou être le destructeur potentiel n’est qu’une manifestation de notre impuissance et de notre déni de cocréation.Je sais que cette vision est dérangeante tant nous avons été habitués à regarder le monde avec une vision duelle : bons ou méchants.

En tant qu’opprimés nous avons été conditionnés à nous plaindre ou à subir en silence ou à nous révolter contre l’oppresseur. En tant qu’oppresseur nous avons été conditionnés à prendre et dominer sans état d’âme. Dans les deux cas nous ne sommes pas libres, même si le premier semble plus inconfortable que le second.

Dans l’un ou l’autre des cas, nous n’avons pas été enseignés à observer l’aspect vibratoire et créateur de ce que nous expérimentons. Création souvent inconsciente, jeu répétitif de mémoires cachées.C’est en devenant conscient que l’on peut enfin agir sur une situation.

Les traités de paix ne sont que des sursis et des compromis. La paix et l’équilibre se construisent dans le cœur des humains.

Laissons les larmes couler et nous transformer. Permettons leur de nous nettoyer et de contacter la force de notre amour porté par une Conscience qui s’éveille et nous guide vers une responsabilité inspiratrice de changement. Sortons de l’action-réaction. Trouvons une voie parallèle qui ne soit pas contre mais qui soit un nouveau chemin différent : la 3ème voie. Agissons bien sûr, mais en inspiration, en développant notre énergie féminine et intuitive chargée d’une connaissance que le mental ne soupçonne même pas. Chaque fois que nous nous croyons sages parce que nous agissons en tenant exclusivement compte de nos facultés intellectuelles d’analyse, masculines, de notre mental, nous nous subordonnons au logiciel limité qui tourne en rond dans notre cerveau. Les grandes découvertes ont toujours été faites par inspiration en posant une question même si la réflexion a pécédé l’intuition… ( c’est l’Euréka d’Archimède). L’action juste se fait non pas en dualité mais en union du yin et du yang en chacun de nous.

Cela signifie également que l’évolution de l’humanité passe également par l’évolution de la notion du masculin et du féminin, et notamment la complémentarité (et non pas égalité) de ces deux énergies.

On peut également penser que la véritable paix sur terre verra le jour quand nous serons capables de construire des couples heureux, respectueux et harmonieux, véritablement unis en connexion avec cette dimension plus grande de l’être que certains physiciens quantique nomment la grande intelligence.

Nous portons en nous l’inconscient collectif d’une humanité qui a passé beaucoup de temps à agir dans l’action-réaction, perpétuant les mêmes schémas, les mêmes guerres et désastres sans se rendre compte qu’elle en est la créatrice vibratoirement.

Les nouvelles approches quantiques nous permettent d’avoir accès à la libération de ces mémoires qui perpétuent les tragédies. Elles sont simples et puissantes mais demandent d’avoir le courage du pionnier, de l’explorateur de la conscience prêt à lâcher ses certitudes, ses vérités et à créer sa propre vérité, qui est le seul chemin vers la liberté.

Changer demande du courage. Si nous continuons à faire la même chose que nous avons toujours fait, nous obtiendrons le même résultat. Et le résultat correspond-t-il au rêve que nous portons pour cette humanité ?

Le seul frein à la transformation planétaire est l’énergie d’habitude. Ce confort qui n’invite pas à la remise en cause même s’il nous crée des misères.

Mais nous n’avons plus le temps de nous conforter dans des habitudes qui ont amené la planète au bord du gouffre.
Il est temps de se réveiller.

Changeons nos croyances pour changer le monde. Soufflons sur les mémoires cellulaires, et la joie et la créativité se manifesteront.

Que voulez-vous croire ou rêver pour cette humanité ?

Tout est contenu dans la question

Je vous souhaite un beau Printemps des Cœurs et des Consciences.

 


 

Le côté « approche du cheval » s’est développé depuis le mois d’avril, avec une saison d’été propice aux échanges avec écoles, CE et particuliers, dont beaucoup de touristes, à Cap Cauderoue, face à l’accrobranche, sur la route de Durance.

Un site a été créé : www.lechevaldecoeur.jimdo.com

Des tours poney, tenus en main par les parents, sur un parcours ludique et des balades en forêt, menées par un ATE, sont organisés toute l’année les mercredi, samedi et dimanche de 10h à 19h et aux jours et heures d’ouverture de Cap Cauderoue, le reste du temps.

Le thème principal en est le contact avec le cheval qui peut devenir un confident et un ami, hors pair!

Les détails et tarifs sont sur le site cité ci-dessus.

 

Le côté « Vie intérieure intense et bien-être » à « Lange » 47 600 Nérac, s’organise avec :

La poursuite des cours de Qi Gong énergétique le mercredi de 16h à 18 h

Reconnaissance et conscience de la Nature le mardi après-midi sur RV

Développement de notre créativité naturelle le jeudi sur RV

et, nouveauté,

l’ouverture d’une Ecole de l’énergie vibratoire un samedi par mois (calendrier sur la page d’accueil du site : www.vivredanslecoeur47.jimdo.com )

En effet, nos émotions sont source de Vie intense en positif ou en souffrance. Nous avons, chacun, la possibilité de vire en positif. Il suffit de connaître ou « re »connaître les règles

toutes simples qui le permettent! Les cours sont assortis de mise en pratique!

Bien sûr, les soins énergétiques, en médecine traditionnelle énergétique chinoise, aux particuliers continuent sur RV

Vivre dans le Coeur 2014- 2015 001pari 47 001

pari 47 003

pari 47 004


Monte intuitive 001
Assemblée Générale de l’Association

« Vivre dans le Cœur »

25 février 2015

 

Bilan des activités :

 

Qi Gong :

Les cours du mercredi continuent avec succès sur deux fronts :

  • A la maison de retraite des Capucines, avec les résidents, toujours enthousiastes et ravis d’un contact extérieur :
    • Quelques familles en visite s’y associent régulièrement.
    • A noter : l’efficacité de l’organisation. Dominique Arslanian, l’animatrice, fait en sorte que les résidents soient déjà installés à notre arrivée et,
    • d’une part, elle commence l’échauffement Qi Gong, ce qui augmente le potentiel d’attention des résidents,
    • d’autre part, elle se sert de certains éléments simples pour enrichir les séances de gymnastique douce, qu’elle organise par ailleurs.
    • De ce fait, nous avons remarqué que les résidents sont aujourd’hui capables, pour ceux qui pratiquent régulièrement, d’associer gestes et respiration sur des mouvements simples, ce qui n’est pas évident, même chez des pratiquants plus jeunes et réguliers de cette discipline,
    • que la plupart des mouvements sont acquis,
    • que certaines articulations, très bloquées au départ, sont plus libres.
    • Il est à noter que les gestes qui impliquent de s’auto toucher en douceur restent les plus difficiles à acquérir.
    • Nous continuons à nous adapter au mieux au calendrier de l’animation.
  • A « Lange » :
    • Nous avons cessé de modifier les horaires lorsque nous allons aux Capucines, à partir de la rentrée de septembre : nous commençons systématiquement à 16h15, ce qui plus facile à gérer pour chacun.
    • Nous centrons plus le Qi Gong sur l’énergie équilibra nte consciente, mobilisée par le centrage et par méridien d’acupuncture.
    • La méditation décontraction qui suit, amène progressivement à prendre conscience du passage de l’énergie sur les différents plans de l’Etre : physique, émtionnel, mental, spirituel.
    • Les minis stages des vacances scolaires renforcent ce processus et permettent de guérir, progressivement et plan par plan, les émotions et les pensées de souffrance.
    • Le kiosque espace Qi Gong et autres activités est en réaménagement : isolation et chauffage par poêle, ainsi que la yourte pour les méditations, pour les mêmes raisons. Nous continuons donc les cours dans la cuisine du rez-de-chaussée ou en extérieur selon le temps et les saisons.
    • Si de trop nombreux adhérents arrivaient, nous serions obligés de choisir une salle en ville avec la difficulté et d’en trouver une, et d’être sûrement obligés de changer de jour !
    • Donc, nous faisons un appel aux dons en matériaux, et, en temps offerts par les bricoleurs pour remettre le kiosque en état le plus rapidement possible!

 

Stages de formation :

Avec tous les acquis et l’expérience accumulés par Christiane Parolini, il a été instauré un programme complet d’information sur l’énergie associant de nombreuses cultures universelles. Le programme et le calendrier sont à disposition sur le site : www.vivredanslecoeur47.jimdo.com .

Lorsque ce cycle sera terminé, un nouveau sera proposé.

 

Pour ceux qui ont moins d’expérience de cette culture « énergétique », Christiane est en train d’écrire un livre, récapitulant les trésors oubliés et donc cachés en chacun d’entre nous, toujours en utilisant le tremplin des cultures universelles de plusieurs peuples de la Terre.

Pour introduire de façon la plus simple possible ces notions parfois étranges, elle décrit dans une première partie comment sa vie et, surtout, sa profession d’infirmière, lui ont révélé les pouvoirs tapis en chacun.

Elle a déjà écrit 7 livres et une BD, qui l’ont amenée à faire un grand tri dans les informations afin de dégager des liens utiles et vérifiables qui amèneront d’autres liens spontanés chez les lecteurs.

Il est certain que le choix de chacun de comprendre et de ressentir sa véritable Nature lui appartient en propre : ce n’est pas toujours facile de se donner ce choix et de s’y tenir !

 

Eco-jardinage :

Cette année a vu le développement végétal des premiers massifs avec quelques extensions.

Des allées ont été aménagées mais restent un peu en suspens par manque de fonds et de temps pour mettre du gravier à certains endroits.

Une mare naturelle a été creusée avec un côté, droit, et un côté étagé afin d’intaller une flore locale et de laisser venir la faune, naturellement. Là aussi, il manque du gravier et des galets, pour les mêmes raisons.

Dans le futur, il est prévu un échange de parcelle officiel avec le voisin du haut, l’échange officieux existant depuis plusieurs années déjà, la mare étant sur son terrain, terrain non fertile depuis toujours car la roche affleure à 50 cm.

La  mare est alimentée par les drains des prés, filtrés par du gravier, et, par l’eau  des gouttières des nouveaux abris pour chevaux.

 

La deuxième mare, au bout du verger, est dessinée naturellement et ne sera finalisée qu’à l’automne 2015, vraissemblablement.

Elle sera la 3ième étape d’un traitement des eaux usées en 3 bassins avec filtres roseaux et autres plantes filtrantes et dépolluantes.

Un pont sera aménagé plus tard.

Le voisin a donné son accord, car elle est limitrophe de son terrain.

Les arbres du verger ont été élagués afn que des voitures puissent se garer, aux beaux jours.

 

Nous fournirons les Capucines en fumier de cheval pur et composté pour leur jardin thérapeutique, maintenant, bien développé, à leur demande.

 

Atelier Cuisine :

En suspend pour l’instant, vu tout ce qui a été organisé en 2014 sur divers plans!

Cependant, l’amélioration de lieux se poursuit et Kévin a démonté le vieux chalet et préparé une petite extension au nord du kiosque, qui servira de cuisine.

En mettant le sol à niveau, un sol en calcaire gris est apparu.

Nous avons récupéré une vieille cuisinière piano à bois, en attendant d’en offrir une neuve à Kévin, car il a un CAP Cuisine pour nous animer les ateliers cuisine santé. Miam ! Miam !

 

Ateliers arts divers :

Pas d’adhérents intéressés pour l’instant, sauf une dame pour la sculpture tissu résine.

Cependant, des affiches sécurité, des gravures, des tableaux à l’huile et des BD de sensibilisation au respect des consignes de sécurité auprès ou sur les poneys/chevaux ont été réalisés par Christiane, avant que son rôle naturel de nounou de sa petit-fille ne la stoppe momentanément.

Vous pourrez les consulter tranquillement pendant le pot, les consignes de sécurité étant sur le site : www.lechevaldecoeur.jimdo.com .

Leurs ventes a ramené quelques « petits sous », sommes que nous consulterons lors du bilan financier.

 

 

Section approche du cheval :

Un grand merci à Cécile et Kévin pour leur engagement entraînant une belle réussite des projets approche du cheval dans les faits et nous permettant de définir de projets pérennes pour l’avenir.

 

Plusieurs points aussi importants les uns que les autres ressortent pour ce bilan.

  • Vous pourrez voir que nos finances ont permis de tenir les buts fixés, même s’il ne s’en dégage pas de bénéfices réels en euros.
  • Nous n’avons pu maintenir le projet des tours poney à la Garenne : le temps passé ne nous aurait pas permis d’avancer autant et les contraintes imposées en organisation sont importantes : il aurait fallu une personne à temps plein pendant la saison touristique sur le site avec un cheptel poney qui aurait fait défaut à Cap Cauderoue. Nous remettons à plus tard ce projet-là, en fonction de l’évolution de l’association vers de nouvelles embauches ? sur le futur, car il y a de réelle possibilités et des aides très bien structurées pour pérenniser les emplois dans les associations, dont la DLA nous nous parlerons un peu plus loin.
  • Nous sommes allés aux Capucines un après-midi pour du « poney/câlin » qui a donné ou rendu des sourires magnifiques aux résidents avec des échanges très vivants et enrichissants autant pour eux, que pour le personnel, les poneys et nous.
  • Contrats CUI/CAE :
    • celui de Cécile doit se terminer le 03/04/2015. Il est reconduit pour un an. Il semble que nous aurons besoin d’une année suplémentaire, qui ne sera accordée qu’exceptionnellement en fonction des besoins en formation diplômante.
    • Kévin a des droits depuis le 1er mars 2015. Malheureusement, nous ne pouvons l’embaucher avant le 1er avril 2015. La demande est accordée. Son investissement bénévole dans l’association a permis la réalisation de presque tous les aménagements, aidé par Cécile lorsqu’elle pouvait se libérer. De plus, il s’occupe de l’organisation des tours poneys jeunes enfants, sous la responsabilité de Cécile.
    • Sans ces contrats, permettant d’offrir un salaire minime mais, un salaire quand même, et, de plus, porteur de projets, aucun avenir possible pour cette activité ! La plupart des frais engagés l’ont été en auto-financement, grâce au salaire de Cécile, à la vente de chevaux et à ce qu’il restait comme chômage à Kévin, ainsi que par des dons.
  • le cheptel cheval/poney s’est structuré, a pu tenir ses engagements et s’améliore encore.
  • 3 chevaux et 8 poneys ont été hébergés pour l’hiver, par un club et un particulier pour limiter les frais en nourriture et ne pas trop abîmer les prés.
  • le matériel de sellerie correspondant à 20 chevaux/poneys a été financé
  • un van, un 4×4, un tracteur avec matériel (fourche avant, arrière, mini-pelle, lame) sont financés à 90%
  • un abri foin par don d’une vieille serre a été construit
  • un abri boxes est en cours de montage, grâce à l’aide de Michel par don de son savoir faire, prêt de matériel et dons de matériaux
  • certains drainages pour les accès des prés aux abris et aux boxes sont terminés à 80% avec prêt de matériel de la part de Christain Barthe (tractopelle, tracteur, remorque)
  • les chemins d’accès commencent à être empierrés. Il nous reste à récuper quelques tonnes de gravats !

 

Il se dégage maintenant de nombreuses pistes d’évolution !

Projets :

Petites Activités propres à l’association :

Nous continuons à améliorer les lieux progressivement pour un meilleur confort de la nature et des adhérents, bien sûr !

Il est difficile d’organiser des journées spécifiques d’entre aide car chacun a de nombreuses obligations. Nous préférons avancer lentement et sûrement et maintenir les activités en cours, tranquillement.

Quand une opportunité se présente, nous l’accueillons.

« Approche du cheval » :

Là ! Ca bouge !

L’association, par le biais du partenariat avec Cap Cauderoue et grâce à l’aide du CUI CAE permet à Cécile et Kévin de réaliser un projet de Vie conjoint qui les amènera à une installation pour une autonomie financière.

Lorsque cela se fera, l’association bénéficiera de prestations de service par rapport à l’approche du cheval. En attendant cela leur permet :

  • de continuer à développer le partenariat avec Cap Cauderoue jusqu’à pouvoir inclure progressivement l’attelage en 2015/2016, les classes vertes en 2016, et des séjours « roulotte » en 2017, d’avril à octobre.
  • De continuer à fidéliser, toujours sur ce site :
    • les écoles, de la maternelle au CE1 (piste verte, à poney),
    • du CE2 au CM2 à partir de 2015 (piste bleue, grand poneys et petits chevaux),
    • centres aérés, centres de vacances, clubs sportifs, CE, groupes divers,
    • et, le tout public, à poney et à cheval
  • De finaliser les structures d’accueil du public et les locaux d’hébergement chevaux et matériel, sur le site de l’association, pour rentabiliser au mieux les activités de novembre à mars.
  • Le tourisme équestre est en voie de développement. Par expérience, nous rencontrons de plus en plus de personnes qui veulent simplement se faire plaisir à cheval sans apprentissage particulier. De ce fait, au bout de plusieurs balades réussies, elles souhaitent acheter un cheval fiable, bien dressé. C’est ce service, dressage chevaux et poneys que Cécile souhaite développer en plus du reste, ce qui est un critère d’acceptation par la Chambre d’agriculture pour une installation vers 2017/2018. Cette installation permettra aussi de normaliser les abris et de construire maison et autre si besoin.
  • Restent : les haies anti ravinement, les allées entre les prés, les abris et mangeoires à foin dans chaque pré, les chevaux d’attelage, la voiture attelée et les roulottes avec abris de stockage correspondants.
  • Reste aussi la poursuite du financement du matériel équestre et de maintenance, des structures, aménagement des chemins d’accès, drainage du terrain, tout ce qui donne la possibilité de finaliser le projet d’autonomie

Sur le futur :

  • Le CUI/CAE permet de développer l’expérience donnée par la pratique et de finaliser, dans ce but, les formations en attelage et en éthologie  pour Cécile et attelage pour Kévin qui se chargerait plutôt de la gestion des roulottes et de la sécurité en attelage.
  • Selon l’évolution du projet et des aides, nous verrons si Cécile souhaite passer le BPJEPS, qui lui donnerait le droit de former des moniteurs ou des animateurs équestres.
  • Ces projets, en cours, ne peuvent se réaliser et se développer qu’avec l’aide du CUI CAE, l’association n’ayant pas, seule, les ressources nécessaires pour un financement autonome si elle devait s’acquitter entièrement des charges et salaires. Une fois la majorité des structures et cheptel mis en place, les frais seront ainsi minimisés lorsque le projet sera approuvé par la Chambre d’Agriculture et cela devrait leur permettre de dégager un salaire décent, tout en étant capable de régler les charges.
  • Nous étudierons alors la possibilité pour l’association de garder un CAE si besoin de renfort pour la Garenne, dans le futur, en fonction des avancées
  • et de prendre en charge des services civiques lorsque nous serons en mesure de les former.
  • Le partenariat avec Cap Cauderoue devrait continuer et permettre de dégager de bons revenus sur 7 mois, d’offrir une fidélisation de la clientèle au niveau du dressage et des balades.
  • Nous poursuivons aussi le partenariat avec le C.H. de Nérac pour des animations, entre autres, « câlins cheval/poney » avec les résidents de la Maison de Retraite et ses divers services, 1 à 2 fois par an (printemps et automne).
  • Pour la formation interne, Christiane, infirmière IDE retraitée, ayant occupé les divers postes en associatif de : secrétaire chargée de la communication, trésorière ou présidente, dans 5 associations, de 1983 à 2015, dont 3 sportives (AKC, karaté à Nérac (5 ans), AHN, équitation à Nérac (10 ans), « Côté Poney » équitation à Pompiey (18 mois), 1 humanitaire : Laxmi à Villeneuve-sur-Lot avec Festival de l’Inde annuel et diverses autres manifestations (7 ans), 1 socioculturelle: « Vivre dans le Cœur »(9 ans), assurera le tutorat pour :
    • l’encadrement et le suivi dans l’accueil du public avec éveil de l’intérêt aux diverses activités,
    • l’encadrement et le suivi dans l’affichage et la sensibilisation aux mesures de sécurité,
    • l’encadrement et le suivi dans l’apprentissage de la gestion associative (comptabilité, secrétariat, facturation, …) dans le but de faciliter la formation pour l’installation en entreprise

 

Les aides au développement des associations :

Suite à la demande de CAE pour Kévin et au renouvellement de celui de Cécile, nous avons reçu une offre d’information au Pôle Emploi mardi 10/02/2015.

Christiane y est allée.

Avec quelques membres de l’asso, dont Nadine, elle avait suivi, grâce à Asso47,  le service aux associations du Conseil Général plusieurs formations : juridique, gestion des conflits, communication(partiellement), création d’un site. Reste la comptabilité et les médias.

De cette réunion du 10 février dégage une piste intéressante, l’aide de la DLA ou dispositif local d’accompagnement. Une aide efficace à la création d’emploi , mais surtout à la pérennisation de ces emplois dans une  association. Dans un premier temps, un diagnostic est fait, puis un expert est dépêché et enfin un suivi est organisé sur 6 mois à 2 ans selon le type de projet.

De plus, des réunions entre les administrateurs de l’asso, les employés, la DLA et les divers partenaires sociaux ou financiers sont organisées. Le service est gratuit pour les assos, même si les experts sont rémunérés.

Un info sur le service civique a aussi été donnée. C’est intéressant mais demande beaucoup d’investissement en encadrement pour permettre à ces jeunes de trouver leur voie. L’avenir nous dira si nous pouvons assumer ou non.

La liste et les infos données par la Délégation Départementale de la Vie Associative sont à disposition pour consultation.

Un partenaire intéressant aussi : la DDCSPP ancienne DDJS. Le dossier de demande est en suspend tant que le projet n’est pas plus avancé.

 

Bilan Financier :

Du fait de l’embauche de CAE, nous avions décidé de passer les activités de l’association en année civile, soit du 1er janvier au 31 décembre.

Etant donné que c’est la première année,  nous englobons les comptes du 1er juillet 2013 au 31 décembre 2013, ayant clôturé le dernier compte de résultat au 30/06/2013. Ils sont minimes : cela représente  362.84 € pour les charges et  615 € pour les produits.

Le CAE de Cécile a débuté le 4 avril 2014 et se termine  le 03 avril 2015. L’excédent de 2956.04€ du compte de résultat servira à couvrir les frais MSA et le salaire. Cécile était payée pour 27h/sem, avec une couverture de 85% sur son salaire brut basé, lui sur le SMIC.

Or, son diplôme ATE, selon la convention collective des centres équestres, appliquée ici pour la section tourisme équestre, lui donne droit à un salaire de 10.02€ /heure au lieu de 9.58€/heure en 2014 pour le SMIC.

Les charges augmentant tous les 1er janvier, pour maintenir le même salaire, Cécile passe à 10.07€/h et le SMIC à 9.61€/h. L’ASP verse donc 5 € de plus à partir de janvier, chaque mois.

D’après le prévisionnel, Cécile et Kévin seront salariés sur les nouveaux contrats sur 22h/sem, pour couvrir salaires, frais et charges.

Il faut savoir que les heures faites en juillet et août sont plus importantes et compensées sur les autres mois où les activités sont moins intenses. Cependant, le surplus qui ne manque pas d’être fait, l’est en bénévolat et par la volonté de réaliser les buts visés.

Les activités cheval/poney ne s’étendent, elles, pour cette année, que d’avril à fin octobre et représentent la majorité du chiffre d’affaire. Malgré tout, sans les activités annexes, nous serions en déficit de 3640.01 € sur le poste approche du cheval.

D’où l’extension des projets. Le prévisionnel explique les détails mais reste à minima pour être sûrs de couvrir salaires, frais et charges.

Dans la convention de fonctionnement avec Cap Cauderoue, il revient à l’association :

  • 3€ par enfant des écoles sur le parcours poney « vert » ,sur les 5€ versés à Cauderoue,
  • 5€ par enfant sur le parcours poney « vert » sur les 8€ versés à Cauderoue,
  • 15 € par adulte en balade cheval sur les 18€ versés à Cauderoue
  • La différence du montant versé par Cap Cauderoue que nous retrouvons sur le tableau excel qui donne le nombre d’enfants et d’adultes dans chaque catégorie, par rapport au compte de résultat en cheval/poney tient au fait que quelques balades ont été demandées par le public hors heures et jours d’ouverture de Cap Cauderoue.( A savoir que les dirigeants laissent l’association disposer des lieux toute l’année si besoin.)

Sans l’investissement personnel et financier de Cécile et Kévin et de quelques autres dons, nous n’aurions pas ce résultat en chevaux, matériel, structures.

Le montant des dons tient compte de l’achat du matériel de sellerie, de la nourriturre financée en complément de celle réglée par l’association, de la location chevaux et poneys qui auraient due être réglée à Cécile, de frais de gasoil qui n’ont pu être versés non plus …

N’ont pas été quantifiés pour le site de Lange:

  • le temps en travaux,
  • le temps en bénévolat pour compenser les heures activités cheval/poney qui n’auraient pu être honorées sans cela,
  • le coût en matériaux dont le bois, le drainage
  • le coût en prêt d’outils gros ou moins gros,
  • le coût des abris foin et chevaux,
  • le coût du rond de longe, dont les voliges ont été financées par Michel,
  • le coût de tous les aménagements extérieurs massifs, allées, chemins, mares, ….
  • la maréchalerie faite par Kévin, initié au parage par le maréchal,
  • l’assurance du 4×4 et du Van prises par Cécile
  • les timbres fiancées par Christiane
  • l’assurance du petit tracteur financée par Michel (celle du gris étant financée par l’asso)

N’ont pas été quantifiés pour Cap Cauderoue :

  • le débroussaillage,
  • l’aplannissement et la construction de la carrière de dressage,
  • les améliorations de l’accueil et du chemin,
  • les piquets et clôtures des nouveaux prés
  • et le temps passé.

Un petit coût désagréable : les frais à la clôture du CCP, arrêté d’ailleurs car les frais bancaires revenaient à chaque relevé de compte.

Nous avons donc ouvert un compte à la SG. Les frais bancaires sont ceux revenant aux comptes assos.

Il y a possibilité de signer une convention avec eux qui donnent bien des avantages :

  • remboursement de la licence des cavaliers ouvrant un compte à la SG
  • somme versée sur le compte asso à chaque ouverture d’un compte cavalier
  • gadgets offerts par la SG pour les manifestations organisées

Divers :

Assurances :

  • Activités socio-culturelles : nous continuons la couverture à la MAAF en 2015, qui n’a pas bougé ses tarifs depuis la création de l’association en 2005.
  • Approche du cheval : après consultation auprès de différentes agences, il s’est avéré que seule l’agence Marraud à Agen acceptait de couvrir les risques inhérents à l’équitation, sur tout le département.
  • Josette Chazallon, présidente de la fédération d’association PARI 47, et membre du CA de Vivre dans le Cœur, nous informe que Groupama, en convention avec PARI 47, propose des tarifs extrêmement intéressants pour chaque association y adhérant.
    • Nous gagnerions 40 € sur le socio-culturel.
    • Pour la section cheval/poney, nous devons voir à l’assemblée générale de PARI47, le samedi 7 mars, à la Mairie de Marmande, comment ont évolué les choses depuis 2014, où rien de concret n’était encore prévu, vu les risques importants à couvrir.
  • En fonction de ce que nous dirons les responsables de Groupama, nous irons au plus offrant pour une couverture équivalente ou meilleure.

PARI 47 :

Nous y adhérons depuis déjà 3 ans.

Cette fédération nous permet d’être connus sur son site très riche, entièrement remodelé et si bien geré par Daniel Renard.

Nous pouvons y annoncer :

  • tous les évènements marquants d’une asso : plus de 1000 visiteurs par jour,
  • les buts de nos assos,
  • y mettre ou consulter des petites annonces,
  • y trouver des ordinateurs à très bas prix pour les assos, par exemple, …
  • entrer en contact avec d’autres assos complémentaires ou aux buts associés.

Nous pouvons avoir aussi, par le biais de cette fédération d’assos,  du vin aux Caves de Buzet pour les manifestations associatives type « missions/réceptions », à un prix défiant toute concurrence.

PARI 47 regroupe déjà plus de 130 associations, dont 25 nouvelles inscriptions en moyenne chaque année.

 

 Ouverture de l’AG à 19h30

Clôture des débats à 21 h, suivi du « pot de l’amitié » jusqu’à 21h30

Bilan des activités, projets et comptes de résultats approuvés à l’unanimité.

 Présents :

Monsieur Michel Capot, assesseur

Madame Josette Chazallon, assesseur, présidente de la fédération d’associations PARI 47

Mademoiselle Cécile Malherbe, assesseur,

Monsieur Couzinet Kévin, assesseur,

Monsieur Gérard Boutet, trésorier,

Madame Joëlle Ollivier, secrétaire,

Madame Nadine Simon, sercétaire adjoint,

Madame Claudette Parolini, vice-présidente,

Madame Christiane Parolini, présidente,

Monsieur Jean Chazallon,

Monsieur Néné Bess,

Madame Jeanine Boyer,

Madame Camille Gontero,

Monsieur Henri Bordeneuve,

Et Mademoiselle Eléana Couzinet !

 Invité d’honneur :

Monsieur Henri Nouilhan, journaliste à La Dépêche

Excusés :

Monsieur Nicolas Lacombe, Maire de Nérac,

Monsieur Philippe Castandet, Directeur du Centre Hospitalier de Nérac,

Madame Marianne Blanc, Cadre de Santé au sercvice des Capucines, CH de Nérac

Madame Dominique Arslanian, animatrice au service des Capucines du CH de Nérac,

Madame Radha Devi Patat, trésorière-adjoint, présidente de l’association humanitaire Laxmi

Monsieur Christian Barthe et Madame Joëlle Barthe,

Madame Odette Giuriato,

Mademoiselle Céline Giuriato,

Madame Danièle Marquet,

Madame Marie-Claude Goudin,

Madame Jeanine Duffiet,

Madame Marie Mandout

 Absents :

Madame Marie-Madeleine Varniol,

Monsieur Vianney Vérel

 Comptes de résultat 2013-2014


 Revue de presse

sud-ouest 001

pari 47 002

Evènement passé …

Thich Nhat Hanh

Peut-on changer ce monde ?

« Nous sommes un certain nombre à penser que les valeurs fondatrices de nos civilisations sont cycliquement remises en cause.

Nous savons que les idéaux qui accompagnent les grandes épopées humaines ont besoin de se renouveler pour s’adapter à l’esprit des Temps et aux besoins des générations qui se succèdent sur la Terre.

L’humanité est-elle prête à accueillir une transformation de la conscience aussi radicale et profonde que celle qui lui permettrait de s’ouvrir à la splendeur du monde, à la manière d’un bourgeon qui explose au printemps pour faire apparaître la lumière de la fleur, prémisse de l’accomplissement du fruit ?

« … L’éventualité d’une telle transformation constitue l’essentiel du message des enseignements des grands sages de l’histoire humaine : Bouddha, Jésus et d’autres figures emblématiques sont les premières fleurs de l’humanité. Ce sont les précurseurs des fleurs précoces, rares et précieuses, et leurs messages respectifs ont été largement incompris et souvent déformés, car une floraison généralisée n’était pas encore possible à leur époque… » (Eckhart Tolle)

L’humanité est-elle prête aujourd’hui, plus qu’elle ne l’était hier, à ce formidable changement intérieur qui prédispose à tous les changements possibles pour l’extérieur ?

Nous sommes une « grande minorité » à le croire et à le démontrer.

Toutes les résistances populaires des indignés face à l’imposture de la sphère financière, les innovations sociales en cours et les manifestations de la société civile pour instituer davantage de justice, davantage de solidarité, davantage de partage et de fraternité ne sont-elles pas les signes avant-coureurs de la mutation attendue ?

Toutes les initiatives citoyennes : « Resto du Coeur », jardins de cocagne, économie solidaire, commerce équitable, AMAP (Association pour le Maintien des Agricultures Paysannes), Terres de Lien, Médecins sans Frontières, et combien d’autre mouvements bénévoles de protection de l’environnement et d’actions caritatives, n’en sont-elles pas les manifestations exemplaires ?

Elles suscitent l’adhésion spontanée et désintéressée de tant de jeunes aujourd’hui, parce qu’ils sont plus préoccupés d’entraide, de solidarité et de coopération que de carrières, de compétitions ou de profits stériles…

Tous ces indicateurs du changement sont sous nos yeux, aussi incontrôlables et irrépressibles que la métamorphose de la chenille en papillon.

Le best-seller du Vénérable Thich Nhat Hanh, « Ce monde est tout ce que nous avons », est une invitation à relier l’écologie et la spiritualité, comme deux notions indissociables de l’énergie du « Sacré ».

Nous devons changer ce monde : nous changer nous-mêmes pour le rendre plus juste, plus sûr et plus durable pour les multiples espèces qui en ont besoin avec nous… et après nous, et surtout ne pas laisser faire l’insupportable discrimination économique et sociale qui dégrade la personne humaine et qui compromet toute possibilité de vivre en paix sur cette terre.

N’est-ce pas le plus beau et le plus grand des enjeux que nous pouvons relayer sur la Terre entière avec les modes de communications modernes dont nous disposons afin de susciter cet immense élan vers un idéal commun ? Protéger la vie et les ressources sur cette belle et unique planète en commençant par célébrer en nous les valeurs sacrées de la spiritualité et de la pleine conscience.

C’est le programme du Rendez-vous des 15 et 16 septembre prochains à l’Espace de la Grande Arche à Paris La Défense autour de l’engagement « Pour une éthique globale », en faveur des principes d’équité et de non-violence.

N’éludons pas nos responsabilités individuelles et collectives dans la situation de ce monde en surgissement. Apprenons à vivre ensemble et à incarner ce message de paix pour entrer dans la liberté. »

Co-signataires :

– Docteur Christophe André, médecin psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne, écrivain,

– Philippe Desbrosses, Agriculteur, Docteur en Sciences de l’Environnement, co-fondateur d’Intelligence Verte et des principaux mouvements d’Agriculture Biologique,

– Marc Luyckx, théologien, mathématicien, philosophe, ancien conseiller spécial à la Présidence de la Commission Européenne,

– Edgar Morin, sociologue, philosophe, auteur de nombreux ouvrages de référence,

– Docteur Hanh Nguyen Ngoc, médecin acupuncteur, enseignante du Dharma, présidente de l’association « Pour les Enfants du Vietnam »,

– Jean-Marie Pelt, botaniste, agrégé de pharmacie, écrivain, homme de radio,

– Patrick Viveret, philosophe, magistrat honoraire à la Cour des Comptes de Paris,

– Pierre Rahbi, agriculteur, philosophe, essayiste, auteur de « La sobriété heureuse ».

 

 

 

———

Thich Nhat Hanh est l’une des grandes figures de l’engagement Bouddhiste dans le monde occidental, avec le Dalaï Lama.

> Depuis la guerre du Vietnam, il sillonne la planète pour promulguer la paix et la spiritualité engagée, notamment sur les valeurs de l’écologie, dans son livre : « Ce monde est tout ce que nous avons ».

> Il guide des milliers de personnes dans le monde à retrouver leurs valeurs éthiques et à pratiquer la solidarité dans la pleine conscience.

> Il a été invité dans de nombreuses insitutions internationales, dont le Forum de Davos, pour délivrer son message universel de justice et de gouvernance par la non-violence.

> Sa dernière méditation assise en mars 2012 a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Trafalgar Square à Londres.

> 3.000 personnes sont attendues à l’Espace de la Grande Arche à Paris La Défense, à l’occasion des deux conférences inédites qu’il donnera les 15 et 16 septembre 2012, ainsi que pour la marche méditative qu’il proposera.

 

Quelques Citations …

 

Thich Nhat Hanh – Sri Tathata

 

« Courir après les sages et les voir surgir dans notre vie n’est pas forcément le signe que nous sommes des élus. Cela veut peut-être dire que tant que nous refusons de reconnaître le divin en nous, nous le projetons à l’extérieur et l’attirons dans notre réalité. Le bonheur comme le malheur sont d’abord émis par nos vibrations. La sagesse comme la folie sont en nous. Nous pouvons bien sûr choisir délibérément de nous ressourcer dans la haute vibration d’un sage. Mais que cela ne nous fasse pas oublier que nous sommes tous potentiellement des sages, et aussi… des terroristes. Refuser de reconnaître l’un ou l’autre comme faisant partie de nos projections intérieures, émanant de nos mémoires cellulaires, nous amène à les projeter sans cesse à l’extérieur, et à nous déresponsabiliser. Sortons de la dualité. nous sommes tout ce que est. « Je suis désolée, pardon, merci, je t’aime »…. » Meena Goll

 

« Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. » Pierre Rhabi

 

« Nous avons à réaliser maintenant le plus défi que notre humanité ait jamais eu à relever au cours de son histoire : arrêter nos propres programmes d’autodestruction, et transformer la société par une évolution de l’art de vivre… Soyez le changement que vous souhaiteriez voir dans le monde. » Gandhi