19 RUE PAULIN REGNIER

47000 AGEN France

https://www.secourspopulaire.fr/47/47/47/bref

Téléphone : 05 53 47 41 54

Fax : 05 53 47 20 61

En France, le Secours populaire français intervient dans les domaines de l’aide alimentaire, vestimentaire, de l’accès et du maintien dans le logement, de l’accès aux soins, de l’insertion socioprofessionnelle, de l’accès à la culture et plus généralement de l’accès aux droits pour tous.

Une approche globale privilégiée pour aider les personnes accueillies

En effet, la personne qui franchit les portes du Secours populaire français cumule bien souvent les difficultés, celles-ci relevant de problématiques de précarité et de pauvreté diverses. A travers ses 1256 permanences d’accueil, de solidarité et relais santé (PAS), le Secours populaire s’efforce ainsi, sur tout le territoire, de répondre aux situations individuelles auxquelles il est confronté, en s’adaptant au cas par cas, dans le respect de la dignité de chacun et de son autonomie, avec un enjeu d’importance : aider les personnes en difficulté à pouvoir sortir de la spirale de la pauvreté et leur permettre de participer au mouvement de solidarité. Ces dernières années, les bénévoles constatent une incessante augmentation du nombre de personnes qui viennent solliciter de l’aide dans les permanences d’accueil, de solidarité et relais santé du SPF. Cette évolution implique une mobilisation forte de tous les bénévoles, une volonté inlassable de rechercher de nouveaux moyens tant en ressources financières, humaines qu’en termes matériels.

Accueillant des personnes confrontées à des situations de détresse de plus en plus complexes, le Secours populaire, parallèlement à ses innombrables actions de solidarité, se fait le porte-parole des populations, les accompagne vers leurs droits et alerte les pouvoirs publics.

Au-delà de nos frontières, plus que jamais, le Secours populaire se mobilise pour mondialiser la solidarité : avec plus de 150 actions d’urgence et programmes de développement durable menés avec des dizaines de partenaires dans une cinquantaine de pays, l’association porte les valeurs de l’éducation populaire, travaille sur la durée pour aider les plus fragiles.

Œuvrer en toute indépendance

Grâce à des personnes de tous les milieux, de tous âges et de toutes convictions, à la richesse de leur diversité, le Secours populaire français a pris une place originale parmi les associations de solidarité.

Il rassemble « des personnes de bonne volonté, enfants, jeunes et adultes, de toutes conditions, quelles que soient leurs opinions politiques, philosophiques ou religieuses, en veillant à développer avec elles la solidarité et toutes les qualités humaines qui y sont liées »
article 1er de ses statuts

Protéger sa liberté d’intervention implique de s’en donner les moyens. De nombreuses initiatives permettent de collecter ses fonds propres auprès de particuliers. Des partenaires publics et privés, fondations, collectivités locales et territoriales soutiennent divers projets.

Se démener pour permettre l’accès aux droits fondamentaux

Tout commence lorsqu’une personne ose pousser la porte du Secours populaire. L’entretien dans la permanence d’accueil permet de cerner ses besoins, de chercher avec elle les solutions face à la situation de détresse qu’elle traverse.

Cela concerne tous les besoins : bien sûr une alimentation suffisante et diversifiée, des aides pour des impayés (factures énergétiques…), mais aussi l’accès à un logement, au système de santé, au travail, à l’éducation, au sport, à la culture, aux vacances, le soutien pour effectuer des démarches administratives ou  juridiques…
L’esprit de la déclaration universelle des droits de l’homme prime :

Toute personne, en tant que membre de la société, […] est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité.

Une relation d’égal à égal

Il y a des situations particulièrement dramatiques, des « accidents de la vie » qui réclament une action de toute urgence. Il y a  aussi des démarches, des projets qui demandent un accompagnement dans la durée. Le Secours populaire cherche dans chaque cas à répondre au mieux aux divers besoins et attentes exprimés.
Il reste cependant absolument convaincu qu’une aide matérielle, indispensable, n’est pas suffisante pour remonter la pente, reprendre confiance en soi et retrouver sa place dans la société.

C’est pourquoi il s’attache à effacer cette barrière qui pourrait séparer celui qui reçoit de celui qui soutient. Il s’agit d’établir une relation humaine, chaleureuse, qui privilégie l’écoute, le contact et invite à prendre part à l’action collective, menée au coude au coude.

Les bénévoles et les personnes en difficulté sont la force vive

Les personnes accueillies ne sont pas des assistés, mais des partenaires !

L’idée souvent répandue vise à faire croire à ceux qui subissent  la pauvreté qu’ils ne sont rien.

S’en sortir, c’est aussi, surtout, retrouver l’estime de soi. Rompre son isolement, être acteur de sa propre vie, agir avec les autres et apporter son élan de solidarité.
La diversité est une richesse. Pour cela, chacun a son rôle à jouer : il peut, tel qu’il est, mettre son potentiel au service de l’accueil, d’initiatives qui lui conviennent… Avec cette dynamique, quand les personnes aidées arrivent à construire les projets qui les intéressent, l’éducation populaire est en marche.

Un logo qui incarne l’éthique du Secours populaire

La main ailée identifie le Secours populaire français. Elle prête main-forte à celui, celle, qui perd l’équilibre sous les assauts répétés de la pauvreté. Elle invite à se rejoindre dans une pratique solidaire en mouvement.
Une main ouverte qui symbolise la confiance et la réciprocité.

Servir au mieux la solidarité

Les valeurs qui déterminent les missions et le fonctionnement de l’organisation du Secours populaire, pour servir au mieux la solidarité.

  • Respect de la dignité de chacun(e), sans préjugés
  • Refus d’accepter la pauvreté, la précarité et l’exclusion comme une fatalité
  • Conception d’une solidarité partenaire, opposée à l’assistanat
  • L’éducation populaire, qui permet de se reconstruire
  • L’ouverture au monde au côté d’associations ancrées localement

Interpeller les pouvoirs publics

Des milliers de personnes, à travers la démarche « le dire pour agir »,  dépeignent au Secours populaire leur quotidien, fait de débrouille et de privations. Elles témoignent du courage qu’il faut pour survivre, confient leurs espoirs pour que les enfants connaissent une vie meilleure mais aussi leur besoin de partage, de respect et de beauté.

Forte de cette connaissance très concrète, l’association, en avocat des pauvres, dénonce à leur côté l’exclusion, les souffrances induites par la précarité, les inégalités. Pour que se construise une société plus humaine.

Elle ne cherche pas à se substituer aux devoirs de solidarité des pouvoirs publics, c’est pourquoi elle les interpelle face à la gravité de la situation, au niveau local comme national. Avec la démarche « Le dire pour agir », elle porte la parole des personnes démunies dans les  instances de concertation des pouvoirs publics, des institutions françaises et européennes.

Un mouvement de 80 000 bénévoles-collecteurs pour développer la solidarité en France et au-delà des frontières.

Les animateurs-collecteurs de la solidarité populaire

Le Secours populaire est un mouvement au cœur duquel agissent des animateurs-collecteurs. Ils donnent de leur temps pour faire grandir la solidarité en accueillant et accompagnant les personnes, en organisant des évènements, en collectant des ressources financières ou matérielles, en recevant des enfants en vacances, en dirigeant, en gérant, en réalisant des bilans et en cherchant d’autres animateurs-collecteurs.

Ils sont également acteurs de ce mouvement, disposant d’un droit de vote pour élire leurs dirigeants ou choisir eux-mêmes de représenter l’association. Ils sont maîtres des orientations et la politique financière de l’association, en particulier lors des congrès organisés tous les deux ans.

Véritable pivot du Secours populaire, les animateurs-collecteurs s’impliquent bénévolement pour pratiquer la solidarité sous toutes ses formes et faire vivre le projet de l’association en participant à sa vie démocratique.

S’organiser pour favoriser la proximité et l’autonomie

La dynamique du Secours populaire vient du terrain, des actions qu’il exerce concrètement et qui ont assis sa popularité. Pour laisser s’exprimer toute la diversité des réalités locales, l’audace des 80 000 bénévoles et la richesse des savoir-faire des uns et des autres, il s’est doté d’une organisation décentralisée, avec des entités juridiques distinctes : ainsi les comités, les fédérations et les conseils de région disposent d’une autonomie d’action et de gestion.

Un très grand nombre de comités anime un réseau de permanences d’accueil et de structures locales (relais santé, libre-service de la solidarité, antennes, etc.). Les fédérations, au niveau départemental, assurent un rôle de soutien, d’impulsion et de lien avec l’association nationale. L’Union regroupe l’ensemble de ces structures, qui partagent des valeurs, des campagnes, une orientation…

Le Secours populaire est un mouvement décentralisé qui s’organise pour agir au plus près du territoire et des gens qui veulent agir.

Cette décentralisation de l’action est également celle de la décision et de la direction du mouvement.

Les animateurs-collecteurs réalisent et recherchent les moyens pour pratiquer la solidarité en la traduisant en actions concrètes (aide alimentaire, vacances, culture, droits sociaux, logement, santé, action d’urgence et de développement dans le monde…) tout en s’impliquant dans les directions de l’association. Ils contribuent ainsi véritablement aux décisions de l’association.

Cette organisation d’acteurs de la solidarité constitue un gage de responsabilité et de qualité dans un mouvement d’éducation populaire qui doit s’exprimer partout où le besoin existe.

Une organisation décentralisée pour renforcer la solidarité populaire

Le Secours populaire français est structuré sur l’ensemble du territoire national pour apporter au plus grand nombre la solidarité et permettre en plus de participer concrètement.

Ainsi, plusieurs échelons communiquent et travaillent de concert pour organiser et mettre en œuvre une solidarité de qualité.

Le comité

Le plus souvent actif à l’échelle d’une ville ou d’un canton, le comité est le fondement de la vie démocratique de l’association. Il rassemble les bénévoles autour des campagnes de solidarité de l’association. Il organise la collecte des ressources financières et matérielles nécessaires et met en œuvre ces projets dans le respect des orientations communes. En cela, ils sont des animateurs-collecteurs. Association déclarée en préfecture, le comité est dirigé par un bureau élu en assemblée générale composé à minima d’un secrétaire général, d’un trésorier et de secrétaires élu(e)s.

L’antenne

L’antenne est un relais de quelques animateurs-collecteurs du SPF à l’échelle d’un quartier, d’un village, d’un lieu de travail ou d’un lieu d’étude. N’étant pas une entité juridique, l’antenne dépend de la fédération départementale ou d’un comité. Elle organise la collecte des ressources financières et matérielles et participe concrètement à la mise en œuvre d’ actions de solidarité en France et dans le monde.

La fédération

La fédération constitue l’échelon départemental. Elle fédère les comités du Secours populaire actifs sur son territoire, cherche à en créer d’autres et animer les antennes. Son rôle est d’animer, coordonner et développer les actions du SPF sur le département, en impliquant le plus de personnes possible. Elle est dirigée par le comité départemental élu tous les deux ans lors du congrès départemental.

Les conseils de région

Regroupement des fédérations à l’échelle régionale, le conseil de région tend à structurer la mutualisation des moyens, en générant des économies d’échelle. Il permet ainsi de bâtir des projets d’ampleur et de renforcer l’entraide entre les fédérations. Il assure la représentation de l’association face aux interlocuteurs institutionnels et media régionaux, coordonne des actions de formation, mène des projets dans le monde…

L’association nationale

Elle représente le Secours populaire français à l’échelon national et international. Elle est le garant du respect des orientations de l’association et impulse la mise en œuvre des décisions des Assemblées générales et congrès.

Elle anime également le réseau décentralisé et vient en soutien aux actions conduites dans les domaines de la communication, du droit, de la gestion, de l’animation… C’est une force de mutualisation des moyens, de combinaison des bilans. Elle a la mission de représentation de l’association auprès des medias, des organisations, entreprises et pouvoirs publics nationaux, européens et mondiaux.

L’union nationale

C’est le regroupement de l’association nationale, des conseils de région, des fédérations et de leurs comités qui agissent dans le but unique de pratiquer la solidarité dans l’esprit de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, de mettre en mouvement toute personne de bonne volonté, enfants, jeunes et adultes, de toutes conditions, quelles que soient leurs opinions, et développer en permanence les structures et l’audience de l’association.

Campagne nationale

Le Don’actions

Le Don’actions est la campagne de collecte du Secours populaire français. Les dons collectés nous donnent les moyens d’agir auprès des personnes en difficulté et de développer une solidarité de proximité en toute indépendance.

Depuis 20 ans, le Don’actions apporte des fonds nécessaires au quotidien de nos antennes. Par exemple, il a permis d’acquérir à Reims une camionnette pour assurer une permanence mobile auprès des sans-abri. Ou à Cancon, dans le Lot-et-Garonne, il a permis d’acheter un réfrigérateur et un congélateur qui servent à stocker les produits frais distribués aux personnes accueillies.

Du 12 janvier au 15 mars, les bénévoles redoublent d’initiatives: collecte dans la rue ou dans les supermarchés, ventes aux enchères, concerts de soutien, braderies…

Nous organisons également le seul jeu qui vous donne une chance de remporter une voiture, un voyage, tout en aidant les personnes démunies. Nos bénévoles proposent des tickets Don’actions au prix de 2€ sur des initiatives organisées dans toute la France.

Participez au Don’actions en ligne !

Pour soutenir le Secours populaire

JE FAIS UN DON

JE DEVIENS BÉNÉVOLE