Benguigui Pierre
Rue du prieuré
Téléphone +33625691519
cafelaboiteaidees@gmail.com
Site Web Café associatif la boîte à idées
Page Facebook http://www.facebook.com/cafeassonerac

A l’initiative de l’association Le Kioque et en accord avec la mairie de Nérac, un café associatif a vule jour à la galerie des Tanneries avec un objectif : compléter le tiers lieu avec un espace vivant et convivial.

Les Tanneries à Nérac, c’est avant tout un lieu dédié aux artistes pour leurs expositions. C’est également un espace de coworking où s’est installée l’association Le Kiosque en avril 2015, permettant ainsi un accès quotidien aux visiteurs à la galerie. Et depuis la semaine dernière, un café associatif s’est ouvert, juste à côté des œuvres exposées. « L’idée générale autour des Tanneries est d’en faire un lieu vivant, où de nouvelles idées viendraient cohabiter avec la galerie d’art », rappelle Charles Fortin, chargé de rédiger la convention entre la mairie et la nouvelle structure, qui stipulera l’occupation d’une partie des lieux par cette nouvelle association.
À l’origine du projet actuel – déjà évoqué lors des premières réunions entre Le Kiosque et la mairie il y a deux ans – une dizaine de co-workers et bénévoles du tiers-lieu. « Nous voulons en faire un endroit sympathique, fait de rencontres, avec des univers différents, où chacun pourrait s’y sentir bien et proposera sa vision du lieu », détaille Pierre Benguigui, adhérent au Kiosque et installé à l’étage dans les bureaux partagés.

Un tiers-lieu hybride

Un espace de 50m2 au rez-de-chaussée des Tanneries a été aménagé principalement avec des meubles récupérés, en faisant attention à respecter l’atmosphère du lieu. Pour le moment, une dizaine de personnes se sont portées bénévoles pour animer ce nouvel espace les jeudis, vendredis et samedis soirs. Mais tous espèrent un renfort d’une dizaine de personnes supplémentaires pour pouvoir ouvrir le lieu toute la semaine. « L’inauguration concrétise le projet mais il ne demande qu’à grandir », insiste Pierre Benguigui qui souhaite se voir développer des activités, à l’image de ce qu’il se fait à Lou Veratous à Moncrabeau.
De nouvelles discussions doivent avoir lieu entre la mairie et l’association pour fixer un cadre global de fonctionnement, afin que cette nouvelle activité complète celles déjà existantes à Nérac : « Il faut que cela concorde avec l’Espace d’Albret, qu’il n’y ait pas deux concerts en même temps, que le fonctionnement convienne à la collectivité, que cela reste un espace de fréquentation sociale… », précise Charles Fortin soulignant pour autant le côté « très positif » de ce café associatif répondant à la volonté de redonner vie aux Tanneries.