apprenons 2

Fede47B1missionactions47Etablissements47recrutement47contacts47 514

 

                                   

 


Revue de Presse

La «Visite aux malades» bien implantée sur le Villeneuvois

 

Mmes Rabez et Buera animent l'équipe VMEH et assurent la visite-bibiothèque en hôpital./Photo DDM.

L’association VMEH (Visite aux malades en établissements hospitaliers) est devenue un sigle connu et reconnu tant des médecins et équipes médicales que des autres personnels d’hôpitaux et maisons de retraite et des familles. Ses visites «au pied du lit» au Pôle de santé du Villeneuvois (PSV) et «de chambre en chambre» en EHPAD de Villeneuve, Sainte-Livrade, Saint-Sylvestre et probablement bientôt Casseneuil, ont souvent des bienfaits incontestables pour les personnes rencontrées.

Pouvoir parler de ses douleurs, de ses doutes, de sa peur devant la maladie et son avenir ; et aussi ne pas être gêné(e) de pleurer «car devant mon conjoint ou les enfants je me montre toujours fort(e), pas question de me plaindre… et pas de larmes surtout !», raconter son combat contre la maladie et ses victoires même petites au jour le jour… C’est ainsi que les visites se déroulent dans un échange sans artifices et en confiance réciproque.

Puis il y a aussi la «visite bibliothèque» qui fonctionne de 2 manières. En services médicaux de chambre en chambre : un chariot plein de livres pour tous les goûts (romans, policiers, sentimentaux, biographies…) et de magazines tous genres confondus (jardinage, artistique, histoire, sciences, people…). En «bibliothèque discussion» autour d’une table, devant armoire ou placard plein de lectures, permettant aux résidants d’EHPAD de choisir livres et revues et de discuter avec les visiteurs bibliothécaires.

Visiteuse chanteuse

Et dans un service spécialisé de l’EPHAD de Gajac à Villeneuve, des résidants «embarqués par la maladie faisant oublier la réalité et la mémoire» ne sont pas exclus de la VMEH. En effet, il y a la visiteuse chanteuse qui y vient chaque semaine avec un ou deux amis choristes et qui, en arrivant, se retrouve devant des visages graves, des regards absents mais qui parvient à s’éveiller au fur et à mesure des chansons entonnées avec joie et entrain par le trio.

Puis les deux ou trois premiers morceaux passés, des pieds commencent à battre la mesure, les mains applaudissent, les yeux revivent et certains résidents retrouvant les vieilles chansons de leur jeunesse se mettent à chanter eux-mêmes sans retenue. Le pari est gagné car la joie se lit pleinement sur les visages.

Voilà des témoignages de visiteurs et visiteuses qui décrivent les divers aspects de la visite aux malades et montrent la grande joie d’avoir choisi cet engagement bénévole !

La VMEH recrute en permanence des personnes pour étendre à d’autres établissements demandeurs ses actions. Les visiteurs sont formés de façon régulière et permanente.

Contact : tél. 05 53 41 95 03.

Découverte de la bastide pour les visiteurs de malades

 La journée a commencé par l'accueil de la municipalité./Photo DDM.

La journée a commencé par l’accueil de la municipalité./Photo DDM.

L’Association des visiteurs de malades du 47 organisait tout dernièrement sa journée annuelle d’amitié et détente ; et les responsables de la section du Villeneuvois avaient opté pour la bastideMonflanquin. L’arrivée des 30 Lot-et-Garonnais a été fêtée par la municipalité qui a accueilli ce groupe avec grande gentillesse pour une collation appréciée. C’est Christine Gonzato-Roques, adjointe du maire et conseillère départementale vice-présidente de l’assemblée 47, accompagnée de Claude Tellier, conseiller municipal qui a assuré l’accueil, cet échange fut très agréable ! Puis c’est le musée des Bastides visité en deux groupes pour mieux «profiter» des explications, qui a été découvert avec énormément d’intérêt car l’outil en lui-même et l’intervention de la guide répondant au nom de Claire ont particulièrement bien plu, passionné même. Beaucoup des visiteurs présents ont annoncé qu’ils reviendraient en famille plus tard dans la saison ! Pendant la visite, les autres touristes faisaient les boutiques d’artisanats divers et les commerçants prévenus préalablement leur ont réservé un accueil chaleureux. Mais comme l’on sait, l’effort donne faim et c’est donc vers la ferme-auberge ‘Lou Kakou’que le groupe se dirigea ensuite pour déguster un fort bon repas typique confectionné en cuisine familiale. À la fin du repas très animé, il y a eu l’intervention de Sophie la «reine des tourtières» qui a fait une démonstration de fabrication ; elle fut étonnante de dextérité, fort gentille et à l’écoute de chacun qui repartit avec… une de ses gourmandises odorante ! L’accueil du Monflanquinois a laissé un excellent souvenir à ces visiteurs bien particuliers qui reviendront !

Contact avec VMEH visiteurs de malades tél.05 53 41 95 03.

Les visiteurs de malades en assemblée

La présidente Josiane Cristophe au centre./Photo Alain Baptiste.
Les visiteurs de malades en milieu hospitalier et maisons de retraite du département se sont retrouvés pour leur assemblée générale. Les Aiguillonnais recevaient ainsi la quarantaine de personnes désireuses de mettre en commun leur vécu des visites effectuées. C’est Josiane Cristophe, la présidente 47, qui animait la partie statutaire de cette réunion ainsi que les échanges. Les responsables n’ont pas manqué de remercier les municipalités qui soutiennent l’action des VMEH et les personnels des diverses structures visitées pour leur accueil. Les divers bilans ont été approuvés, à noter l’élection de Maria Réau au poste de trésorière, elle est la benjamine de l’équipe. La réunion s’est poursuivie par une conférence sur «la sexualité des sujets âgés» donnée par Agnès Olivera, psychologue des maisons de retraite d’Aiguillon et de Port-Sainte-Marie. Son exposé d’une grande qualité fut suivi avec beaucoup d’intérêt et intensité par l’auditoire. Cette association humanitaire de proximité est reconnue d’utilité publique. Ainsi, ceux qui veulent faire reculer la solitude dans les hôpitaux, les EHPAD, et maisons de convalescence, afin d’apporter une présence, une écoute, une réponse à une attente, un lien d’humanité peuvent se rapprocher de Josiane Cristophe au 06 20 64 66 40.
La Dépêche du Midi