logo pages

Les coordonnées

HAMMANI Farida

« Marhaba » au Damey

47200 Montpouillan

05 53 93 73 88

solidaritefemmesinternationale@gmail.fr

www.solidaritefemmesinternationale.org

Présentation

Association Loi 1901
« Solidarité Femmes Internationale »
est une ONG laïque, démocratique et qui œuvre pour le développement durable
Agrément au Niger N° 0111b du 18/02/ 2010
inscription au journal officiel de la République Française le 28.09.2002 – N° : 1210
Son but est de favoriser la promotion de l’éducation et de la santé des fillettes et des femmes dans le monde, par la mise en commun des moyens humains, matériels et intellectuels entre des associations de femmes des pays du Nord et des pays du Sud
« La Maison des Femmes d’AGADEZ »
A ce jour, un centre d’alphabétisation et de formation sont construits et fonctionnent,
ainsi que le puits, le pôle mère –enfant, un jardin de plantes traditionnelles nutritives et
médicinales ,un pôle douches et WC publics, UN RESTAURANT..et nous avons inauguré cette année le premier CENTRE ARTISANAL FEMININ D’AGADEZ nous prévoyons pour 2016 la reconduction de tous les ateliers,
Et SURTOUT la poursuite des parrainages, qui donnent tant d’espoirs à des jeunes filles qui sont maintenant enseignantes, agents de santé, informaticiennes etc…GRACE A VOS DONS
Le NIGER est un pays démocratique, grand comme 2,5 fois la France, peuplé de plus de 16 Millions habitants, pays très pauvre en revenu par habitant mais si riche en énergie, compétences et espoirs !!
.Résumé de quelques indicateurs qui parlent d’eux-mêmes :
Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans : 130°/00 (divisé par 2 en 10ans !!)
Une femme africaine est 25 fois, plus exposée à décéder en cours d’accouchement qu’une femme Européenne
Pourtant le taux de Scolarisation primaire des filles y est passé de 84 filles / 100 garçons en 1991 à 91 filles/ 100 garçons en 2012 » (Banque Mondiale).
LA LUTTE POUR LA PAIX DANS LE MONDE PASSE PAR LE RESPECT DE LA DIGNITE DE CHACUN : nourriture, éducation, logement, travail, en sont les bases.
Si, comme nous, vous pensez que savoir lire, écrire, compter est la
base essentielle de l’autonomie, de la liberté de penser et d’agir, la porte ouverte sur une
possibilité de culture autodidacte, la seule vraiment possible actuellement dans des pays si
pauvres, alors vous soutiendrez notre projet


Bonjour à toutes et tous,

Notre assemblée générale 2017 s’est déroulée dans l’ambiance conviviale habituelle et nous avons eu le plaisir d’y recevoir Josette Chazallon fondatrice et présidente  de Pari 47 (http://pari47.fr) ainsi que son mari Jeannot sans lequel rien ne serait possible ….et 2 nouvelles venues Brigitte et Maryse qui nous l’espérons vont venir grossir les rangs de nos bénévoles, ici et/ou la bas…?

En pièces jointes le compte rendu établi par Sylviane notre secrétaire, une belle photo du groupe et le bilan financier 2017 établi par Christianne notre trésorière, bilan dans lequel vous pourrez constater que sur 19 000€ d’entrées, 18 000 ont été envoyés et utilisés à Agadez, essentiellement pour soutenir l’artisanat  donc l’autonomie des femmes et surtout les études et formations des jeunes filles

Très peu d’ONG peuvent en dire autant…..

Merci de continuer à nous soutenir, nous ferons le point des que possible sur les parrainages ( le premier bulletin de notes est tombé) et sur nos projets

N’HESITEZ PAS A REAGIR, A VOUS EXPRIMER il est très important pour nous d’avoir vos retours, vous vous en doutez….

Bien chaleureusement à toutes et tous

Pour le bureau

Farida

CR de l’AG du 17 mars 2017

Bilan financier 2017


Bonjour à toutes et tous, l’année scolaire se termine à Agadez comme ici, les jeunes filles, les jeunes femmes que nous parrainons grâce à vos dons sont en examen…la chaleur culmine à 45°, la pénurie d’eau et d’électricité en découle, il y a eu cette année encore des grèves dans les cours… et le ramadan ne se terminera que vers le 25 Juin….et malgré cela…plusieurs  obtiendront leur diplôme… Bien sur.. Pas toutes.. mais quand même…Je suis chaque année … admirative..il n’y a pas d’autres mots devant la force, le courage de ces enfants, de ces femmes….

Trouvé sur FB:

« La dynamisation et la scolarisation de la jeune filles au Niger est sans doute le moyen le plus sûr pour sortir le Niger de beaucoup de crises auquelles le pays fait face. Crise économique, démographique, politique, humanitaire, pauvreté…

Cependant, dans un pays où la jeune fille et la femme sont considérées comme des citoyens secondaires, sans pouvoir de décision ou de choix, ou encore sans voix, la réalité de leur autonomisation semblerait  un combat qui a besoin de nous tous comme avocats et acteurs »

Birdson Dan’sounsou Zoubair/Human Rights Advocate/Women,Girls&Children.

La suite à lire sur notre page Facebook, avec un superbe film documentaire: https://www.facebook.com/Solidaritefemmesinternationale/

Ceci pour vous rappeler que

Pour cette année scolaire 2016-2017 : nous parrainons :

34 jeunes filles et/ou mères de famille dont :

16 en formations professionnelles diplômantes :

– 1  à l’école normale

– 5 secrétariat comptabilité informatique pour lesquelles nous prévoyons une insertion professionnelle

3 professions de santé dont 1 niveau universitaire

– 7  n’ayant jamais été scolarisées, en certificat d’aptitude aux travaux manuels

18 en études secondaires  dont :

12 présentent le BEPC cette année

Le tout pour un cout ( très négocié…) de 3 27400FCFA soit environ 5000€

Alors bien sur… Pas question de décevoir… Nous allons cette année encore permettre à celles qui le peuvent, qui le veulent de continuer leurs études, d’obtenir des diplômes, SEULE possibilité pour les petites filles d’échapper au mariage précoce et bien sur forcé ( comment une petite fille de 12 ans pourrait elle vouloir en conscience se marier????) d’émancipation de ces femmes qui sont alors libres de disposer de leurs revenus selon leur gré, et bien sur, comme pour toutes les mamans de la planète, elles consacrent leur argent à l’entretien et l’éducation de leurs enfants

je n’en dirais pas plus… veuillez trouver ci joint le bulletin de souscription 2017, merci de le diffuser autour de vous, afin que nous ayons les moyens cette année encore de financer un maximum d’étudiantes

JE RAPPELLE que vous pouvez être mises en contact avec la jeune fille ou la jeune femme que vous parrainez, c’est un réel aiguillon pour ces jeunes filles de savoir que quelqu’un sur la planète pense à elle, espère qu’elle réussira, lui envoie des petits mots d’encouragements ( les sms passent très bien et sont peu couteux)

Alors…MERCI de vos dons et soyez assurés qu’ils seront bien employés

Bien à vous

Pour le bureau

Farida Hammani

BON DE SOUSCRIPTION 2017


Bonjour à tous,

Mercredi 14 juin 2017, Marie-France Pessot et moi-même avons répondu à l’invitation des élèves de 2°de la MFR de Ste Bazeille pour représenter SOLFEMI. Elles (il y a un garçon dans leur classe mais le féminin l’emporte vu le nombre) avaient également invité le club couture de Lagupie, des résidentes de la MARPA de Ste Bazeille et Arlette Recoquillon. Elles avaient préparé une petite exposition de leur projet et nous ont expliqué leur démarches. Kélia et Célia ont rappelé leurs échanges de courrier, de cartes de vœux et de petits cadeaux avec leurs correspondantes à Agadez. Cette année, elles devaient choisir un projet de groupe dans le cadre de leurs études et ont souhaité continuer leur partenariat avec notre association. Leur projet était de récolter des fonds pour permettre aux jeunes filles de poursuivre leur scolarité au Niger.

Elles ont pour cela mené plusieurs actions:

–  stand de maquillage à la fête de la fraise de Ste Bazeille (bénéfice: 50€)

–  confection de boites de collecte disposées dans les commerces bazeillais

–  confection de petits objets (pochettes tissu, bracelets, sacs de lavande) avec le soutien et la participation du club de couture de Lagupie et les résidentes de la MARPA . Ces objets ont été vendus au marché de Ste Bazeille le dimanche matin. Comme personne ne venait directement sur leur stand où elles proposaient aussi du café, elles ont pris leur courage à deux mains et sont allées démarcher directement les autres commerçants et les passants…..et cela a été payant!

Voilà le résultat: 280 euros ! C’est le montant du chèque qu’elles vont verser directement à notre trésorière

Léa et Brandon, deux élèves de la classe, on pu par ailleurs, présenter ce projet comme dossier personnel à l’oral du brevet et le jury a été impressionné.

Nous avons ensuite eu droit à une représentation de danse et de musique. Des élèves nous ont joué du djembé et le groupe a fait une démonstration de danse orientale. (leur formatrice qui n’a pas hésité à se joindre à elles avait organisé une initiation à cette discipline avec une professeure-amie venue d’Agen) . Elles nous ont ensuite offert un goûter préparé par le cuisinier de la MFR.

D’un point de vue humain, ce projet, au delà des fonds récoltés, est une réussite. Il a permis aux élèves de développer d’autres partenariats, des rencontres intergénérationnelles; leur monitrice a été surprise par les relations très fortes qu’ils ont pu avoir avec des personnes plus âgées en particulier avec Arlette Recoquillon qui est venue faire une intervention dans la MFR. Ils semblent avoir développé une relation très privilégiée avec elle. Ils se sont découvert de nouvelles compétences (initiation à la couture par leurs aînées) et de l’audace pour aller à la rencontre des autres.

Nous les avons chaleureusement félicités, remerciés et encouragé à continuer leur engagement citoyen. Nous avons renouvelé notre invitation pour qu’ils participent à notre soirée de soutien annuelle en 2018 et qu’ils s’associent à son organisation.  Marie-France a pris les coordonnées d’une élève pour garder un contact direct, Amel Dahmani ne sait pas encore si elle sera là l’année prochaine. Elle assurera le relais avec sa remplaçante si nécessaire.

Je vous joins quelques photos prises.

 

Blandine

 


Bonsoir à toutes et tous

Notre séjour à Agadez fin 2016 a encore été une belle aventure, partagée cette année par Sylviane, Arlette et moi même C’est toujours avec autant de plaisir et d’émotion que je vous en rends compte  grâce à cette LETTRE CONTACT N°20

Des évènements exceptionnels ont égayés la ville autour de la fête nationale de proclamation de l’indépendance

Un avion spécial Paris-Agadez a été affrété du 13 au 20 Décembre, l’occasion était trop belle!!! Nous l’avons pris… et la LETTRE CONTACT 21 sokni accompagne ce courrier et vous fera rêver, nous l’espérons…

Mais restons réalistes…beaucoup de travail reste à faire et rien ne se fera sans votre soutien moral et votre aide financière

L’état des comptes DEPENSES RECETTES 2016 et le détail des DEPENSES AGADEZ SEPTEMBRE-NOVEMBRE 2016 vous montreront que l’essentiel de nos apports financiers  provient de vos dons, et que ceux ci sont utilisés à près de 90% sur place, à Agadez, entièrement au service du soutien et de la promotion des femmes et des enfants

Peu d’ONG peuvent en dire autant…

Aussi à ce courrier est joint comme chaque année un BON DE SOUSCRIPTION 2017 que nous vous remercions de faire suivre à vos amis, réseaux, familles, et surtout de nous retourner la partie détachable avec votre don, aussi modeste soit il….

Pour que  » Solidarité Femmes Internationale » puisse donner encore longtemps de l’espoir aux plus pauvres d’entre nous

Bien chaleureusement à vous

Pour le bureau; Farida Hammani


« Solidarité Femmes Internationale » vous souhaite les plus belles et les plus pacifiques fêtes de fin d’année et vous offre ce magnifique clip, témoignage de ce que pourrait être un autre monde…un monde de Paix, de tolérance, comme le réclament ces femmes israéliennes, Palestiniennes, Iraniennes, etc…

https://www.youtube.com/watch?v=YyFM-pWdqrY

QUAND les médias nous parleront ils enfin de tous ces humains qui luttent chaque jour sur la planète pour un monde meilleur????

http://positivr.fr/women-wage-peace-paix-israel-palestine-femmes/

A la maison des femmes d’Agadez cette année des pierres ont encore été posées pour l’avènement d’un monde meilleur, plus juste, des petites pierres……

Notre prochain courrier contiendra la lettre N°20, compte rendu de notre séjour de septembre a fin novembre 2016 mais aussi d’une semaine exceptionnelle pour fêter avec la population AGADEZ SOKNI, La Beauté d’Agadez dévoilée au monde…

http://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/societe/item/76254-agadez-sokni-2016-la-ville-d-agadez-se-metamorphose

A bientôt, bonnes fêtes à toutes et tous

pour le bureau

Farida HAMMANI


Notre soirée de soutien a été cette année encore une belle réussite

MERCI A VOUS qui en avez été les artisans, journalistes, réseaux socios et médias, qui avez relayé l’info, bénévoles  toujours fidèles au poste, Sylviane, qui a géré l’ensemble, Malika aux manettes en cuisine bien secondée par Christelle, Blandine, Marie, Evelyne,Sarah, Maïna, Améziane, j’en oublie peut être pardon, et les garçons, Pierre et Pascal, assistés cette année par 4 jeunes migrants venant de guinée et du soudan, actuellement habitants de Lévignac,

un immense merci à l’association « Les 4 saisons » qui nous a accompagnés toute la soirée avec du son de qualité et nous a régalé par ses démonstrations de danses en couples,

et Merci à vous tous pour la bonne humeur, le partage, la solidarité

La recette, toutes entrées confondues ( repas, dons, vente d’artisanat)  (et Bravo à celles et ceux qui ne pouvant pas venir ont envoyé un don) dépasse les 2000€, ce qui est une très bonne nouvelle pour la poursuite de nos actions

Je  vous invite à regarder nos quelques photos souvenirs de cette belle soirée et nous vous disons…

A L’ANNEE PROCHAINE… bien sur







MUSIQUEYRAS c’est fini pour 2016….Mais…ça reviendra en 2017 nous espérons!!!!

Une semaine de convivialité, de bonne musique de formations stages et échanges aussi intéressants que chaleureux

Merci a Henri Charrier et toute l »équipe des bénévoles pour l’avoir si bien organisée et accompagnée

Merci a Marie France  Charrier et Julie pour nous avoir organisé l’exposition vente au sein de  » La Maison du costume »

Merci à Michèle, Philippe, Claire, Pascale pour m’avoir aidée a tenir la place de l’association lors de la projection du diaporama et lors de l’installation et tenue du stand (en plein cagnard) le samedi du marché des créateurs

Merci a Elisabeth, Marie Claire, Bernadette alias Maya pour la bonne humeur et la rigolade dans la pluche!!!

Pour vous mettre dans l’ambiance:

http://musiqueyras.org/photos_videos.html

Pour retrouver l’asso:

https://www.youtube.com/embed/0bQEaCPHntY

et enfin des photos ci dessous…

Les ventes n ont pas été exceptionnelles, quand même 260€ en caisse, mais surtout des échanges chaleureux et dont certains auront une suite surement, peut être une commande par une boutique de prêt à porter locale, j’attends confirmation

En attendant, grace a Marie France et Julie les ventes continuent a la maison du costume, merci encore a elles

Voila vous savez presque tout

Bonne fin d’été à toutes et tous


Juin 2016 : Nous préparons notre prochain séjour et bien sur le volet PARRAINAGE sera comme toujours prioritaire

Grace a madame Fatoume Dizzi nous avons pu suivre un peu mieux cette année les jeunes filles que nous parrainons pour leurs études a Agadez

Déjà en Fevrier, le directeur d’études des centres de formation et collèges TINA, CFDA, SONNI, maintenant tous fusionnés sous la direction de Monsieur Akomilli,   Nous recevons quelques résultats des études et formations suivies par les jeunes filles que nous parrainons à Agadez .

Elles sont 25 réparties sur 7 établissements

Il semble que la cuvée 2016 sera bonne elle aussi….En cours d’année toutes les jeunes filles avaient la moyenne, les résultats du 2ème semestre ne seront donnés qu’après la fin des cours et des examens, soit mi Juillet voire Aout…Cette année 5 d’entre elles présentent le BEPC, il faut alors prévoir la suite, formation professionnelle ou poursuite des études secondaires pour les plus brillantes?

Nous vous rappelons que ces parrainages concernent des enfants issus de milieu très défavorisés, certaines avaient été exclues de l’école publique  pour avoir redoublé 2 fois, d’autres ne sont jamais allées à l’école…Elles habitent toutes le quartier donc étudient dans des familles dont les parents sont eux-mêmes analphabètes, vivent sans eau courante ni électricité, les jeunes filles doivent souvent assurer les travaux ménagers, parfois aussi aller chercher l’eau à la pompe, et toujours se mettre aux devoirs à la nuit tombée ( il fait nuit à 19h à Agadez) à la lueur d’une lampe de poche, le cahier sur les genoux ou allongée par terre le cahier sur le sable ( c’est la position qu’elles préfèrent…)

Bref, TOTAL RESPECT pour celles qui s’en sortent dans des conditions pareilles… et il nous semble important que des jeunes filles issues des classes populaires puissent avoir de bons  métiers et contribuent, par leur expérience de vie, à une meilleure considération et intégration de toutes les classes sociales qui composent la société Nigérienne

Comme indiqué dans le tableau ci-joint, nous estimons les besoins pour l’an prochain à environ 4200€ et nous avons en caisse en don dédié  810€

Donc……vous voyez où je veux en venir… ???? Nous avons, elles ont, bien besoin de vous…

NOUVEAU: Vous pouvez faire votre don en ligne en clquant sur le lien ci dessous:

Parrainages des études et formation professionelles des jeunes filles d’Agadez !

c’est un service offert par Hello Asso qui reverse l ‘ INTEGRALITE de votre don à notre association

Et vous envoie votre reçu fiscal tout en nous communiquant vos coordonnées

Ci-joint aussi le bon de souscription de l’année, vous pouvez faire un don unique ou mettre en place des prélèvements mensuels, ils suffit que vous cochiez la case « parrainages » pour savoir que votre don ira à un parrainage

Il est aussi possible que vous spécifiez quelle enfant vous désirez soutenir, nous pouvons  vous mettre en relation avec elle si vous le désirez, elles sont souvent joignables par sms

En suivant le lien ci-après, vous pourrez les rencontrer et les connaitre mieux

http://solidaritefemmesinternationale.org/actions/actions-2014.php#parrainages

D’avance merci pour elles et bon été à vous

Farida HAMMANI

www.solidaritefemmesinternationale.org

PS : envoyer votre chèque à l’ordre de Solidarité avec votre bon de souscription et vos coordonnées à Christianne LANDIER, impasse de la forêt 47700 CASTELJALOUX

Bien sur vos dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% et vous recevrez une attestation, indiquez bien vos coordonnées et votre adresse mail

BON DE SOUSCRIPTION 2016

PARRAINAGES PROJECTIONS 2016


Bonsoir a toutes et tous, un petit rappel de notre lettre N° 19 rendant compte de notre séjour 2015 et de notre action en partenariat avec la Maison familiale de Sainte Bazeille, à l initiative de  Laurélie LAMY monitrice responsable

 

Arlette, membre des «  Enfants de l’Aïr » (http://www.enfants-air.com) et qui, à ce titre, avait déjà mené plusieurs actions dans la région.

Proche de notre projet depuis 2004 elle a décidé cette année d’y participer par sa présence.

Et quelle présence !!! Drôle, toujours positive et optimiste, elle a embelli notre séjour et permis de dépasser quelques moments de doutes en les transformant en grosses rigolades.

 

Elle était chargée de gérer la mise en relation des jeunes filles de la MFR de Sainte Bazeilles avec un groupe de jeunes filles collégiennes d’Agadez de la même tranche d’âge approximativement.

Chaque après-midi (Horaires continus dans les collèges au Niger, les élèves sont libres vers 15heures) elle a reçu un groupe de 5 à 7 jeunes filles toutes en classe de 4ème et que nous connaissons depuis le CM2 grâce au fameux concours de dictée.

Laurélie, l’enseignante de la MFR à l’origine de ce projet, l’avait déjà bien préparé avant notre départ avec ses élèves de seconde SAPAT ; Christelle et Arlette avait déjà pris contact avec elle et en avaient tracé les grandes lignes.

Les jeunes de Sainte Bazeilles avaient écrit une grande lettre parlant de leur vie, de leur école, accompagnée de photos et de petits cadeaux (bracelets faits main, petit cœurs etc… bref, tout ce qui plait aux filles du monde entier…).et Arlette, tout en prévoyant chaque jour une leçon de Français autour d’un mot, d’un thème etc…a fait le lien entre réalité d’ici et celle de la bas.

Après une petite séance d’initiation (cadrage, réglage, intérêt documentaire du sujet etc…) un appareil photo numérique a été prêté à chaque jeune fille pour qu’elle réalise, chez elle, un petit reportage de sa vie de tous les jours.

Nous avons été étonnées de la qualité et de la pertinence des sujets photographiés, bien sûr, la famille (et l’une d’entre elle, 17 ans, n’a pas hésité à photographier son fils né alors qu’elle était en CM2) , l’habitat (la tente traditionnelle) les activités quotidiennes :cuisine, vaisselle, repas pris en commun – évidemment, assis par terre, groupés autour du plat, hommes d’un côté, femmes et enfants de l’autre –mais aussi grand-mère travaillant le cuir, grand père travaillant les bijoux, séance de sport à l’école, mon lit, mes copines , etc…)

Arlette leur a donné aussi la possibilité de dessiner, ce qui est toujours émouvant quand on sait que ces enfants n’ont quasiment jamais accès à la couleur, et des rêves de fleurs, de maisons en dur, de paysages, ont éclot sur le papier….

Elles ont voulu également faire des cadeaux à leur peut être futures correspondantes, des petits bracelets de perles, des pochettes en cuir et une belle lettre parlant d’elles et de leur quotidien.

Le tout accompagné de leurs photos et contact téléphonique.

Le Lundi 18 Janvier nous nous sommes rendues Arlette et moi dans la classe et avons été agréablement surprises de l accueil des jeunes qui s’étaient informés sur les réalités du Niger et qui ont suivi avec beaucoup d’ attention le diaporama que nous leur avions concocté et  ont été sensibles aux cadeaux, photos et dessins que leur avaient confectionné les filles de notre quartier

Des  idées ont alors été émises sur la suite à donner pour garder le contact et aider le projet de toujours plus d’études donc d’autonomie  pour les filles et les femmes d’Agadez

En pièce jointe, la lettre de  la formatrice Laurélie, bilan de partenariat de cette action et surtout espoir de suite pour l’an prochain

Si près de chez vous d’autres jeunes, d’autres assos ont des envies similaires n’hésitez pas a nous en faire part, l’avenir est dans la  solidarité, les échanges, le partenariat interculturel

Bien à vous

Pour le bureau

Farida Hammani

solidaritefemmesinternationale@gmail.fr

www.solidaritefemmesinternationale.org


Veuillez trouver ci joint le compte rendu de notre Assemblée générale annuelle ainsi que le  bilan financier

Le bilan moral et le bilan financier  ont été approuvés à l’unanimité et les membres du Bureau reconduits dans leur fonction

Bien sur, nous aimerions que d’autres personnes se présentent pour « grossir » nos rangs, et nous serions très heureuses de vous accueillir parmi nous pour  continuer les projets déjà engagés et surtout prendre en compte vos idées, vos énergies

N’hésitez pas à nous rejoindre!!!

Ci joint aussi un bon de souscription que nous vous remercions de bien vouloir consulter et diffuser autour de vous, QUELQUESOIT LE MONTANT DU DON, celui ci vous donne automatiquement la qualité de membre actif et augmente la crédibilité de notre association auprès des bailleurs de fonds.

Et n’oubliez pas que chaque don est déductible des impôts à hauteur de 66% du montant, et que le moindre centime est utilisé au mieux pour soutenir les femmes et les fillettes de notre quartier à Agadez

Notre opération  » Agendas 2016″ a été un grand succès ( 75 agendas recouverts de bazin magnifiquement brodé par nos artisanes) et nous a permis de toucher  de nouvelles personnes, nous prévoyons d’en commander 100 pour 2017

Aussi je joins aussi à ce message notre dernier compte rendu de séjour a Agadez fin 2015

Vous souhaitant à toutes et tous bonne lecture de tous ces documents, je vous adresse mes meilleures pensées au nom de toute l’équipe

Farida Hammani

 

ASSEMBLEE GENERALE DU 07 AVRIL 2016

Présents : Farida, Marie, Evelyne, Christelle, Christiane, Martine Macé, Sylviane

Excusés : Blandine, Nathalie

Farida présente le bilan moral :

L’année 2015 a démarré avec une soirée au cinéma Plaza de Marmande avec la projection du  film «  Femme entièrement femme » en présence du réalisateur. Environ une centaine de personnes ont participé à la discussion qui a suivi.

Le 7 mars , soirée de soutien annuelle à Verteuil d’Agenais, soirée conviviale avec concert de chansons française.

Fin mars, présentation au CA de l IFREMER à Brest de notre diaporama, obtention d’une subvention de 2000€ qui ont été imputés au restaurant sur le budget 2014.

Le 6 juin Christelle avait organisé une journée africaine chez elle avec vente des productions artisanales des femmes d’Agadez.

En juin Farida est allée au Niger pour reprendre contact avec les organismes qui pouvaient nous verser des subventions et signer des conventions. Au dernier moment le rendez-vous avec les USA a été annulé.  Problème avec la Coopération Luxembourgeoise qui n’a versé que 80% de la subvention accordée, il reste donc 3000€ à percevoir pour lesquels nous continuons de faire des démarches, 10 000€ puis 5 000€ nous ont ensuite été proposés pour lesquels nous avons du présenter de multiples dossiers, restés sans suite à ce jour

La recherche de subventions est un travail à temps plein, pour lequel nous aurions bien besoin d’aide.

Sur 109 000€ de devis initial nous avons tout réalisé avec 73 000€ de subventions officielles, y compris la maison du gardien qui n’avait pas été subventionnée.

A Agadez Farida  a réglé le problème de la pompe solaire du puits qui était en panne et elle relance les travaux qui avaient stoppé pendant l’hiver. Par contre les WC publics ne fonctionnent pas très bien car la population ne veut pas payer pour leur utilisation aussi infime en soit le coût, ils préfèrent se contenter des petits terrains vagues autour des maisons.

Le Conseil Général du Lot et Garonne a versé 3 000€, Aide médicale Missionnaire ( AMM) :2000€. IFREMER (où Farida a donné une conférence) 2 000€ et les dons privés 7 694€.

En septembre, participation à Brive de Farida, Myriam et Blandine à un congrès sur la nutrition et la petite enfance réunissant 400 personnes ; Plusieurs prises de contact et vente d’artisanat.

Participation à l’AG de PARI47 à Vianne le 5 septembre,stand tenu par Sylviane.

Farida entre à leur conseil d’administration.

En octobre lors de l’arrivée de Farida, Evelyne, et Arlette le bâtiment de la coopérative était presque terminé, restaient les peintures et carrelages qui devaient être finis pour l’inauguration fin novembre.

Les ateliers :

  • Ont fonctionné le tricot et le crochet. Une formation en couture pour les brodeuses.
  • Déménagement et révision des machines à coudre par Evelyne.
  • 2 maroquinières sont allées à Niamey en formation pour apprendre à tanner et teindre les peaux (coût 1500€ minimum).
  • Mini formation tissage avec Evelyne et mise en place des métiers dans le bâtiment coopératif.
  • Les brodeuses ont réalisé les agendas brodés (75) et des housses de coussin.

Ce qui sera pérenne ce sont les parrainages. Cette année nous y avons investi  3400€. Pour cela il faut être à Agadez en septembre pour le contact avec les écoles et les enfants qui sont perdues, ne sachant pas quelles démarches faire pour reprendre l’école ou trouver une formation.

La Maison Familiale Rurale de Ste Bazeille avait monté un projet : «  établir un contact avec les jeunes filles d’Agadez ». Arlette est venue pour coordonner ce projet. Des appareils photos ont été prêtés aux jeunes filles qui ont ainsi photographié leur vie au quotidien. De retour en France Farida et Arlette sont allées à la Maison Familiale rendre compte de la mission. Nous sommes sans nouvelles de la suite donnée à ce projet et aux contacts qui devaient s’établir.

En décembre  à l’Espace Naissance de Paris, dépôt vente des produits de la coopérative.

Marchés de Noël : à Argenton et Casteljaloux.

Le bilan moral est approuvé à l’unanimité.

 Rapport financier 2015:

Crédit au 1/1/2015                                                 2502,44€

Crédit au 31/12/2015                                           1725,85€

Dépenses                                                                  18186,98€

Virement Niger                                                                      16000€

Frais virements                                                                      34€

MAIF                                                                                           187,54€

Cotisations EA et Pari 47                                                      50€

Billet d’avion                                                                            557,56€

Visa                                                                                              75€

Frais déplacement                                                                   188,68€

Abonnement site                                                                       72€

Frais fête                                                                                      377,86€

Achat agendas                                                                           159,23€

La poste                                                                                         240,60€

Fournitures                                                                                  244,51€

Recettes                                                                                       17410,40€

Parrainages                                                                                   1262€

Artisanat                                                                                        1792€

Fête                                                                                                    2087€

Don Asso Lagupie                                                                               475,40€

Don la Paille et le Mil                                                                         100€

Don Ifremer                                                                                         2000€

Don AMM                                                                                                     2000€

Dons particuliers                                                                                       7694€

Projets :

Parrainages : Ghaïcha fille de Dijou, veut faire l’école de santé pour être infirmière. On pourrait espérer une suite dans le quartier lorsqu’elle sera diplômée. Une marraine s’engage à la parrainer pour toutes ses études.

La salle de couture dont le matériel a été transféré dans le bâtiment coopératif, se trouve vide et pourrait devenir une salle d’informatique.

La salle des travaux manuels (tissage, cuir, tifinagh) sera vidée de son sable et serait une classe de formation sanitaire.

La maison des Femmes a maintenant un branchement électrique au réseau municipal , soit 4500cfa donc 83€ par an d’abonnement du compteur, ce qui assurera de la lumière en permanence, vue la défaillance des batteries du solaire.

Le prochain convoi des Enfants de l’Aïr est retardé en septembre 2016, donc il n’y aura personne pour réceptionner nos affaires . Coût:100 à 120€ le m3. Peut-être qu’il serait judicieux d’acheter de bonnes batteries pour le solaire et les envoyer par ce convoi.

Christelle se charge des machines à coudre à récupérer en veillant à leur bon état.

Le 26 juillet soirée pour SOLFEMI dans le Queyras à l’occasion du avec expo et  dépôt vente de notre artisanat dans «  La Maison du Costume » tout l’été, Farida espère y tenir un stand

L’ ADES change de direction avec M. Bruniquel (ex Mission Locale). Nouveau programme d’études dont un stage de 2 mois hors de France. Christelle a été contactée pour y présenter SOLFEMI et savoir si l’asso peut recevoir des stagiaires en raison de conditions politico-sécuritaires très variables.

Evelyne  demandera de nouveau les dictionnaires des collèges et 1 médical.

Le conseil d’administration est renouvelé dans sa totalité.

Sylviane demande son remplacement au poste de secrétaire.

La séance est levée à 22h.

Sylviane RAMBEAUsolidarité


[huge_it_slider id= »46″]

 

bandeau

Notre soirée de soutien à LA MAISON DES FEMMES D AGADEZ a été un succès cette année encore!!!

Pourtant …beaucoup de nuages…plein de soirées dans le département qui auraient pu détourner vos pas… et surtout notre ami BOUBE, qui devait animer la soirée avec le talent qu’on lui connait , qui nous avait, avec Colin et d’autres amis préparé un super concert…;a eu un accident dans lequel il s ‘est cassé une jambe et quelques cotes….
Malgré tout cela vous étiez plus de 120… a partager le superbe « APACALLA » préparé par nos amies Ivoiriennes, Haoua, Marie et Koko, aidées par toute notre fidèle équipe, Malika, Christelle, Marie , Nathalie, Sylviane, Evelyne, Blandine, Sarah, Maïna etc….
Les garçons nous ont rejoint et ont tenu le bar, entre autres services….
Le diaporama des actions de l’année a cette année encore retenu l’intêret de l’assistance et a été très applaudi, l’artisanat produit par les femmes de notre coopérative est parti embellir de ses couleurs chatoyantes vos foyers, tabliers de cuisine en patchwork de pagne, robes d’enfants, d’adultes,pantalons , trousses brodées etc…Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur a l’utilisation de ces merveilles au quotidien!!!

Et un IMMENSE MERCI aux chanteurs de Verteuil, qui, sous la direction du talentueux Jean Claude Blay, Maire de Verteuil et chanteur remarquable, sachant que l’ami Boube ne pourrait pas être parmi nous, ont répété toute la semaine pour nous offrir un récital de qualité…on la trouvait plutot jolie Lili… Amstrong, je ne suis pas noir etc… etc…le répertoire etait choisi et nous avons trouvé un immense plaisir à chanter avec eux……

VOUS N’AVEZ PA PU VENIR??? et bien sur vous voulez soutenir notre superbe projet????
REJOIGNEZ NOUS!!!

vos dons nous permettent de poursuivre nos buts,

10 euros, 20 euros , plus???? ce sont des études pour des petites filles qui sont devenues pour certaines déja enseignantes, informaticiennes, agents de santé grace à vous et soutiennent souvent toute leur famille grace à ces revenus

Bon  de souscription 2016 ci joint, n’hésitez pas à le faire suivre à vos amis, votre famille, vos réseaux, ce sont des mères de famille qui reprennent des formations, qui créent leur entreprise, qui reprennent espoir……

nous vous accueillerons avec plaisir dans notre équipe soit ici en France ( besoin de petites mains, de communicants compétants, d’organisateurs d’évenements etc…)

mais aussi a Agadez, vos compétences et talents seront très appréciés, contactez nous: solidaritefemmesinternationale@gmail.com
Alors….à bientot????

en attendant, n’hésitez pas….

Visitez notre site: www.solidaritefemmesinternationale.org
Un BEAU VOYAGE…

Bien chaleureusement à toutes et tous

Pour le bureau, Farida Hammani, présidente

solidaritefemmesinternationale@gmail.fr

www.solidaritefemmesinternationale.org


 

Nos projets pour 2015 et ensuite…

  • Reconduction de tous les ateliers
  • Soutien à la coopérative des femmes
  • Suivi et reconduction des parrainages
  • Entretien des locaux existants
  • Soutien au restaurant avec introduction progressive de plantes locales thérapeutiques au menu
  • CONSTRUCTION ET MISE EN SERVICE DU CENTRE ARTISANAL FEMININ d AGADEZ

Appel à souscription pour le futur Centre artisanal féminin d’Agadez

L’extension de la maison des femmes d’Agadez s’est enrichie cette année :

  • d’un restaurant,
  • d’un bloc sanitaire ( WC et douches publiques),
  • d’une nouvelle maison pour le gardien,
  • le tout clôturé,

mis à la disposition de la coopérative des femmes du quartier afin d’ assurer leur autonomie financière, la pérennité des actions de formation et d’alphabétisation toute l’ année et répondre aux besoins sanitaires du quartier.

Il nous reste à finaliser ce projet par la construction et la mise en service du centre artisanal féminin d’Agadez.

Projet 2015-2017 : CREATION D’UN POLE ARTISANAL FEMININ

Après 6 ans de fonctionnement régulier de tous les ateliers, les besoins ont évolué.

Les femmes formées aux métiers générateurs de revenus se sont groupées en coopérative.

Elles ont acquis des notion de :

  • Travail régulier et soigné
  • Gestion des revenus
  • Ambitions d’être reconnues et respectées pour leur travail
  • Prise de conscience de l’importance de repas équilibrés pour toute la famille, de leur importance pour la santé globale et la réussite scolaire
  • Désirs de scolariser leurs filles autant que leurs garçons
  • Réflexion sur et progressivement abandon du mariage précoce
  • Réflexion et revendication de leurs droits en tant que femmes, mères, veuves, divorcées etc…
  • Envie d’une vie meilleure pour elles et leur famille que les hommes ne trouvant plus de travail sur place depuis plusieurs années (instabilité sécuritaire dans le Sahel depuis plus de 5 ans maintenant ayant gravement mis à mal l’équilibre des familles) ne peuvent plus leur assurer.
  • Certaines femmes investissent même pour l’avenir…

Par son approche globale de la femme et de la famille, notre action a permis petit a petit une prise de conscience de la citoyenneté, une fierté d’être et de faire, une envie de réussir et être reconnue.

Les femmes de la coopérative sont prêtes à gérer leur outil de travail et à transformer leur art, valorisé pour l’instant occasionnellement, en une véritable activité lucrative à l’année.

Le projet

Nos locaux ne suffisent plus aussi avons-nous fait l’acquisition du terrain mitoyen en 2012 et c’est sur ce terrain que nous avons conçu le projet pour lequel nous sollicitons votre appui financier.

Sur ce terrain sont prévus :

– Un centre d’artisanat féminin : 5 salles de travail,(Couture machine, tricot crochet, tissage, broderie traditionnelle, maroquinerie), équipées selon les besoins et une salle d’exposition vente qui pourra aussi etre utilisée pour des actions de formation gestion/comptabilité/alphabétisation.
– Un terrain de 400M2 sera acquis sur l’arrière pour permettre l’extension plus tard à des activités de teinture, baticks, fabrication de parfums, cosmétiques, savons etc…activités que les femmes exercent déjà chez elle avec forte perte d’énergie et dépenses qui pourraient être réduites par des achats groupés de matériel de base, d’outils etc…donc meilleurs revenus et visibilité de leur activité.

 

Les fondations du futur centre artisanal féminin d’Agadez pour lequel nous recherchons encore 25 000€

Le projet actuel :

Les ateliers d’apprentissage couture machine, tricot crochet, broderie traditionnelle, maroquinerie, tissage, ont lieu une fois par an, par session de 5 semaines environ, lors du séjour sur place des bénévoles.

Les femmes et jeunes filles déscolarisées s’inscrivent à ces formations, nous en retenons 6 pour l’atelier couture sur machine, 15 femmes (par ordre d’inscription, nous refusons du monde chaque année) par atelier pour chacun des autres ateliers.

Ce qui fait que nous touchons en moyenne 66 femmes/ an pour ces formations, et ce depuis 8 ans (début des ateliers : 2006).

Un modèle simple et facilement commercialisable est proposé aux apprenties A la fin de la formation, un jury extérieur se réunit (amis et professionnels) établissant un classement qualitatif des œuvres sur des critères d’ équilibre du travail, de la régularité des points, des finitions etc…

Une petite fête est alors organisée, signant l’arrêt des ateliers pour cette année, au cours de laquelle les œuvres sont rendues à leur propriétaire et les meilleures récompensées.

Pour les ateliers broderie, maroquinerie, tricot, crochet, le matériel nécessaire au démarrage d’une activité toute l’année est offert : peaux, aiguilles, pièces de tissus à broder, aiguilles à tricoter, pelotes de laine etc… etc… Les femmes peuvent alors travailler toute l’année chez elle et gagner de petits revenus, ce qu’elles ne manquent pas de faire pour la plupart.

Pour l’atelier de couture, c’est une machine à coudre qui récompense la lauréate, qui l’emmène chez elle. C’est un prix très convoité.

Selon leurs compétences et le temps qu’elles peuvent y consacrer, les femmes commencent alors TOUT AU LONG DE L’ANNEE et CHEZ ELLES, à réparer des vêtements ou linge de maison déchirés, pour elles puis rapidement pour leurs voisines, puis elles créent des vêtements d’enfants et, environ 1 an après pour la plupart, des vêtements adultes pour elles, pour leurs enfants puis pour leurs voisines.

2 moments forts dans l’année : La rentrée scolaire ou tous les enfants doivent avoir un uniforme, gros problème dans les familles nombreuses, et la « fête du mouton »ou la tradition veut qu’en particulier les enfants soient habillés de neuf. Les femmes ont vite compris l’intérêt de ne plus payer le tailleur pour ces occasions….

Revenant chaque année sur place, nous pouvons voir l’évolution des familles, les femmes sont fières de contribuer aux frais du ménage, les maris viennent souvent nous remercier.

En 2010, 6 femmes (en comptant les formatrices qui avaient déjà leur machine chez elle) étaient équipées de machine à coudre.

L’idée d’une coopérative des femmes est née, elles ont fait toutes les démarches administratives, ouvert un compte en banque, et ont un agrément officiel.

LE PROJET :

1) Offrir aux femmes un lieu appelé centre artisanal féminin d’Agadez où elles pourraient venir travailler à leur rythme toute l’année et stocker leur matériel. Ce centre sera doté de 5 salles de travail et d’un atelier d’exposition-vente.

2) Créer des réseaux d’écoulement de leur production à la capitale et dans la sous région

3) Les femmes loueront les bâtiments à l’association pour une période d’observation de 3 ans et seront tenues de les entretenir (entretien courant). Un règlement sera établi et les bénévoles de l’association veilleront à son respect.

Les locaux seront mis une fois par an à disposition de l’association pour les formations de base. Les artisanes pourront disposer toute l’année des locaux et seront encouragées à assurer des formations.

Le financement

Le coût total de ce projet s’élevait à 71 681 275 Fcfa soit 109 279 euros.

Nos partenaires :

Coopération suisse au Niger, Coopération luxembourgeoise au Niger, Grand Orient de France, Aide médicale missionnaire, Eau 47, Conseil général 47, IFREMER.

Subventions obtenues pour les quatre premières tranches :

  • Clôture de 1100m²
  • Douches toilettes publiques
  • Maison du gardien
  • Restaurant de quartier

Reste à financer le centre artisanal, soit 25 000 €.

Nous lançons appels à partenariats, sponsorings et mécénats, mais avons aussi besoin de vous !!! Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières…

Vous pouvez faire parvenir vos dons à Solidarité Femmes Internationale,
adressés à la trésorière : Christiane Landier – Impasse de la forêt 47700 casteljaloux


Inauguration officielle de la plaque de la Maison des femmes d’Agadez et premier séjour pour Evelyne Sarrazin

Les constructions

Du monde partout et tous les jours sur notre chantier.

Ils ont fait des briques , des claustras, monté et enduit des murs…

Quel plaisir toute cette énergie


 

A l’intérieur de la Maison des femmes

. Construction d’une grande remise

où pourra être stocké le matériel destiné à équiper les futurs locaux.

. Toilettage complet de la salle d’alphabétisation

Boutali, notre gardien, fier du résultat !

Sur le terrain mitoyen, acheté fin 2012

610 Millions d’Africains n’ont pas accès à des toilettes hygiéniques.

Investir dans l’assainissement plus que dans les hôpitaux participe du développement durable et est un gage de meilleure santé pour l’avenir des populations(OMS-OXFAM 2012).

C’est à cela que, à notre petite échelle, nous avons participé par la construction et la mise en service de douches et toilettes publiques.

 Finalisation, inauguration et mise en service des toilettes et douches publiques.


Abderhamanne a pris son service et la plaque est posée.

Inauguration officielle par monsieur le secrétaire de mairie, monsieur le chef de quartier, le service d’assainissement de la ville, les voisins, les amis, les femmes de la maison.

Un service vraiment attendu par la population, aux finitions soignées (carrelage de tous les murs intérieurs pour garantir l’hygiène, un banc sous un auvent à l’abri du soleil pour l’intimité des utilisateurs, un lave mains à la sortie pour l’éducation à l’hygiène et la prévention des maladies, une cuve de 1000l d’eau pour parer à toute éventualité et enfin un éclairage solaire autonome….) Il faudrait contrôler mais…. Surement les plus belles toilettes publiques de tout Agadez !!!!

Clôture

Le terrain est entièrement clôturé par un mur en banco amélioré. Un grand portail à double battant est posé côté restaurant.

Nous remercions vivement les donateurs qui ont permis la réalisation de cette première tranche, Eau47, Coopération suisse au Niger, GODF, Aide médicale missionnaire.


 

Sont actuellement en cours : la construction de la maison du gardien, et le restaurant.

Nous sommes encore à la recherche de financements pour la réalisation du centre artisanal qui permettra aux couturières, brodeuses, maroquinières, etc. d’avoir un véritable outil de travail à l’année.

Installation solaire

Remplacement cette année du convertisseur. Il faudra penser aux batteries l’année prochaine.

Une pompe immergée branchée sur notre installation solaire a été installée et fonctionne : Elle remplit le château d’eau en vingt minute et…miracle…l’eau coule aux robinets…Bien sur, ça n’a pas été sans mal, le système n’ayant pas fonctionné depuis tant d’années, les robinets ont dû être changés, des tuyaux étaient rouillés etc…si bien que nous n’avons eu l’eau courante que la dernière semaine de notre séjour.
Un circuit partant du château d’eau a été mis en place pour brancher ultérieurement des robinets dans la maison du gardien, le restaurant, le centre artisanal. Ce sera au programme du prochain séjour…

Merci à l’association Eau47 pour son soutien à ce projet cette année encore.


 

Les ateliers de formation

Éducation et soutien scolaire

Quinze fillettes du CP ainsi que dix du CM2 ont bénéficié de cours de soutien dispensés par Zeinabou et Fatima, 2 heures par jour, 4 jours par semaine.
Grand sérieux et ponctualité, Zeinabou ayant même donné ses cours à la lueur d’une lampe de bureau, suite à la déficience de notre système solaire, les petites filles pas du tout rebutées ni étonnées par ce manque de confortauquel elles sont habituées.

 Concours de dictée

Il est désormais attendu, la tendance à la normalisation de l’âge des jeunes filles en CM2 se confirme, le niveau général augmente chaque année…(à peine 3 copies vraiment inexploitables sur 34).
J’ai eu le plaisir de féliciter enseignantes et écolières pour cet état de fait porteur d’avenir, toute la classe était très fière et a applaudi ce regard extérieur et positif
Il a quand même bien fallu sélectionner les 10 meilleures copies et à l’issue de la 2ème dictée, le fameux dictionnaire des collèges a, cette année encore, été offert à la première par Evelyne.
Emotions, petite collation, remerciements…encore un bon moment de fierté et d’encouragements pour les fillettes.
Bonne route à elles…

Nous remercions la librairie « L’essentiel », de Casteljaloux, pour le don de ce dictionnaire.

Bibliothèque – médiathèque

Grand, grand plaisir cette année de voir notre bibliothèque médiathèque à nouveau investie par des jeunes filles de 6ème !!!
C’est le groupe des jeunes filles qui ont passé le concours de dictée l’an dernier et qui sont toutes en 6ème cette année qui est revenu, assidument, tous les jours, lire, faire des puzzles, jouer aux cartes , aux dominos… et discrètes, serviables et souriantes, rangeant tout avant de repartir, un vrai bonheur.

 Nos parrainages

Un aspect vraiment positif et enthousiasmant de notre action !!!


 

Comme l’année dernière je vais vous parler :

Des GAGNANTES :

Zeinabou, que nous soutenons depuis plusieurs années, a non seulement réussi au BEPC mais a aussi obtenu de suffisamment bonnes notes pour être « orientée », comme on dit ici, à l’école normale.
Cela veut dire qu’elle est maintenant boursière de l’état, ses 2 prochaines années d’études sont gratuites et elle percevra une solde de 20 000FCFA (environ 30€) par mois pour ses besoins courants. Bien sur ce n’est pas si simple car elle a été affectée à une école située à l’autre bout de la ville pour ses stages de formations qui ont lieu 15j par mois toute l’année…et encore une fois se pose le problème du transport, très couteux… Nous lui avons donc octroyé une aide pour qu’elle se procure une moto, seul moyen de se déplacer.
Agadez change vraiment d’allure avec toutes ces demoiselles et femmes, même handicapées, qui circulent en moto…..
Mais Zeinabou sera enseignante !!! Quelle fierté pour elle et sa famille !!!

Ramatoulaye a elle aussi réussi au BEPC … Elle a mis au monde une belle petite Leila fin Octobre… Bien sûr, année sabbatique pour elle, maternage et allaitement vont bien l’occuper. On reparlera de son avenir professionnel l’année prochaine….
Ghaicha, (fille de Dijou la tisserande) a également réussi au BEPC, elle a demandé à poursuivre des études de «  Agent de santé de base », la voici partie pour 3 ans de cours et de stages, bonne chance à elle.
Rabi continue sa route, elle a réussi le passage en 3ème et dernière année de formation Agent de Santé de base. Elle s’est aussi mariée cet été……
Cette année sera dure pour elle car elle doit préparer l’examen final, présenter le BEPC car les équivalences ne fonctionnent pas pour les métiers de santé, et assumer sa vie de jeune épouse… Mais Rabi nous a souvent étonnés par son courage et sa volonté…tous nos vœux l’accompagnent…

La jeune Halima passe en 5ème avec de bonnes appréciations de ses professeurs, nous avons eu raison de lui donner sa chance l’an dernier…

Salamatou passe en année de BEP comptabilité, la 3ème année qui aboutit à un bac professionnel n’est pas dispensée à Agadez pour l’instant, nous reconsidèrerons le cas de cette femme handicapée et courageuse l’année prochaine

Aminata et sa sœur Gaicha ont été inscrites dans un autre établissement pour terminer leurs études.

 

Hadiza a terminé avec succès sa formation de couturière, tricoteuse etc… elle entre dans la coopérative et a pris le poste de formatrice crochet, la rémunération lui permettant d’acheter sa machine à coudre… une jeune femme de plus en route pour l’autonomie…

Zeinabou et Aichatou entrent en 3ème année de cette formation, l’une avait gagné sa machine à coudre en 2011, l’autre est la fille d’une couturière de la coopérative, donc a une machine à sa disposition à la maison…Ces 2 jeunes filles ont leur avenir assuré l’an prochain !!!
Comme pour les motos, ces petites victoires sont des grandes révolutions dans le paysage d’ Agadez, où, jusqu’à présent, la confection couture est surtout aux mains des hommes….

Abou , Mariama, Aichatou sont admises en 2ème année.

Les déçues néanmoins déterminées :

Fatimata, contre toute attente, n’a pas réussi son examen de vendeuse en pharmacie, elle n’en reste pas moins titulaire d’un BEP de secrétariat informatique qu’elle saura exploiter nous l’espéronsCherifatou a encore échoué au BAC … elle ne comprend pas pourquoi, ses professeurs non plus, elle avait fait une bonne année scolaire… Après avoir bien discuté, il nous a semblé que la seule solution était… qu’elle le repasse une 3ème et, nous l’espérons, dernière fois…

Les espoirs :

Plus le temps passe et plus il semble évident que nous sommes vraiment là pour cela : donner de l’espoir, donner leur chance à ces jeunes filles courageuses et souvent talentueuses dont le seul tort est d’être nées pauvres…
Et nos finances cette année étant assez confortables… Nous avons donné leur chance a plusieurs jeunes filles qui pour la plupart sont venues d’elles-mêmes présenter leur dossier. Ainsi :

Salima est entrée en 4ème à Agadez, bonne chance à elle. Rabi et Nafissa ont été inscrites en 3ème.

Fatimata titulaire du BEPC n’a pourtant pas réussi le concours d’entrée à l’école normale (sur liste d’attente) et rêve d’être institutrice depuis toujours.
Sa maman a vendu des chèvres pour régler le 1er trimestre et nous avons réglé les 2 autres.. Elle a des étoiles dans les yeux…

Et enfin Rachida a quitté l’école depuis 4 ans suite à des problèmes de santé, une remise à niveau semble indispensable avant de l’inscrire à une formation, elle est inscrite au CEFOR pour l’année scolaire.
Bien sûr, comme chaque année, 3 nouvelles jeunes filles ont été inscrites en 1ère année de formation couture dispensée par la Caisse de Sécurité Sociale.Vous pouvez parrainer l’une ou l’autre de ces jeunes filles. Contactez-nous.

Atelier tricot, crochet

Evelyne est arrivée le Jeudi 17 Octobre et a dû plonger directement dans l’action car, après 3 jours de réunions, préparations etc…Les ateliers ont débuté le 18 !!!
En ouvrant sa porte le lendemain de sa première nuit… elle a découvert la ruche magnifique que devient la maison des femmes quand elle fonctionne à plein régime…Impressionnant !!!
Difficile de faire plaisir à tout le monde, chaque année plus de demandes et il arrive un moment où il faut bien dire que les ateliers sont complets !!!

Dix-huit femmes au tricot crochet, animés par Rahila et Hadiza, nos jeunes diplômées de la formation Caisse de sécurité sociale.
Depuis plusieurs années, la réalisation tricot était une cagoule et un bonnet rond style « Soweto » au crochet
Mais nous avons formé tellement de femmes à ces 2 accessoires que…tout le quartier sait maintenant les faire et donc…plus moyen de les vendre !!!
Rahila a donc proposé un ensemble Layette bonnet et chaussons assortis et Hadiza a proposé un paletot enfant au crochet
Les photos jointes vous prouveront le talent de ces femmes qui nous bluffent chaque année d’avantage par la facilité avec laquelle elles abordent les travaux manuels…

Atelier broderie

Quinze femmes à la broderie traditionnelle, et la encore notre idéal de partages de savoirs et d’avoirs se vit au quotidien : Rahamou, notre formatrice depuis le début, a laissé sa place à deux de ses élèves, Mino et Ghaichatou qui ont réellement fait des merveilles.

 Atelier maroquinerie

Douze femmes à la maroquinerie, Azzara et Lalla, 2 artisanes de la coopérative, partageant sans exclusive leurs secrets avec les stagiaires
La bonne nouvelle pour cet atelier est que, même si ce n’est pas cher payé, le village artisanal d’Agadez achète toute l’année les pochettes et porte-monnaie, ce qui donne à chaque artisane un débouché en continu pour sa production.

Atelier espadrilles

Cinq femmes à l’atelier espadrilles animé par Evelyne et qui a passionné les femmes, qui ont découpé les toiles et les ont cousues à la main sur les semelles certaines ont bénéficié de superbes broderies…
Ces espadrilles à monter nous ont été offertes par le secours populaire grâce à Hervé Labarde qui nous a contactées avant notre départ. Les espadrilles finies, Evelyne a eu l’idée de s’atteler à la récupération de sacs de riz, superbement décorés de visages de femmes. Elle a su donner envie aux femmes de rechercher ces sacs, et, cousus à la main, ils avaient vraiment de l’allure.Espérons que les femmes continuent cette petite activité en notre absence et que ces sacs soient vendus sur le marché d’Agadez.

Cette année, au niveau des ateliers et de leur fréquentation nous avons noté un sérieux et une ponctualité bien supérieurs aux autres années, un public plus jeune dans l’ensemble et des formatrices très impliquées…

Par contre le manque de place pour accueillir les femmes et les enfants est chaque année plus évident et c’est avec impatience que nous attendons l’ouverture du centre artisanal sur le terrain mitoyen.

La remise des prix et la fête de clôture

Lors de la remise des prix nous avons pu admirer cette année encore une production riche et variée. Les meilleures dans leur discipline ont été récompensées. Comme chaquer année émotions et rires étaient au rendez-vous.

Elle s’est enrichie cette année de 2 cérémonies auxquelles avaient été conviées les personnalités de la Ville, Monsieur le Maire ( son secrétaire l’a représenté car Le Maire était en déplacement), les chefs des 2 quartiers concernés, les artisanes, les stagiaires, les habitants du quartier, les maçons et autres travailleurs, les amis enfin… Belle assemblée vraiment pour :
– l’inauguration de la plaque «  Maison des femmes d’Agadez », réalisée par Amidou peintre à Agadez,
– Et surtout l’inauguration et réception par la Mairie et les autorités du bâtiment « Douches et toilettes publiques »

LE SAFEM ou Salon International de l’Artisanat pour la FEMme

Promouvoir et développer l’artisanat pour et par la femme
Artisanat, facteur d’autonomisation de la femme africaine

Vraie vitrine de l’artisanat Africain, le SAFEM met en avant la Femme Africaine en misant sur la culture et le dialogue interculturel.

En tant que productrice et consommatrice, la femme occupe une place importante dans la sphère économique des pays africains, particulièrement dans le secteur de l’artisanat.

Le but du SAFEM est de :

– Promouvoir et développer les activités économiques des femmes à travers l’artisanat.
– Promouvoir et renforcer la qualité des produits artisanaux et la créativité des femmes.
– Contribuer à la réduction de la pauvreté à travers les femmes ».

Ce sont absolument les buts que nous visions en invitant 11 de nos artisanes avec leur production au SAFEM 2013 du 29 Novembre au 9 Décembre à Niamey.

Les artisanes de la coopérative sont actuellement au nombre de :
– 10 couturières
– 9 brodeuses
– 9 maroquinières
– 1 teinturière

Comme vous le savez, elles ont pour la plupart appris leur art à la Maison des femmes, formées par l’une d’entre elles, plus experte, et y ont trouvé, année après année, les moyens financiers de se perfectionner.
Depuis 2007, nous leur apportons des modèles originaux à réaliser, cela a commencé par les pantalons en lin brodés que nous revendions en France et qui ont eu beaucoup de succès.
Chaque année, de nouveaux modèles, de nouvelles découvertes (les maroquinières en particulier) recevant un bon accueil lors de nos soirées et divers points de vente, la qualité des réalisations se confirmant chaque année, notre espoir a grandi de voir se professionnaliser ces femmes et surtout de leur trouver des réseaux d’écoulement de leurs œuvres originales qui fonctionnent toute l’année et qu’elles pourraient entretenir elles-mêmes.

D’où ce projet de les amener à Niamey afin qu’elles puissent :
– Connaitre le monde de l’artisanat non seulement Nigérien mais aussi de toute l’Afrique de l’Ouest car le Sénégal,

la Cote d’Ivoire, le Bénin etc…avaient eux aussi des stands et situer leur production dans ce contexte, elles ont été très fières de constater que leurs modèles étaient originaux et surtout bien mieux finis que ce l’on pouvait trouver ailleurs, prendre des idées.
– Avoir une idée du monde de la vente… ce qui n’a pas été facile pour certaines…
– Prendre des contacts avec des professionnels à Niamey, au moins 4 boutiques leur ont acheté des tabliers, robes, pochettes etc… et résolutions ont été prises de reprendre contact plusieurs fois par an pour assurer des revenus réguliers.
TOUS CES BUTS ONT ETE ATTEINTS… et à chaque nouvel achat, nouvelle prise de contact, des applaudissements, des regards fiers…

 

Monsieur le Directeur de la compagnie de transport RIMBO www.rimbo.fr s’est très vite déclaré solidaire de notre action et nous a accordé une réduction substantielle sur les billets. Merci à lui.

Ainsi ce sont 11 femmes qui ont pu venir sur Niamey, un premier groupe de 6 femmes le 28 et un second de 5 femmes le 4 Décembre
Bien sûr, elles ne se déplacent pas sans leurs bébés qui sont au sein 2 ans en moyenne…à certaines heures de la journée notre stand ressemblait plus à une nurserie qu’à une boutique de mode !!!

Quelle ambiance… je vous laisse découvrir sur les photos la beauté du village artisanal mis à notre disposition pour cette occasion des dizaines de stands ornés de nattes de Ingall, nous avons fait réaliser une superbe banderole à Agadez, et nous étions sur le stand de 8h le matin à 21h le soir.

Nous avons toutes engrangé des tonnes de beaux souvenirs, émotions, réflexions….

Encore un séjour riche et porteur d’avenir…!! A L’année prochaine


LETTRE CONTACT N°18

DSCN1582 [1600x1200] DSCN1686 [1600x1200] DSCN1696 [1600x1200] DSCN1700 [1600x1200]


L’association a organisé la préparation au départ

1671_art_ov_1375645134

Soirée solidarité femmes internationales réussie
Journée internationale de la femme

 

1304_art_ov_13591241111304_art_ov_13591240311304_art_ov_13591239481304_art_ov_13591238631304_art_ov_1359123792

1304_art_ov_13591241801304_art_ov_13591236821304_art_ov_1359124240

 

Les actions …
  – Anime par Sylviane Rambeau depuis plusieurs années cet atelier a trouve son public et pourra continuer toute l année dans un local mis a la disposition des femmes, a suivre…le défi étant qu elles arrivent a vendre leurs œuvres sur place- Également séance d’éducation nutritionnelle, formation a la contraception et a la sexualité, fabrication  d’huile d’eucalyptus au four solaire désormais rituelles mais touchant chaque année une cinquantaine de nouvelles femmes, donc de nouvelles familles- Soutien scolaire   Une photo de Leila, la seule jeune fille du quartier a avoir obtenu le BEPC cette année  et qui avait gagné notre premier prix de dictée il y a 3 ans

  

 Mise en place de Coopératives et d’ateliers : sarrouels, pantalons en lin brodé, trousses à maquillage, pochettes à bijoux, capelines, vêtement de bébé, literies, housses de canapés et leurs coussins ( possibilité  de revenus  toute l année, les ateliers de couture/tricot/crochet/broderie attirent chaque année plus de femmes )

Pôle médical, éducation sanitaire

 Comment acquérir toutes ces merveilles?