apprenons 2

Les coordonnées

Antenne Lot et Garonne Chaîne de l’Espoir

Serge et Colette SCARSI

5 rue Gillet

47200 MARMANDE

tél : 05 53 64 60 26

Mail: sernou@wanadoo.fr

www


 

1141_art_ov_13494381201141_art_ov_13494381961141_art_ov_1349438221


 

activités 1

activités 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le LOTO du 1° MAI a eu lieu à la Salle La Bartère de CASTELJALOUX organisé par l’Association l’OURBISE au bénéfice e la Chaîne de l’Espoir .

Un très beau loto, doté de lots variés et de qualité grâce au dévouement de nos collecteurs et collectrices et bien sûr le soutien et l’adhésion de nos différents partenaires et sympathisants.

Une réussite ,avec plus de 400 participants ce LOTO a permis de dégager un bénéfice qui sera reversé à la Chaîne de l’Espoir pour soutenir:

– les actions pour l’éducation des enfants les plus démunis à HAITI.


>Découvrez l’histoire de Késaraphorn  

>POUR TOUT CONNAÎTRE SUR L’OPERATION « BOUGER POUR DES ENFANTS »

http://chainedelespoir.typepad.com/la_chaine_de_lespoir_le_b/2014/02/bouger-pour-des-enfants-2014-.html

>POUR CONNAÎTRE LA LISTE DES EVENEMENTS :

http://www.chainedelespoir.org/comment-nous-aider/bouger-pour-des-enfants/

>POUR TOUT SAVOIR SUR L’ANTENNE CAUBEYRES – LOT-ET-GARONNE

http://www.chainedelespoir.org/evenements-bouger-pour-des-enfants/bouger-pour-des-enfants-caubeyres/

>POUR JANINE ET JEAN LOUIS, UN VOYAGE ET DES TEMPS FORTS

Janine et Jean Louis souhaitent partager leur ressenti et leurs émotions à l’occasion de leur récent voyage qui leur a permis de découvrir les actions de La Chaîne de l’Espoir au Cambodge et en Thaïlande. Ils ont vécu très intensément les moments magiques des rencontres parrains, filleuls. Ils témoignent.Notre séjour se termine, nous nous proposons de vous faire part en quelques mots de ce que nous avons vécu durant le temps passé à Phnom Penh et au Buriram.

>AU CAMBODGE

  1er temps fort.

Accompagnés du docteur Sokpisey Phally, nous nous rendons à l’hôpital CALMETTE, plus précisément au pavillon des enfants cardiaques. Accueillis par  Monsieur  Denis Sainte-Marie, directeur de l’établissement et coordinateur des actions de la chaîne au CAMBODGE, celui-ci nous présente l’établissement et les différentes actions sanitaires et éducatives réalisées au sein de l’hôpital : comme « l’opération cartable » et « l’école à l’hôpital » (programmes  proposés  aux enfants opérés). A l’issue de la présentation, le docteur Sokpisey Phally nous conduit vers des locaux post-opératoires où, à travers des baies vitrées, nous apercevons deux petits bouts, avec leurs mamans, plein de vie, nous faisant de grands sourires et de gros bisous. Malheureusement dans une autre pièce, le docteur Sokpisey Phally, avec beaucoup d’émotion dans la voix, nous fait part de son inquiétude sur le devenir de l’adolescente présente.

2éme temps fort.

Pris en charge par Madame DIDI, nous quittons  l’hôpital  CALMETTE pour nous plonger dans l’insupportable, la misère Humaine dans toute sa laideur, baraquements en bois sur des terrains insalubres, ancien cimetière autour d’un temple désaffecté où de nombreuses familles vivent dans un désarroi et une précarité totale et surtout dans la crainte d’une expulsion sans solution de repli. Pour répondre à cette misère et afin de rendre un peu de dignité humaine à tous ces malheureux, Madame DIDI et ses éducateurs des rues, dans un dévouement total, avec courage, abnégation, donnent sans compter leur énergie et leurs compétences. Plusieurs projets éducatifs, pédagogiques, adaptés à chaque situation (restauration, artisanat, couture…) sont réalisés. Nous avons pu le constater et en bénéficier, puisque nous avons pris notre repas dans un de leurs établissements et effectué nos achats dans leur magasin.

>AU BURIRAM, UNE PROVINCE DE THAÏLANDE.

Accueillis par Monsieur Philippe Thérard, responsable de la chaîne au Buriram, nous avons durant trois jours pu voir et apprécié le travail accompli sur le terrain. Tout d’abord nous avons découvert les maisons Bleue et Rouge. Ces deux structures d’accueil gérées par Ginda reçoivent des garçons et des filles issues de milieux pauvres, orphelins ou abandonnés. Sans l’existence de ce type d’établissement, il est fort probable que ces enfants n’auraient jamais eu le droit aux soins, et à l’éducation. Les quelques heures passées auprès d’eux, nous ont fait découvrir des enfants épanouis, plein de vie, joueurs. Par la suite, nous avons visités plusieurs établissements scolaires (petites écoles de campagne, équivalent à nos maternelles et primaires, ainsi que des collèges et lycée). Tout au long de nos visites, les chefs d’établissements, les professeurs, les élèves, ainsi que certains parents nous ont réservé un accueil chaleureux avec beaucoup de sincérité. Il est à noter que le soutien éducatif mis en place par la chaîne en collaboration avec les enseignants est très prometteur. La création de bibliothèques, d’ateliers de musique, de potagers, etc en sont la preuve.

Autres temps forts :

– la rencontre entre les parrains et les filleuls et certains parents. Beaucoup d’émotion de part et d’autre.

– La soirée organisée dans une école en notre honneur. Le chant final reprit par l’ensemble des participants a donné le tempo de la Fraternité.

Un grand merci à Philippe, à Ginda, et à tous les éducateurs pour leur accueil, leur dévouement auprès des enfants.

C’est sur cette note d’optimisme que notre voyage se termine. Durant ces quatre semaines de vagabondage, nous avons : Traversé des pays, rencontré des personnes meurtries psychologiquement et dans leur chair par des guerres, des génocides, rencontré la misère dans toute sa grandeur, misère des villes, misère dans les campagnes, mais aussi l’espérance d’une meilleure vie.L’homme dans son comportement peut-être méchant, mauvais, vaniteux, perfide, mais aussi généreux, dévoué, charitable, attentif aux autres. Ce sont ces valeurs qui nous ont accompagnés tout au long de nos rencontres.Dans un souci de n’oublier personne, un grand merci à tous pour l’accueil qui nous a été réservé, pour le travail accompli au près des enfants et des populations délaissées. Afin merci à Bernard et Liliane de nous avoir pris dans leur bagage et de nous avoir permis de vivre des moments aussi forts.

Janine et Jean Louis

[huge_it_slider id= »12″]

[huge_it_slider id= »13″]

>A Phnom Penh nous avons découvert deux activités de la Chaîne de l’Espoir.

Le Pavillon des enfants et le centre de formation professionnelle des enfants des rues.

1 – Nous avons été ravis d’être accueillis au Pavillon des enfants par Denis Sainte-Marie responsable et coordinateur des actions médicales de La Chaîne de l’Espoir.Nous avons visité une magnifique structure d’accueil pour les enfants opérés du cœur. Le Docteur Sokpisey Phally nous a très chaleureusement présenté l’organisation médicale du centre.Nous avons rencontré une équipe d’infirmiers, aide soignante, femme de service, cuisinière.Une immense joie sur les visages de ces deux enfants qui viennent d’être opérés à cœur ouvert et sont accompagnés de leurs mamans pendant la convalescence.image 1

En complément des soins médicaux les enfants opérés ont la possibilité d’accéder à l’éducation au travers de deux activités « l’école à l’hôpital » et « l’opération  cartables » que nous a présenté Denis Sainte-Marie.

 

image 2

 

 

 

 

image 3

 

 

 

 

 

 

 

 

UN PAVILLON PLEIN D’ESPOIR DE VIE.

2 – Le centre de formation professionnelle des enfants des rues de Phnom Penh. Madame Didi responsable de cette unité nous présente une structure organisée en partenariat avec Mith Samlanh/Friends. Nous avons accompagné une équipe « d’acteurs sociaux » qui va à la rencontre des enfants de familles très pauvres et tentent de les inciter à rejoindre l’une des formations enseignées dans le centre. En parcourant quelques rues nous avons été impressionnés par la misère de certaines communautés. C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons apprécié la qualité des repas que nous ont servis les apprentis cuisiniers et serveurs dans le cadre de leur formation. Un grand merci à Mme Didi pour son accueil et sa disponibilité. Un dame de cœur.  Tout le groupe savoure ces instants d’émotion et se prépare à rencontrer ses filleuls en Thaïlande.image 4

A très bientôt pour une autre aventure.

 

 

image 5

 

 

 

 

 

 

chaine

2014 fut encore une année très riche en événements, en p.j. un condensé de la vie de notre antenne.


Revue de Presse

Une expo-vente pour une école au Bénin

 

 Bernard Cavalié (au centre avec le badge) et à sa gauche Jean-Claude Lafeuillade, co-fondateur de la Chaîne de l'Espoir./Photo DDM, AVCommencée vendredi après-midi, la 11e édition de l’exposition-vente d’artisanat d’art et d’artistes au profit de la Chaîne de l’Espoir, organisée par les commerçants et artisans et l’association l’Ourbise, se poursuit jusqu’à lundi soir. Pas moins de 40 exposants proposent jouets en bois, poteries, cadres, galets peints, bonnets, gants et chaussons en peau, lampes montées sur outils anciens, bandes dessinées, créations en carton ondulé, statues en marbre reconstitué… pour ne citer que quelques-unes de ces réalisations multicolores et étincelantes. Elles dégagent une atmosphère festive annonciatrice de Noël, visiblement appréciée des visiteurs en cette période morose que traverse notre pays.

«Cette année notre action vise à offrir une véritable école maternelle à des jeunes enfants de Dossonou au Bénin, en leur offrant un environnement plus sain et de meilleures conditions d’apprentissage : mobilier et équipements pédagogiques, installations sanitaires ainsi qu’une aire de jeux» indiquait, lors de l’inauguration, Bernard Cavalié président de l’antenne du Lot-et-Garonne de la Chaîne de l’Espoir. «D’autre part, comment ne pas évoquer la merveilleuse aventure de Kérasaphorn, jeune Thaïlandaise de la région du Buriram, parrainée par nous depuis 2006 (elle avait alors 15 ans) qui vient en avril 2015 de réaliser son rêve de devenir institutrice» poursuivait-il visiblement ému. Espace Jourdain -de -l’Isle de 10 heures à 19 heures jusqu’à lundi inclus, entrée gratuite. Bernard Cavalié : 06 25 74 33 78. www.chainedelespoir.org

EXPOSITION-VENTE À BUT HUMANITAIRE

Une trentaine d'exposants d'artisanat d'art et artistes./Photo DDM archives André Vergez

Pour la onzième année consécutive, l’antenne Lot-et-Garonne de «La Chaîne de l’espoir» organise, en partenariat avec l’association l’Ourbise et celle des commerçants et artisans deVianne, une exposition-vente des métiers d’art et artistes.

Elle se déroulera du 27 au 30 novembre à l’espace Jourdain-de-l’Isle de Vianne. Une manifestation ouverte au public dès le vendredi, de 14 heures à 19 heures, ainsi que les samedi, dimanche et lundi de 10 heures à 19 heures. Un rendez-vous désormais très attendu par les visiteurs qui auront plaisir à découvrir, au fil de la trentaine de stands, de nouveaux talents avec une imagination souvent insoupçonnée, de très originales et belles créations réalisées artisanalement.

Une bonne occasion de trouver de magnifiques idées très variées pour commencer vos cadeaux de fin d’année tout en étant solidaires des enfants. Comme les années précédentes, les fonds récoltés à cette occasion seront reversés à l’association humanitaire «La Chaîne de l’espoir» dont la vocation est de venir en aide à l’enfance défavorisée dans le monde, par ses actions médicales et ses programmes en faveur de l’éducation. On peut découvrir les différents domaines d’intervention de celle-ci sur le site internet : chainedelespoir.org.

Cette année, l’objectif de cette manifestation est de participer au financement d’un projet de rénovation et d’équipement d’une école maternelle au Bénin.

Contact : M. et Mme Bernard Cavalié au 06 25 74 33 78 ou à l’adresse électronique :

b.cavalie@laposte.net

ARTISANAT D’ART POUR L’HUMANITAIRE

 Une trentaine d'exposants seront présents./Photo archives DDM, A. V.

Pour la onzième année consécutive, l’antenne Lot-et-Garonne de «La Chaîne de l’espoir» organise en partenariat avec l’association «L’Ourbise» et celle des commerçants et artisans deVianne, une exposition-vente des métiers d’art et artistes. Elle se déroulera du 27 au 30 novembre à l’espace Jourdain-de-l’Isle de Vianne. Une manifestation ouverte au public dès le vendredi, de 14 h à 19 h, ainsi que les samedi, dimanche et lundi, de 10 h à 19 h. Un rendez-vous désormais très attendu par les visiteurs qui auront plaisir à découvrir, au fil de la trentaine de stands, de nouveaux talents avec une imagination souvent insoupçonnée, de très originales et belles créations réalisées artisanalement. Une bonne occasion de trouver de magnifiques idées très variées pour commencer vos cadeaux de fin d’année tout en étant solidaires des enfants. Comme les années précédentes, les fonds récoltés à cette occasion seront reversés à l’association humanitaire «La Chaîne de l’espoir» dont la vocation est de venir en aide à l’enfance défavorisée dans le monde, par ses actions médicales et ses programmes en faveur de l’éducation. On peut découvrir les différents domaines d’intervention de celle-ci sur le site internet : chainedelespoir.org. Cette année, l’objectif de cette manifestation est de participer au financement d’un projet de rénovation et d’équipement d’une école maternelle au Bénin. Contact : M. et Mme Bernard Cavalié au 06 25 74 33 78 ou à l’adresse électronique : b.cavalie@laposte.net.

Bouger pour des enfants : une journée réussie

Bouger pour des enfants : une journée réussie
La couleur du ciel, la menace des nuages ne les a pas découragés. 70 participants se sont retrouvés ce samedi 28 mars pour partager un très agréable moment de découverte et de convivialité dans le magnifique cadre de la forêt domaniale de Campet, aimablement mis à disposition par l’Office national des forêts à qui organisateurs et acteurs adressent tous leurs remerciements. Une opportunité, la rencontre avec Philippe Douin, animateur ONF chargé de la gestion de la forêt domaniale de Campet ainsi que de forêts communales, qui n’a pas hésité à soutenir notre projet en proposant son appui logistique ainsi que sa motivante connaissance du milieu forestier. Captiver l’attention de randonneurs habituellement avides d’espace, les inciter à flâner le long des sentiers, leur faire partager sa passion pour la nature et la forêt, c’est le défi réussi qu’a su proposer Philippe au travers d’une très enrichissante et captivante évocation de la faune et de la flore. Les 290 € qui ont été récoltés seront reversés à «La Chaîne de l’espoir» et s’ajouteront aux fonds qui seront recueillis par les antennes d’Albi et du Val de Marne dans le cadre de l’opération «Bouger pour des enfants». Une collaboration pour soutenir, en complément au programme éducation, un volet nutritionnel dont peuvent bénéficier les écoliers parrainés dans l’école togolaise de Lomé, sachant que 42 € permettent de financer un mois de repas pour 5 enfants. Un grand plaisir comme les années précédentes d’accueillir de fidèles randonneurs, et une mention spéciale aux courageux vététistes qui ont découvert un itinéraire dont les repères rouges et blancs devaient être suivis avec une grande vigilance. Une réussite indissociable de l’efficace mobilisation de généreux maillons, bénévoles et sympathisants de l’antenne.

La Dépêche du Midi


Quatre jours pour l’humanitaire

Publié le 30/11/2014

De gauche à droiote, Bernard Cavalié, Léa stagiaire au siège parisien et Jean-Claude Lafeuillade./Photo DDM, André Vergez
Depuis vendredi, l’exposition-vente au profit de la Chaîne de l’Espoir bat son plein salle Jourdain de l’Isle. Organisée par l’Association des commerçants et artisans de Vianne, elle réunit pour cette dixième édition 38 artisans d’art dont 15 nouveaux exposants.
Soins et éducation
La Chaîne de l’Espoir qui a pour mission de sauver des enfants dans le monde, intervient dans deux domaines. D’abord celui de la santé, en faisant venir en France les enfants pour les soigner et en se rendant sur place pour les opérer. Mais aussi celui de l’éducation en permettant aux enfants pauvres d’aller à l’école. Responsable national des antennes de la Chaîne de l’Espoir, Jean-Claude Lafeuillade ne tarit pas d’éloges sur l’antenne du Lot-et-Garonne présidée par Bernard Cavalié. «Les antennes ont pour mission de projeter l’image de notre association. Celle de Lot-et-Garonne qui est l’une des premières à avoir vu le jour, est très efficace et dynamique pour l’organisation de grandes manifestations», confie-t-il. «Elle s’est spécialisée dans l’éducation en promouvant le parrainage individuel 1 parent-1 enfant et contribue activement à la réussite de la Chaîne de l’Espoir sur ce plan».
L’association humanitaire a récemment étendu son action à l’Afghanistan où 18 000 filles vont à l’école, ainsi qu’à l’Inde, Haïti et l’Amérique du Sud.
Jusqu’au lundi 1er décembre inclus, de 10h à 19h. Entrée gratuite.

La Dépêche du Midi


Artisanat d’art pour l’humanitaire

Publié le 26/11/2014

Des créations artisanales originales./Photo archives DDM, A.V.
Du vendredi 28 novembre au lundi 1er décembre de 10 h à 19 h, pour la 10e année consécutive, l’antenne Lot-et-Garonne de «La Chaîne de l’espoir» organise, en partenariat avec l’Association des commerçants et artisans de Vianne, une exposition-vente des métiers d’art et artistes, à l’espace Jourdain-de-l’Isle. Un rendez-vous désormais attendu par les visiteurs qui auront plaisir à apprécier au fil de la trentaine de stands des trésors d’imagination et de belles créations faites artisanalement. Ils pourront trouver ainsi d’originales idées de cadeaux de fin d’année. Quatre jours qui permettent de découvrir les implications de «La Chaîne de l’espoir» dans ses actions en faveur de l’enfance défavorisée, par ses interventions médicales et ses soutiens éducatifs. C’est aussi l’occasion d’expliquer le rôle de chacun des maillons de cette Chaîne et de venir à la rencontre des responsables de l’antenne, de découvrir ou d’en savoir plus sur les différentes manières de soutenir les actions mises en œuvre par «La Chaîne de l’espoir». Quatre jours dont l’objectif est de recueillir des fonds, afin de participer au financement de programmes pour une aide à la scolarisation d’enfants démunis, dans le cadre des actions présentées et développées sur le site «l’école à tout prix». Une idée de sortie à prévoir en ce dernier week-end de novembre. Entrée gratuite. Renseignements complémentaires auprès de Bernard Cavalié : 06 25 74 33 78 ou b.cavalie@laposte.net

La Dépêche du Midi


Un peu d’espoir à gagner au loto

Publié le 21/06/2014

Xavier Lesage, directeur de l’enseigne, entouré de Liliane Cavalié et Anne-Marie Fievet, bénévoles de l’association./ photo : DDM MD

 Depuis quatre ans le Carrefour de Nérac organise des lotos en faveur d’associations caritatives. Ce samedi, c’est La Chaîne de l’Espoir qui a bénéficié de ce coup de pouce pour financer une opération du cœur à un enfant malade. Une intervention qui coûte cher, près de 12 000 €, qui peuvent être recueillis rapidement grâce à la générosité des donateurs et notamment celle des joueurs de loto venus passés un moment de détente pour la bonne cause.L’année dernière, l’association La Mouette a ainsi pu récolter presque 1 500 € pour réaménager le point rencontre d’Agen et en faire un vrai lieu de retrouvailles entre parents et enfants.

Pour contacter l’antenne lot-et-garonnaise de l’association La Chaîne de l’espoir : b.cavalie@laposte.net ou le 06 25 74 33 78. Liliane et Bernard Cavalié, installés à Caubeyres sont les parrains relais dans le département.

La Dépêche du Midi


 

Caubeyres. Bouger ici pour agir là-bas avec La Chaîne de l’Espoir

Publié le 26/03/2014

 

L'antenne de Caubeyres de La Chaîne de l'Espoir aide à l'éducation des petites filles en Inde./ Photo DDM Marie-France Calle
L’antenne de Caubeyres de La Chaîne de l’Espoir aide à l’éducation des petites filles en Inde./ Photo DDM Marie-France Calle
 Dimanche 6 avril, l’association La Chaîne de l’Espoir lance son opération de mobilisation nationale «Bouger pour des enfants – Mon défi sportif pour La Chaîne de l’Espoir 11. Cette deuxième édition sera en faveur des enfants les plus démunis en attente de soins ou scolarisation. À l’occasion de cette journée placée sous le signe de rengagement physique et de la solidarité, l’antenne de Caubeyres, en partenariat avec la commune de Caubeyres se mobilise pour proposer au plus grand nombre un événement convivial afin de soutenir le programme en faveur de l’éducation des petites filles en Inde.
Cette deuxième édition de «Bouger pour des enfants, mon défi sportif pour la Chaîne de l’Espoir» sera dédiée à la sensibilisation et la collecte de fonds pour les enfants du bout du monde en attente de soins et de scolarisation. Rendez-vous à partir de 9 heures pour une journée en famille où de nombreuses activités seront proposées. Des randonnées pédestres, en VTT, une marche nordique et des balades en poneys avec l’association «Coté poney». De même pour une initiation au tir à l’arc avec le club «Les Archers du Roy de Nérac», au tir à air comprimé avec le Club de tir sportif «Vacans du Tuco» et aux palets gascons. L’antenne de Caubeyres prévoit également d’associer les artisans locaux à cette journée familiale pour faire découvrir les produits locaux.
Inscription sur place, à partir de 9 heures, à la salle des fêtes de Caubeyres.
Contact de l’antenne de Caubeyres : Bernard et Liliane Cavallé par mail à caubeyres@chainedelespoir.org ou par téléphone au 06 25 74 33 78.
La Dépêche du Midi