logo pages

Les coordonnées

BARJOU Michel

37 rue Casseneuil

47300 Villeneuve/Lot

05 53 70 60 43

michel.barjou@cegetel.net

logo pages

Présentation

Sans jamais s’immiscer dans les affaires internes du pays, le Comité, en usant de ses relations, tant au niveau de la diplomatie française que sur le territoire ivoirien, à œuvré efficacement pour la récupération et le rapatriement par les troupes de la Force Licorne de quelques 84 personnes en situation délicate dans divers quartiers d’ABIDJAN. D’autres n’ont pu être secourus, mais les relations téléphoniques que nous avions pu établir avec eux, relayés par la Force Licorne qui se voulait rassurante en leur communiquant des conseils utiles, leur a permis d’attendre l’issue des évènements malgré leur peur qu’ils ont, en plusieurs occasions, oser nous avouer.

L’une des premières actions qui va être entreprise dans le courant du mois de juin, et ce, en collaboration avec AQUITAINE SOLIDARITÉ AFRIQUE, est l’expédition d’un conteneur de 40 pieds, 20 tonnes de matériel médicalisé à destination de l’Hôpital des Religieuses de GONFREVILLE, tout proche de BOUAKÉ. Quelques 30 enfants atteints de l’ulcère de Burulli sont en cours de soins dans cet hôpital, et ce dans des conditions extrêmement difficiles compte-tenu du manque d’équipement.

Remerciements

Présentation de QUERCOS ORO
———–
Des nouvelles après l’arrivée du conteneur
« Mieux que des paroles, ces photos nous apportent la preuve de l’efficacité de nos actions en faveur des plus démunis, en effet, par l’apport de matériels médicalisés nous facilitons la tache des soignants confrontés à des situations souvent délicates, et nous apportons aux malades un confort qui leur permets de mieux supporter leur état dont vous pouvez juger de la gravité à l’examen de ces quelques photos. Les commentaires des religieuses qui dirigent cet hôpital, reproduits ici in extenso (de souche coréenne pour Sœur Franciska), son également parlantes de vérité. Certaines photos peuvent choquer sans doute, mais le seul moyen, à ce jour, de « tenter » d’arrêter l’évolution de cet ulcère consiste à enlever sur le patient la partie de peau sur laquelle est apparu l’ulcère, cette opération doit se faire très vite après l’apparition de l’ulcère, faute de quoi l’ulcère va se développer en profondeur, c’est un ulcère que naïvement je qualifierais de « glouton », un véritable piranha qui creuse la chair et, au passage, tout ce qui la compose,muscles, veines, artères, tendons etc. « 
Quoi de neuf ?

Télécharger ci-dessous notre programme, les actualités sur Le Quoi de Neuf de nos associations « Aquitaine Solidarité Afrique » et « Comité de jumelage Villeneuve sur Lot / Bouake »

Documents associés: