Solange POLONI

Comité de Jumelage Italien Nérac – Mesola
32 Avenue du Maréchal Foch
47600 NERAC
comitejumelageneracmesola@orange.fr
06 82 39 25 43

 

Le Comité de Jumelage Italien Nérac – Mesola, créé le 13 Juin 2007, réunit des amoureux de la culture italienne qu’ils soient d’origine transalpine ou non. Le Comité a pour objectifs de contribuer au développement et aux échanges culturels, associatifs et éducatifs entre les habitants des communes de Nérac et de Mesola, sous diverses formes:
– Promotion, coordination et organisation d’actions que souhaitent les différents membres du Comité dans les domaines de l’environnement agricole, patrimoine, culturel, touristique, social, scolaires, chasse, pêche, artisanat, sport…
– Entretien des relations humaines et resserrer les liens de solidarité entre les membres,
– Assurer l’interface entre les instances et les actions en diffusant l’information dont il dispose,
– En permettant une liaison entre les activités des différentes actions par une information portant sur les travaux poursuivis par chacune d’elles,
– En organisant des séjours thématiques et ponctuels entre les communes de MESOLA et de NERAC, et la découverte de l’Italie.

Cette association a commencé modestement ses activités par l’organisation de cours d’italien. Aujourd’hui, trois cours par niveau ont lieu le mardi soir .
Dès 2009, l’engagement s’est porté sur la jeunesse, élèves de la Cité Scolaire George SAND ou sportifs. Le Comité de Jumelage a pris contact avec les associations de football, basket, volley-ball et tir à l’arc pour permettre à des jeunes de 14 à 16 ans de découvrir une autre culture. Au total 260 jeunes ont participé à des échanges et aux divers tournois internationaux à MESOLA, de 2009 à 2012.
Les similitudes dans le monde agricole entre nos deux communes ont porté leurs fruits et une délégation a été accueillie à NERAC avec visite des structures locales.
Mais que serait un comité de jumelage italien sans musique et chansons? Dès 2008, diverses animations musicales ont eu lieu. Les spectacles ont ravi le public, avec en point d’orgue le spectacle d’Incanto qui raconte l’histoire de l’immigration italienne de par le monde, la plus importante de l’Europe.
Leomité de Jumelage a répondu favorablement à la demande de l’association Culture et Cinéma de Nérac pour prendre part à une semaine dédiée à l’Italie et à l’Espagne. Une exposition photos a donc été présentée racontant l’histoire de l’immigration italienne en Lot et Garonne.
Notre Comité participe également depuis 2010 à la Foire d’Agen dédiée à l’Italie, une rencontre avec d’autres comités italiens favorise les échanges et réjouit à chaque fois les participants.
En 2015, nous avons commencé à réfléchir à l’organisation du 10° Anniversaire. L’idée de garder le point reconnu mondialement pour l’Italie « le Bel Canto », nous a permis d’inviter une chorale de l’Albret à venir à MESOLA en Avril 2016 et ainsi faire découvrir à nos hôtes italiens, un éventail de chansons françaises et internationales.
Dans le même temps, nous avons réuni les responsables et chefs de choeur des diverses chorales de l’Albret pour leur proposer de participer à notre 10° Anniversaire qui aura lieu à partir du 13 Mai 2017. Cinq chorales ont répondu favorablement et les choristes font preuve d’assiduité et de persévérance pour honorer par leurs chants la langue de DANTE.

LES 10 ANS DE JUMELAGE FRANCO-ITALIEN

ET LE VILLAGE ITALIEN

Avec ses tentes vert blanc rouge le long du Parc de la Garenne, Nérac va connaître l’ambiance italienne au pied du château d’Henri IV à l’occasion du 10° Anniversaire du Jumelage Italien et de la création du Comité de Jumelage Italien  NERAC-MESOLA . Le village italien ouvrira ses portes le Samedi 13 Mai à 10h00, dans une formule axée sur le qualitatif et le culturel.

Solange POLONI, présidente du Comité de Jumelage Italien à l’origine de cette manifestation,  avait pris contact avec Mario Grosso, le coordinateur du Village Italien, qui a répondu favorablement pour participer à cet évènement.

Le but est de faire partager et de faire connaître aux habitants de l’Albret qu’ils soient d’origines transalpines ou non une autre culture. Il faut cependant rappeler qu’une grande majorité de famille a dans sa branche au moins un membre d’origine transalpine.

L’événement n’est pas seulement commercial, «les exposants veulent aussi créer un contact privilégié, une ambiance, un rendez-vous». Côté commerce, maroquinerie et bijoux seront proposés aux côtés de spécialités culinaires : douceurs, vins, charcuterie, panettone, etc….

Des airs de Piémont…Du cinéma italien… Une soirée … Un concert

Pour cela, les défilés des splendides costumes des «masques» vénitiens sont programmés les samedi et dimanche. Les prestations ce week-end d’un groupe musical venu tout exprès de la Péninsule pour interpréter des airs et chants traditionnels ou modernes. Une idée qui plara  aux Amis italo-gascons : «Ça va rappeler des choses à beaucoup d’anciens, mais les chanteurs de nos chorales, qui connaissent aussi ce répertoire, ne seront pas en reste». La cuisine n’est pas oubliée, avec trois chefs qui proposeront des ateliers culinaires gratuits du 15 au 19 mai à 17h (réservez au 06 82 39 25 43). La convivialité sera présente aussi: il y aura le verre de l’amitié offert samedi à midi,  suite à l’inauguration officielle du Village Italien .

Pour ceux qui le souhaitent, le restaurant proposera des plats faits maison, midi et soir.

Le cinéma Le Margot a souhaité s’associer à cet évènement. Il présentera en version originale et sous-titrée, le célèbre film d’ANTONIONI, Il CRIDO, tourné dans la région du delta du Pô. Les représentants de la délégation de MESOLA assureront la présentation de ce film.

La soirée officielle du 13 Mai se déroulera à l’Espace d’Albret où les participants assisteront à un dîner typiquement italien, au son de la mandoline et de l’accordéon, sans oublier les chansons. Quelques surprises agrémenteront également cette soirée,

Le dimanche, pas moins de 200 choristes issus de diverses chorales de l’Albret, se produiront à l’église Saint Nicolas, pour offrir un concert exclusivement composé de chansons italiennes traditionnelles.. Il s’agit là d’une grande première dans le monde musical de l’Albret qui réjouira autant les italiens de souche, les purs gascons et tous les passionnés du Bel Canto  ou de la Canzonetta!!!

L’Italia per tutti — Ciao ITALIA !

C’était à la fois un défi et un challenge que la présidente avait promis de réaliser :

1 –  Réunir les chorales de l’Albret pour offrir au public ce qu’il y a de plus mélodieux : « un accord parfait autour de la chanson »,

2 – Faire connaître la culture italienne sous toutes ses formes à la population de l’Albret,

3 – Rappeler à chacun que nous n’avons pas à avoir honte de nos origines ou traditions, c’est  la plus belle chose que nous possédons, nous ne pouvons qu’en remercier nos parents qui nous ont permis de vivre dans cette belle région que nous chérissons…. L’ALBRET


Revue de presse

Tranches de vies italiennes partagées

Les familles d’immigrés et les jeunes de Mésola.

Publié le 13/05/2009
Dans le cadre du jumelage avec Mésola, rencontres d’immigrés italiens avec des jeunes.
Partant du constat de la présence d’une forte population d’origine italienne implantée dans la cité de l’Albret, les représentants du comité de jumelage de Mesola/Nérac ont imaginé une rencontre entre de jeunes Italiens et des familles d’immigrés. Solange Poloni, présidente du comité, qui a travaillé sur ce projet depuis plus d’un an, l’a concrétisé, dimanche à l’Espace d’Albret.
Mais auparavant, ces élèves ont pu, durant trois jours, profiter des attraits de la cité d’Albret : visites du château, de la chocolaterie, des floralies, rallye promenade avec leurs homologues français ou encore balade en bateau sur la Baïse.
Puis, ils se sont retrouvés avec leur professeur d’histoire Carlo Menegatti pour écouter les témoignages de ces Italiens immigrés et également poser leurs propres questions afin de préparer le devoir scolaire qu’ils auront à rendre sur ce thème pour le 15 juin.
Pourquoi ce départ de la patrie ?
Les familles Tessariol, Perin, Chiarandini, Poloni, Vigano représentaient la communauté italienne et ont chacune à leur tour exprimé les raisons qui les ont conduits eux-mêmes ou leurs parents à quitter le sol italien.
nés en route
Immigration s’étalant sur la période de 1920 à l’après-Deuxième Guerre mondiale avec pour motif soit la fuite du régime totalitaire de Mussolini ou la demande de la France en manque de main-d’œuvre pour la reconstruction ou le défrichement des terres, ce qui était le cas dans la région. Souvent, le père partait tout seul et faisait venir sa famille par la suite. Puis suivaient les cousins, les voisins et ce sont des familles entières de l’Italie du Nord qui ont rejoint le Sud-Ouest. C’est ainsi que certains sont nés « en route » avant d’atteindre le Lot-et-Garonne.
Quel vécu pour des immigrés italiens pendant la Seconde Guerre mondiale ?
Difficile, ont-ils répondu, d’être d’origine italienne compte tenu de l’attitude de l’Italie dans le conflit.
Mais, considérés comme des travailleurs acharnés, loyaux à l’égard de leur deuxième patrie, ils ont réussi leur intégration. Leurs enfants scolarisés ou nés sur le sol français les ont aidés dans l’apprentissage de la langue, ce qui les a par ailleurs poussés à s’installer définitivement. Enfants qu’ils ont éduqués en leur inculquant des valeurs d’obéissance et de travail pour qu’ils puissent jouir d’une liberté à travers le monde mais toujours avec simplicité et modestie.
Puis grande émotion quand tous ont entonné dans la langue de Dante, un chant qui a égayé les réunions familiales pendant des générations.
En clôture de cet échange, Marc Gelly, délégué à la culture et représentant le maire de Nérac, a remis à la délégation de Mésola un recueil de poésies , la fameuse « La Guirlande des Marguerites » en leur souhaitant un bon retour dans la ville transalpine tandis que Solange Poloni remettait à chaque encadrant un exemplaire de l’ouvrage « Si Nérac m’était conté ». P. G La Dépêche du Midi


« Colori Italiani » pour retrouver ses racines

Publié le 22/11/2011
Il ya un mois, une délégation italienne a été reçue sur les berges de la Baïse et notamment à la mairie avec son représentant Nicolas Lacombe.
M.LAFFARGUE@SUDOUEST.COM
Nérac-Mésola propose un moment en musique et chansons pour permettre à ceux qui ne sont jamais revenus en Italie de retrouver et de réentendre leur langue.
Incroyable mais vrai ! En une cité néracaise où les habitants d’origine italienne sont très nombreux, il a fallu attendre 2007 pour voir la création d’un comité de jumelage avec une ville d’Italie. Et encore, il n’a vu le jour qu’à la demande pressante des Italiens de Mesola, ville de plus de 7 000 âmes située sur le delta du Pô, dans la province de Ferrare.

C’était en 2007, du temps du maire Jean-Louis Brunet qui demanda à Solange Poloni de prendre les choses en main sous la présidence du docteur Dupouy, qu’elle a remplacé l’année suivante. Après avoir reçu les Italiens la première année, les échanges se sont multipliés entre les deux cités en commençant par les jeunes. Les lycéens de George-Sand ont découvert Mesola, avant de recevoir, à leur tour, leurs correspondants. Les footballeurs, basketteurs, volleyeurs, archers de l’Albret ont disputé un tournoi international multisport dans la cité jumelle. Des adultes, qui ont accompagné les sportifs, ont noué des liens avec les Transalpins. Riverains du Pô et de la Baïse ont appris à se connaître et les échanges se sont diversifiés. Il y a un mois, des agriculteurs spécialisés dans la production de semences, faisant partie d’une délégation de Mesola, ont eu des discussions des plus intéressantes et instructives avec leurs homologues néracais, en compagnie desquels ils ont visité l’usine Syngenta. Pour se consacrer aux mêmes productions, ils ont pu se rendre compte des spécificités de chacun au niveau des cultures comme au niveau du travail et de la commercialisation.

Semencier au téléphone
Les Italiens ont par exemple été très surpris de voir un de leurs hôtes s’inquiéter du cours des graines en direct à l’aide d’un téléphone portable.Les deux villes se trouvant au centre d’une région agricole, des relations sont aussi établies avec le lycée Armand-Falières pour envisager des stages dans la province de Ferrare. Débuté avec les jeunes, comme c’est le cas partout, la volonté de la présidente Solange Poloni et de ses amis est d’étendre le jumelage à toutes les activités et composantes des deux cités. Et notamment à la culture en permettant à des Italiens de Nérac, qui n’ont pas eu l’opportunité de rentrer chez eux pour entendre leur langue, de la réécouter. C’est l’objet du concert Musiques et chansons traditionnelles d’Italie interprété par le groupe Bella Ciao, jeudi 1er décembre, à l’Espace d’Albret, au prix unique de 2 euros.
Festif, convivial et dynamique le groupe avec sa prestation « Colori Italiani » reste l’ensemble musical le plus présent sur les scènes des festivals européens. Le grand voyage musical commence au sud de Napoli, berceau de la tarentelle, et se poursuit à travers toute l’Italie et le pourtour méditerranéen agrémenté d’anecdotes et de fables humoristiques.
Auteur d’un ouvrage intitulé « Vous mes enfants », le Tonneinquais Auguste Rivoltella sera présent à cette soirée sur laquelle misent beaucoup les responsables du comité.


Nérac : une comédie musicale sur l’émigration italienne

Publié le 15/10/2012
Cours d’italien, concerts, voyages… le comité Nérac-Mésola se veut dynamique.
C’est avec le sourire que les membres du comité de jumelage Mésola-Nérac présidé par Solange Poloni se sont retrouvés en assemblée générale. Parce que les animations proposées ont suscité pas seulement de l’intérêt mais de l’enthousiasmede la part du grand public.  Le concert donné le 20 août à Nérac au profit des sinistrés d’Emilie-Romagne en l’église Notre-Dame en a donné l’illustration. Ce récital de très haute qualité a ravi l’ensemble des spectateurs qui ont réservé une longue ovation à Mariella Fiordaliso, pianiste, et Marie Caroline KfourI, Soprano.
Ces deux artistes ont su procurer une émotion très vive et un enchantement quant aux œuvres et mélodies dédiées à cet acte caritatif. La totalité de la recette sera reversée en Italie par le biais de la Fondazione a.n.a. onlus – Terremoto Emilia Romagna. Un don sera également fait auprès de la paroisse Saint-François-d’Assise pour le prêt de l’église avec un remerciement particulier pour l’accueil réservé par M. et Mme Touron.
Dans le cadre des animations culturelles, et face au succès des concerts de décembre 2011 et d’août, les responsables ont décidé d’organiser un spectacle avec chansons traditionnelles le 22 février 2013. Il s’agit d’une comédie musicale sur l’histoire de l’émigration italienne en France et ailleurs. Elle rassemble 33 participants qui jouent tous en costumes d’époque sur un fond de photos et d’images vidéo projetées sur un grand écran.
Voyage en Toscane
Les amateurs de chants italiens pourront réserver leur place pour ce spectacle d’une heure et trente minutes.
La satisfaction est aussi au rendez-vous à propos des voyages proposés. Le bilan du séjour à Venise en avril dernier a été validé et il est proposé un séjour en Toscane pour le mois d’avril prochain, limité à 20 participants comme cette année.
Par ailleurs, les cours d’italien ont repris depuis le début du mois et se déroulent au centre Samazeuilh, le jeudi à partir de 18 heures pour les débutants et à 19 h 30 pour les autres.
Enfin, le Conseil d’administration a été renouvelé à l’occasion de cette assemblée générale. Il a été décidé de modifier le règlement en acceptant d’intégrer au sein du conseil deux personnes hors Nérac, lesquelles ne pourront être élues au bureau.
Le prix de la cotisation annuelle pour faire partie du comité demeure inchangé depuis 2007. Il est fixé à 10 euros par an. Les adhérents peuvent ainsi bénéficier des séjours et animations organisés dans le cadre du Comité de jumelage franco-italien.
Contacts et renseignements au 06 82 39 25 43.


Nérac : Un week-end entre spectacles et histoire

Publié le 25/02/2013

La cité de l’Albret a connu plusieurs activités durant ces deux jours.
Des animations en tous genres ont fleuri ce week-end aux quatre coins de la cité d’Albret. Le Comité de Jumelage Nérac-Mesola proposait une soirée exceptionnelle à l’Espace d’Albret. Devant un public composé de 460 personnes, Solange Poloni, la présidente du Comité d’échange franco-italien comptant 60 membres présentait un spectacle de grande qualité. Le Gruppo Incanto base son spectacle sur les chants traditionnels régionaux relatant l’émigration italienne à travers le monde. Une soirée qui a enchanté le public de l’Espace d’Albret.


Una delegazione comunale in trasferta a Nerac – 15 novembre 2014

MESOLA – Hanno parlato francese gli amministratori del Comune di Mesola che nei giorni scorsi si sono recati a Nerac, cittadina francese del Sud vicino a Tolosa. gemellata da anni con Mesola. A far parte della rappresentanza erano il sindaco Gianni Padovani, il vice Dario Zucconelli, l’assessore Elisa Bellini ed il consiglliere comunale responsabile del gemellaggio Francesca Farinella. Come ci ha raccontato quest’ultima, la delegazione italiana, dopo essere atterrata all’aeroporto di Tolosa, è stata accolta dal sindaco Nicolas Lacombe e da Solange Poloni, responsabile del gemellaggio per la località d’oltralpe. Il primo giorno è stato trascorso in paese e la sera nel locale teatro ad assistere ad un concerto di musica italiana. La seconda giornata ha visto la delegazione mesolana visitare Nerac e pranzare presso la locale scuola alberghiera. Ma il viaggio ha vissuto anche un blitz in montagna ed “una toccata e fuga” sul suolo spagnolo, oltre i Pirenei. Infatti, nel pomeriggio del secondo giorno, c’è stato il trasferimento in uno chalet a
Saint-Lary-Soulan, un comune francese situato nel dipartimento degli Alti Pirenei nella regione del Midi-Pirenei. Il terzo giorno è stato dedicato alla visita di questo paese, poi escursione in Spagna con attraversamento di un tunnel di 3 kilomentri sotto i Pirenei e ritorno in Francia per assistere ad un concerto di musica montanara nella chiesa di Saint-Lary-Soulan. Quindi il ritorno in Italia. La visita sarà restituita da una delegazione transalpina nella primavera del prossimo anno, in coincidenza con la Fiera dell’asparago di Mesola.

Mesola parla francese e vola dai cugini di Nerac