392_art_ov_1309021601

Les coordonnées

LABORDE Marie-Claude

« Le Clauzet »

47600 Moncrabeau

05 53 97 26 54

les_campagn_arts@yahoo.fr

392_art_ov_1309021601

Présentation

CULTURE AU SENS LARGE A MONCRABEAU ET VIE ASSOCIATIVE

L’Association « LES CAMPAGN’ARTS » a pour but de soutenir ou d’organiser diverses rencontres à partir d’activités culturelles et artistiques, dans un esprit dilettante et ré-créatif.Ouverts sur questionnement sur la culture ici et là dans la campagne, ils restent persuadés que des talents multiples peuvent s’exprimer.Depuis 2003 un atelier d’écritures a vu le jour, mensuellement ou sous forme de veillées, à partir de jeux d’écritures ludiques.

Loisir, plaisir hors de toute compétition et quels que soient les souvenirs d’école.

L’expression particulière de chacun dans le cadre d’un groupe, reste l’objectif essentiel. Cela tend à induire pour chacun l’émergence et la conscience de sa propre écriture, singulière, à nulle autre pareille. Et la lecture des textes devant les autres, révèle aussi une autre dimension avec l’écho du ressenti de chacun. Marie-Claude LABORDE anime en référence à l’Art Cru formation.

( Promenons-nous dans les mots »Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d’eux » René CHAR)

D’autre part,chaque printemps, à la mi-mai, » une ballade écriture »est animée en pleine nature tout au long de la journée.  Connivence entre pas et mots et multiples modes d’expression au détour des chemins du village et peu à peu vers le voisinage.

 

Et si la nature était aussi un lieu pour développer notre propre nature ?

Tout participant, tantôt acteur, tantôt spectateur s’exprime au travers de la marche, des mots, de l’écriture, de la lecture dans un univers botanique, pictural, musical, théâtral, clownesque…Le lien avec d’autres associations du village (bibliothèque, musique) de la communauté des communes (troupe de théâtre) du département est favorisé. L’implication interactive de chacun contribue au succès de la journée. L’Association « LES CAMPAGN’ARTS » a soutenu en 2000 et 2007 une exposition de peinture et de photos toujours centrée sur la diversité proposée par de jeunes étudiants, artistes en herbe, au coeur d’une grange campagnarde transformée en salle d’expo, à l’initiative d’une moncrabelaise.

Les CAMPAGN’ARTS restent amateurs dilettantes. Ils aiment s’adonner et se fier aux impulsions de leurs goûts et aux rencontres de diverses associations du terroir environnant, riches de modes d’expressions diverses.

 

l’association a organisé la 10 ème balade d’écriture

 

Balade écriture du 13 Mai 2012

LES MOTS DE MONCRABEAU

Qui l’eut cru: plus de 100 mots en un seul , celui de MONCRABEAU.

Et donc bonne route avec  » Amour, Âme, roman, baume au coeur, cran etc .. » à travers champs.

Munis de ces bons mots les baladeurs ont pu flâner, vagabonder entre lectures de l’atelier d’écriture, chant, et

pose écriture auprès d’un lac tranquille.: poésie…

puis

Ils se dirigèrent vers le beau village voisin de LIALORES où ils furent accueillis en l’église par Roland Pastoureau sur des airs de luth.

Là, pique- nique ensoleillé et jeux d’écriture collectifs avant fin de voyage agrémentée par un transport en calèche, guidé par Mr Barrouère et son cheval, régional de l’étape..

Les chemins nous inventent, laissons vivre les pas et les mots

ou

Les mots résonnent dans ma tête

Tels des galopins dans ma tête

et

En chemin la mélodie

Sème des notes sur la promenade

oui

« Les routes se faufilent

Dans les prés, dans le vent

Elles déroulent leur fil

Sans se soucier du temps ».

Pour les Campagn’ Arts: Marie-Claude Laborde

 

 

La Balade écriture du Dimanche 22 Mai 2012  fût belle

« Les chemins nous inventent,laissons vivre les pas »

Les Campagn’Arts suivent toujours leurs goûts:

_entre l’atelier d’écritures mensuel

_le soutien à des artistes en herbe

_le lien avec d’autres associations aux multiples modes d’expression

et _la traditionnelle Balade écriture de printemps:

la 8ème

Ils ont donc associé,ce Dimanche 22Mai,marche,mots,musique,voix et photos avec une trentaine de personnes de tous âges avec enfants bien vivants

La marche à pied est une énergie gratuite et renouvelable!

et nous avons privilégié un grand acteur de la Nature:

l’ARBRE en forêt avec découverte d’essences diverses (charmes,aliziers,chênes lièges…) agrémentés par notre garde forestier, Philippe Douin

et dans l’écriture à chacun son terreau et sa plantation , »et si j’étais un arbre… »,suivi de nombreux poèmes témoins de l’instant présent.

Et vive le plaisir de bouche et le bonheur d’oreilles avec la lecture précédée d’une mise en voix avec de multiples vocalises ludiques en présence de Geneviève Cautenet de l’association « Les Coryphées »,sans oublier les refrains de nos musiciens « astious » en cours de route…

Oui « il n’y a pas de chemin.Le chemin se fait en marchant » en présence d’adultes et d’enfants bien présents tour à tour acteurs ou spectateurs

Interactivité ludique entre amateurs

et vive » l’essence « japonaise en Haïkus:

Silence oiseleur Tendre est la prairie

Sur mots en balade Où se posent les mots

en forêt en fête « Amour et fantaisie »

For^t en quête Printemps feuillu

Miroir sous le charme Ombre silencieuse

et sourire au coeur Et pointes d’humour

Brins d’humour fécond

Emotions fugitives

Portraits encadrés

et ne pas confondre

Campagnards

et

Campanule

Campagn’Art

Fait’art

Campanule s’ effleure

A Vous, A Nous , Marie-Claude Laborde

Ateliers d’écritures: le 2ème Samedi de chaque mois à la bibliothèque de Moncrabeau à 16h

 

A TOI MON BEL EPHEMERE,

Dans mon jardin secret, je te guette…

Encore en bouton, chaque pétale dissimulé va se dévoiler et qui sait peut-être s’envoler au coeur de ton pigeonnier

souris, réchauffe moi

petit clin d’oeil offert, vautré dans l’herbe folle et

le frémissement des feuilles ambiantes.

Douce brise

éphémère bise

écoute, silence et brindilles de musique, oh mon éphèmère

ouvre toi délicatement

suppose la corde du violon

et toi, jumbé, es tu là ?

suppose que je prenne une balle en jongleuse de mots vagabonds

toi, à peine éclose et délicatement musicienne, écoute et

soudain, bondis.

Je t’exale, t’admire, t’enjolive…

Je ne te cueille pas, préférant garder ton épanouissement

en souvenir, vraie pivoine, vraie glycine églantine

je te garde mon humeur vagabonde

regard profond

je te quitte et te garde au fond de mon coeur,

éphémère, certes, mais présente à l’instant gravée dans ma méoiire

à moi, Dame dansante…

A TOI MON EPHEMERE

Rue Pivoine et glycine

4000 Arbres Verts

FRANCE RUPESTRE

 

Revue de Presse

SUD OUEST du 25/02/2012
CAMPAGN’ART
Pas à pas, mot à mot, d’écho en écho…..
Ballade au coeur de la nature avec le temps d’écriture, lecture et.. à l’improviste, rencontres insolites avec d’autres modes d’expression au détour des chemins..