apprenons 2

Les coordonnées

Théâtre Au Bout des Doigts

L’arbre à Chadèques

Sylvie et Laurent POURCEL

33 impasse du Dr DELMAS à AGEN

(parking clinique st Hilaire)

0698013311

tabdsl@yahoo.fr

arbrachadeque@yahoo.fr

www.tabd.jimdo.com

 

www

 

 

apprenons 2

Présentation

L’ARBRE A CHADEQUE a été créé le 2 mai 2007. Notre but est d’aider au développement économique, social, éducatif, culturel, artistique, sportif, sanitaire des pays francophones et en particulier HAITI par tous les moyens matériels, humains, techniques, financiers et par tous les projets. Nous sommes en partenariat avec l’association locale ATEDTD (Association Têtes Ensembles, pour le développement de TAPONA et DESORMEAU) dont le président est Michel DALIEN, directeur de l’école de la Source. L’Association est parrainée par Mimi BARTHELEMY, native d’HAITI, Chevalier de l’Ordre National du Mérite en 2000, puis Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2001

IMPORTANT  : Tous vos dons sont déductibles de l’impôt sur le revenu, selon les textes en vigueur, à hauteur de 66 % des sommes versées dans la limite de 20 % du revenu net global

NOS REALISATIONS :

Découverte avec les enfants et enseignants des auteurs haïtiens du répertoire jeunesse (musique, théâtre, contes)

Poursuite du projet de formation des maîtres à la langue française par le biais du théâtre

POINT SUR LES PROJETS ET PROJETS EN COURS :

Après avoir construit et équipé le pavillon Mimi BARTHELEMY, poursuivre la pérennisation de deux salaires de maîtres.

Construction d’un dépôt de stockage et de séchage des denrées : pois, maïs, cacao

Mise en place d’une cantine scolaire pour 30 enfants du pavillon Mimi BARTHELEMY avec la pérennisation de deux salaires de cuisinières

PROJETS D’URGENCE

Reconstruction de deux maisons écroulées à PORT AU PRINCE lors du séïsme du 12 janvier 2010.

Vous pouvez nous aider par des dons, ponctuels ou réguliers pour que les projets de l’ARBRE A CHADEQUE puissent aboutir et enfanter de bien d’autres.. Ainsi NOS projets deviennent VOS projets.

Au profit de l’ARBRE A CHADEQUE :

                                                                                                                     

UN ARTISTE, UN SPECTACLE, A DOMICILE POESIE, SLAM LECTURE laissez vous embarquer dans la littérature Haïtienne

Formules » slam Apart », « lectures concert », » lectures slam » »kont nan zorey » sont disponibles à partir de maintenant . pour une soirée originale chez vous entre amis, le littérature haïtienne, sa poésie veut bien de faire entendre à AGEN, des poètes sont parmi nous durant trois mois, ne passez pas à côté des mots de l’anthologie contemporaine haïtienne, des mots de » petites fleurs du ghetto », de Jean D’amérique, des mots « des corps sur le trottoir » de james St Félix ni des œuvres de Muscadin, sculptures sur commandes.Pour tout renseignement, pour réserver les artistes d’un soir contacter Sylvie laurent POURCEL de l’arbre à Chadèques, du théâtre au bout des doigts, salle Flora Tristan 0698013311 ou écrivez tabdsl@yahoo.fr.

Ventes solidaires d’œuvres sculptées, de bijoux et objets d’Haïti pour soutien aux résidences d’artistes auront lieu à Partir du 6 juin 2016 salle Flora Tristan impasse du Dr Delmas a Agen. venez nombreux découvrir les artistes et leurs œuvres….et tendre l’oreille…..

 Les évènements passés

Haïti, un autre regard
Une capsule de présentation du projet, du spectacle, des artistes et des intervenants.
Réalisation de la capsule : Eléonore Coyette
Mise en scène : Yole L. Dérose en regard croisé avec Pierre Vaiana
Coaching : Cédric Van Caillie et François Vaiana
Avec : Tamara Suffren, Renette Désir, Donaldzie Théodore, BIC, Johnson Saint-Cyr, Voltaire Gliffod, Josué Alexis, Thomas Johnbern et Marc-Harold Pierre
Un projet de WBI, avec le Centre culturel du Brabant wallon et la FOKAL.
Avec le soutien de Tamise, Talia asbl et la république d’Haïti.

 

Rencontres Théâtrales Franco-haïtiennes du 30 mars au 18 avril 2015 à Agen

Un beau programme Théâtre, Slam, Contes, philosophie, histoire, Poésie, littérature, lectures, loto culturel…..Théâtre Flora Tristan, Théâtre du jour, ENAP, Montreurs d’Images, l’arbre à Chadèques, les rues d’Agen, vous attendent pour partager de délicieux moments….

PROGRAMME :

  • Mardi 31 mars spectacle de rue « le cercueil » site de L’ENAP à 18h30 spectacle en plein air (chapeau) : malgré la pluie nous jouerons !!!!!à l’intérieurle cercueil manègele cercueil de la BITH à AGEN
  • Mercredi 1er avril spectacle de contes haïtiens « kont anba Tonèl » Théâtre Flora Tristan à17h(entrée 6 €)
    Jeudi 2 avril Spectacle « Slam et Kont anba Tonèl »Soirée poésie et littérature ,présentation de la BITH(la brigade d’intervention du théâtre Haïti) au Théâtre du Jour 21 rue Paulin Régnier à 20h30(entrée 6 €)
    Samedi 4 avril spectacle de contes haïtiens « Sine et Lina » Théâtre Flora Tristan à 17h (entrée 6 €)
    Samedi 4 avril spectacle de rue « le cercueil » place Wilson à 17h à Agen (chapeau)
    Dimanche 5 avril spectacle de rue « le cercueil » aux Montreurs d’images à 11h*(Chapeau)
    Mercredi 8 avril spectacle de contes haïtiens « Sine et Lina » Théâtre Flora Tristan à17h (entrée 6 €)
    Mercredi 8 avril spectacle de rue « Le Cercueil » place de la Cathédrale à Agen (chapeau)
  • Jeudi 9 avril soirée Poésie et bière au Temple de la Bière à 22h (Agen)
    Samedi 11 avril spectacle de contes haïtiens « kont anba Tonèl » Théâtre Flora Tristan ou à Astaffort (à préciser) à17h (Chapeau)
    Dimanche 12 avril loto culturel pour Haïti salle des fêtes de Lafox de 15h à 18h
    Lundi 13 avril spectacle Théâtre « le journal d’une Putain violée »Teham de et par Emmanuel Vilsaint Théâtre Flora Tristan à 20h30(entrée 10€ et 6 € )
    Mardi 14 avril spectacle Théâtre « le journal d’une Putain violée »Teham de et par Emmanuel Vilsaint Théâtre Flora Tristan à 20h30 (entrée 10 € et 6 €)
    Mercredi 15 avril spectacle de contes haïtiens « kont anba Tonèl » Théâtre Flora Tristan à17h(entrée 6 €)
    Mercredi 15 avril Lecture de Sélune pour tous les noms de la terre de Faubert BOLIVAR par Carline Colagène Théâtre Flora Tristan à 20h30(chapeau)
    Mercredi 15 avril danse et percussion racine Haïti avec Claude Saturne, Nehemy Pierre, Nerlande Théâtre Flora Tristan stage 5€ par personne(10h 13h)(à confirmer)
    Jeudi 16 avril danse et percussion racine Haïti avec Claude Saturne, Nehemy Pierre, Nerlande Théâtre Flora Tristan stage 5€ par personne (10h 13h)(à confirmer)
    Jeudi 16 avril Lecture de Sélune pour tous les noms de la terre de Faubert BOLIVAR par Carline Colagène Théâtre Flora Tristan à 17h(Chapeau)
    Vendredi 17 avril Lecture de Sélune pour tous les noms de la terre de Faubert BOLIVAR par Carline Colagène Théâtre Flora Tristan à 15h (Chapeau)

 Appeler pour vous renseigner au 0698013311 ou écrivez nous sur tabd47@yahoo.fr ou consultez notre site www.tabd.jimdo.com

 

Nos stages sont désormais en ligne, mis à part celui de théâtre clown du 8 au 11 juillet car il est complet
Cordialement
Sylvie Laurent POURCEL responsable artistique
Joelle FERRER présidente

Pour avoir plus d’informations, cliquez ici

Pour avoir plus d’informations, cliquez ici

Pour avoir plus d’informations, cliquez ici
Vous en souhaitant bonne réception.
Cordi@lement, l’équipe de sortirsudouest.fr
l’association a organisé un concert pour haiti
Notre requête concernant deux jeunes comédiens Haîtiens sélectionnés pour participer aux rencontres internationales de Théâtre en haute Corse chez Robin Renucci…une partie des financements demandés ont été accordés par la FOKAL(fondation connaissance et liberté ) et par l’IFH(institut francais d’Haiti). (cout du voyage et déplacement sur la France….Nous vous sollicitons dans l’urgence car il manque une partie financière correspondant à la formation hébergement et nourriture des deux jeunes….
merci de porter sur notre requête une attention toute particulière, parlez en autour de vous, la culture est en jeu……Venez au concerts de soutien

bien cordialement

L’association a organisé la représentation  » Troupe Michel Populaire »

 

Départ de Mimi …
L’arbre à Chadèques  est triste de vous annoncer le départ de Mimi, sa marraine  de coeur…….Au pays des conteurs pour toujours
28/04/2013
Haïti - Culture : Mimi Barthélémy, 74 ans, vient de nous quitter

 

Mimi n’ouvrira plus ses spectacles de contes, de chansons et de théâtre en nous disant « Honneur et Respect, Messieurs Dames la Société ! » Mimi Barthélémy, 74 ans, a été emportée par une crise cardiaque samedi matin. La conteuse franco-haïtienne s’est surtout usée par la scène où elle jouait encore il y a une dizaine de jour « Le Code Noir et ses musiques » jusqu’à ce que son spectacle ait été déprogrammé pour cause d’accident cardio-vasculaire. Née à Port-au-Prince, le 3 mai 1939, elle a fait ses études en Haïti et en France, détentrice d’un doctorat d’études dramatiques, au cours de sa vie elle a publié de nombreux livres, surtout des contes en français créolisé, créés ou travaillés à partir des traditions haïtiennes.

Avec plus d’une vingtaine de publication à son actif, principalement des livres de contes, elle a publié en 2011 ses deux derniers écrits, « Les perles de Zima » et « Contes d’Haïti », ce dernier regroupant quatre contes relatent les aventures du rusé Malice et de Bouki, son compère un peu simplet. Dans ses contes, elle tisse les deux langues, le français et le créole, dans le souci de transmettre ce qu’elle a reçu en partage et d’en être le témoin à part entière au sein de la francophonie. Elle a aussi écrit des pièces de théâtre et des nouvelles.
Au cours de sa carrière théâtrale, d’écrivaine et de conteuse, Mimi Barthélémy a reçu de nombreuse distinction en 1992 le Prix Arletty de l’Universalité de la Langue Française ; en 1999 le Becker d’Or, 3ème Festival de la Francophonie ; en 2000 Chevalier de l’Ordre National du Mérite, en 2001 Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres et en 2011 Chevalier de la Légion d’Honneur.
Mimi manquera à la scène mondiale où elle a valorisé, avec talent et dans les deux langues le français et le créole haïtien, l’imaginaire qui rayonne dans la culture haïtienne.

 

 

Evènement : Spectacle pour enfants
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       —                                                L’ARBRE A CHADEQUES EN PARTENARIAT AVEC THÉÂTRE AU BOUT DES DOIGTS PROPOSE A L’ACHAT UN SPECTACLE POUR HA

 


Revue de Presse

Un morceau des Caraïbes Au Bout des doigts

 
Sylvie Pourcel partage une relation particulière avec Haïti, où elle se rend régulièrement. Angela et Jean-Ronald se sentent à merveille en France et espèrent profiter un maximum de leur séjour./Photo PB.

Grâce à de multiples soutiens, deux jeunes Haïtiens ont pu rejoindre Sylvie Pourcel à Agen. Ils pourront recevoir une formation solide pour compléter leur fibre artistique déjà très développée.

Angela et Jean-Ronald sont nés à Haïti. Ils y ont grandi et ont tout connu, jusqu’à ce jour du 12 janvier 2010, et le séisme qui a ravagé leur pays. 300 000 morts et 300 000 blessés, plus d’un million de personnes toujours sans abri. Difficile pour la jeunesse d’alors de se reconstruire, et d’envisager un futur. C’est peut-être dans cette période que les deux artistes ont trouvé leur force, et leur détermination.

Jean-Ronald est technicien lumière et son, Angela est plasticienne passionnée de sculpture, étudiante en troisième année à l’ENARTS (Ecole nationale des arts) de Port-au-Prince. C’est lors d’un spectacle, en mai dernier, que l’aventure démarre. Ils rencontrent Sylvie Pourcel, comédienne et metteur en scène, directrice artistique du théâtre Au Bout des doigts qui a fait le voyage jusqu’à Jacmel (sud-est du pays) pour un spectacle de marionnettes à la table. Avec elle, les deux jeunes Haïtiens apprennent à confectionner ces figurines articulées, faites de noix de coco ou encore feuilles de lataniers.

Pendant ces trois semaines, des liens forts se nouent et un projet se crée : celui d’accueillir Angela et Jean-Ronald en France dès 2016, et leur offrir une formation plus complète dans l’art de la marionnette. Entre Cannes et Agen, la compagnie Arketal et l’association «L’Arbre à chadèques», l’hiver se fait parfois rude. En Haïti, la température moyenne sur la période janvier-mars et de… 27°. Mais qu’importe, leur passage en Hexagone ne leur sera que bénéfique, et laisse augurer un futur un peu plus étoilé pour ces jeunes âmes des Caraïbes. Entre motivation et ambition, ils regardent droit devant et espèrent transmettre ce savoir, de retour sur leurs terres. Là où les enfants les attendent, pour rêver, eux aussi, à un destin plus coloré.

Rendez-vous sur www.helloasso.com pour participer financièrement au projet.


 

Sylvie Laurent-Pourcel : au secours d’Haïti…

Sylvie Laurent Pourcel rêve de créer une Maison des arts qui ferait le lien entre Agen et Haïti./Photo PB

Figure locale très présente, Sylvie Laurent-Pourcel a presque toujours vécu à Agen. Quand est né le Théâtre Au bout des doigts ? A-t-elle toujours eu cette passion pour Haïti ? A-t-elle toujours été cette artiste passionnée et humaniste ? Sylvie nous a aidés à faire un retour sur sa vie et ce qu’il lui reste encore à accomplir… Sylvie Laurent-Pourcel est née à Agen le 16 février 1963. Elle obtiendra un bac commercial, puis suivra des études de psychologie au Mirail à Toulouse, avant de finalement intégrer une école d’éducateurs. Elle trouvera ensuite rapidement du travail comme éducatrice spécialisée au Foyer des Autas, puis comme responsable de crèche au 38, Rue Paganel. Nous sommes alors en 93 et Sylvie vient d’obtenir un congé parental de trois ans. L’année suivante, elle crée avec sa sœur et son mari le TABD… C’était en 94 et Pierre Debauche arrivait en ville : Sylvie, après avoir assisté à un spectacle, sait déjà ce qu’elle fera ensuite. En 95, à la fin de son congé, elle ne reprend pas le travail à la crèche mais entre au théâtre du Jour. En 97 elle touche son premier cachet en jouant dans «La Mouette» de Tchekov. En 2004, Sylvie adopte la petite Kathy et c’est le début de l’aventure haïtienne car s’e suivront de nombreux allers-retours dans l’île. C’est au cours de ces allers-retours, alors que son intérêt pour la culture et la littérature haïtiennes ne cesse de grandir, que Sylvie fera la rencontre décisive de l’auteur Nehmy-Pierre Dahomey. Tout alors s’accélère : plus de rencontres, plus d’échanges, de nombreux spectacles joués aussi bien en Haïti qu’à Agen, toujours plus de projets, d’incalculables heures de travail artistique et surtout humain… Et nous voilà en 2016. Que reste-t-il à accomplir ? «Tout», nous dit Sylvie, car son rêve de créer une Maison des arts qui assurerait un lien fort et permanent entre la littérature d’Haïti et Agen est encore un rêve, un projet qui ne dispose à l’heure actuelle d’aucune aide et d’aucun moyen.

> Pour soutenir le TABD et ses projets agenais ou haïtiens, Tél. 06 98 01 33 11.

Un conte à s’offrir pour en créer un autre

Photo PB J.M.R.
La compagnie «L’Arbre à Chadèques» et le Théâtre au bout des doigts, animés par Sylvie Pourcel, apportent leur soutien à des jeunes comédiens haïtiens, en leur offrant des formations universitaires. Ils possèdent un théâtre de marionnettes miniatures et un spectacle «Siné et Lina» inspiré des contes de tradition orale haïtiens, qui a déjà tourné en France une cinquantaine de fois, ainsi qu’à l’Institut français en Haïti. «Nous sommes actuellement en train de chercher des fonds afin qu’une nouvelle création théâtrale puisse naître en Haïti» explique Sylvie Pourcel. Objectif : récolter 500€.
L’appel s’adresse à des comités des fêtes, des fermes bio, des acteurs socioculturels, des écoles, collèges et lycées, des bibliothèques et médiathèques, associations, particuliers (la pièce peut se jouer à domicile) tous lieux susceptibles de pouvoir accueillir ce théâtre de poche et d’être intéressés par cette démarche solidaire et artistique.
«Le spectacle est composé de trois contes, la voix, la marionnette et le livre disent la tradition haïtienne.»Pour tous renseignements, Sylvie Pourcel, Tél. 06 98 01 33 11 arbrachadeque@yahoo.fr et abreachadeques.jimdo.com
La Dépêche du Midi

 

 


Monclar. Une véritable embellie pour les Baladins

«Da dou ron ron» le dernier opus musical de R.Louret est parti en tournée avec toute une équipe de chanteurs./Photo DDM.Marie-Paule Rabez.
«Da dou ron ron» le dernier opus musical de R.Louret est parti en tournée avec toute une équipe de chanteurs./Photo DDM.Marie-Paule Rabez.

C’était une AG extraordinaire exigée par la situation. La démission pour raisons personnelles de la présidente Marie-FranceLaborde/Kika et le départ du trésorier demandaient donc une réunion pour continuer. Françoise Jeauffreau, présidente par intérim a présenté le bilan moral qui laisse augurer une bonne fin d’année 2013 et des projets pour 2014. La Cie a continué à travailler : festival d’été «La Nuit de Monclar» partie intégrante des festivités de l’année des 40 ans des Baladins, «Da Dou Ron Ron» un musical en tournée désormais, du théâtre : ««Une heure et demie de retard» et «Le Journal d’un fou» un beau texte fort bien interprété, «Ils se sont lâchés» spectacle de fin d’année du cours de théâtre des Baladins animé par Virginia Fix avec des apprentis-comédiens déjà bien rodés et pleins de talents, «Mme Marguerite» avec un inimitable Roger Louret dans le rôle d’une institutrice déjantée qui retrouvera d’ailleurs la scène du théâtre Pommier au mois de février, puis les 2 créations qui ont totalement cartonné : «Stellia Koumba-Koumba chante Piaf», bel hommage au si riche répertoire de la môme Piaf qui a permis de confirmer le grand talent de Stellia lauréate du concours de chansons du festival des Baladins d’il y a quelques années, suivi d’Angélique Panchéri dans «Le Démon de Midi» de Michèle Bernier et de sa complice en écriture, une heure trente de rire et bons mots avec une comédienne talentueuse en excellente forme. Ces succès, pleins de promesses pour améliorer la situation financière préoccupante de la Cie, permettent à Roger Louret de mettre sur pied une programmation pour les mois à venir ; «Disco-Bombe» le musical de fin d’année sur scène dès le 21 décembre et jusqu’à fin janvier. Puis les élections arrivant, cet étonnant comédien, auteur et metteur en scène si productif, peaufine une création impertinente et bien réaliste sur les politiques de tout bord : «Madame vote…». L’avenir s’éclaircit donc et l’on s’en réjouit ! Françoise Jeauffrreau et Grégory Camarra assurent désormais une coprésidence.

La Dépêche du Midi