apprenons 2

Les coordonnées

 

TAROZZI Francis

AGIR abcd 47

BP 7

47600 NERAC

agirabcd.47000@orange.fr

Site Web : http ://agirabcd47.org

 

EN LOT ET GARONNE

Siége de la Délégation Départementale

CCIT 52 boulevard Gambetta 47000 AGEN

Adresse pour correspondance : BP 7 – 47600 NERAC

 

DELEGUE TERRITORIAL

Francis TAROZZI

05 53 97 21 43

06 27 37 18 66

ftarozzi@wanadoo.fr

 

RESPONSABLE COMMUNICATION

Jean Alain TRIMOUILLE

05 53 96 97 98

06 03 97 30 73

jean.trimouille@wanadoo.fr

 

ANTENNE AGEN

Responsable : François LIBERGE

05 53 47 71 25

06 15 36 97 64

fliberge@hotmail.com

 

ANTENNE VILLENEUVE S/LOT

Responsable : François LIBERGE

Correspondante : Jacquie BERTIN

05 53 71 67 62

06 60 42 15 33

jacquie.bertin@orange.fr

 

ANTENNE MARMANDE

Responsable : Pierre VALAY

05 53 89 64 58

pierre.valay@orange.fr

Site web : http://agirabcd47.org.

 

bandeau_haut_page_a

Nous sommes des bénévoles retraités et préretraités qui

 proposons et entreprenons, tant en France qu’à l’étranger,

des actions de solidarité mettant à profit notre expérience

professionnelle et humaine. Notre association est apolitique

et non confessionnelle, reconnue d’utilité publique depuis

août 1990.

Dés sa création en 1983, AGIR abcd a répondu aux

demandes d’intervention émanant pour l’essentiel des Pays

en Développement :

tout d’abord les pays les plus proches par la géographie et

les liens historiques ( Afrique du nord et subsaharienne )

mais aussi d’Extrême Orient, du pourtour méditerranéen,

d’Amérique Latine et d’Asie.

Les actions réalisées s’attachent à améliorer le niveau de

vie des populations par la recherche de solutions, la

formation de formateurs, la création d’emploi, etc.

En 1987 AGIR abcd étend ses interventions à la France au

bénéfice d’organismes d’intérêt général à but non lucratif

Nos adhérents apportent bénévolement leurs compétences

et leurs expériences

  • En France en faveur

– de l’insertion et de la réinsertion professionnelle

– de l’aide à la création d’entreprise

– du soutien scolaire, de l’alphabétisation et de lutte

contre l’illettrisme

– de prévention des risques routiers auprès des seniors

– de prévention des risques domestiques auprès des

seniors

– de la lutte contre l’isolement des seniors.

– de la santé

– de l’initiation et du perfectionnement informatique.

– de la gestion des projets de solidarité internationale

  • A l’international

– d’enseignement dans le cadre de la francophonie

– de formation professionnelle

– de conception et d’appui de projets de solidarité

internationale

– de santé.

Nos adhérents ( femmes et hommes ) appartiennent à toutes

les catégories professionnelles et à tous les secteurs d’activités

  • ouvriers, agents techniques, artisans, commerçants,

professionnels de l’agriculture, de l’Enseignement,

de la santé, de l’assurance, de la banque, ingénieurs,

cadres, etc.

 
La délégation A.G.I.R. abcd  Lot et Garonne (Association Générale d’Intervenants Retraités – Actions de Bénévoles pour la Coopération et le Développement – Loi de 1901, crée en 1983) est intégrée au réseau national de solidarité vis à vis de personnes en difficultès, fort de 3000 membres
Nos diverses activités prennent en compte les besoins actuels de nos concitoyens et répondent à leurs attentes grâce aux différentes compétences de nos membres :
 
      • Aide à la création d’Entreprise (ACE)
      • Prévention des risques routiers (AGIROUTE)
      • Aide au maintien à domicile des personnes âgées (CAR 47)

Il y a 4 ans notre Association AGIR abcd 47 a crée l’action CAR 47 ( Conduire l’Automobile du Retraité ) avec l’aide du Conseil Départemental et la Préfecture du Lot et Garonne.
Le but de cette action est de proposer aux personnes âgées une solution alternative à la conduite automobile à tout prix et à tout risque mais aussi de préserver leur autonomie
Que vous soyez intéressé pour être chauffeur ou être véhiculé temporairement ou définitivement,
CONTACTEZ NOUS

diapositive1diapositive2

13239401_836692736460994_5781202862181694802_nagir

697_art_ov_1333026511

2014-12-27_09h27_25

L’Antenne Villeneuvoise d’AGIR abcd 47 recherche une local sur le Villeneuvois de

15 à 20 M2 .

En effet , la douzaine d’adhérents qui la compose , donne des cours de français, et

d’alphabétisation à des personnes en difficulté, en recherche d’emploi, voire tout

simplement pour passer des concours ou en vue d’intégration .

Nos moyens sont très limités et nous sommes prêts à envisager de partager un local

avec une autre association .

Pour rappel : Nous sommes une Association déclarée d’Utilité Publique.

Contact : Francis TAROZZI : 06 27 37 18 66

Mail : agirabcd.47000@orange.fr


Revue de Presse

AGIR ABCD 47 : Les seniors et la route 2016

Publié le 6 juin 2016
 Vendredi 10 juin 2016, l’Association Générale d’Intervenants Retraités propose une véritable opération d’assistance, de partage et de solidarité.

Avec Agiroute, l’association propose aux seniors de revoir le code de la route.

Un constat : le pourcentage de seniors tués et blessés est élevé. Grace à cette formation, les seniors reverront en 03 heures l’ensemble du code de la route et feront un point sur leurs connaissances grâce à un questionnaire de 15 questions.

Au programme : révision des panneaux, des marquages au sol et focus sur la pratique des giratoires.

Durant la séance, le fonctionnement des radars de feux et les droits et devoirs des piétons seront également abordés.

Pour le Maire, Bruno Dubos et Babeth Teychené, adjointe en charge des personnes âgées et de la solidarité, cette opération est une excellente chose.

Cette action préventive permet de sensibiliser sur la signalisation en constante évolution tout en évoquant les problématiques des giratoires et des radars de feux, de plus en plus présents sur l’Agenais.

Pour conserver sa mobilité sans stress, sans dangers, il est indispensable de connaître les effets du vieillissement sur les aptitudes à la conduite automobile, tâche complexe qui exige un grand nombre de compétences.

La municipalité soutien pleinement cette action qui sensibilise les seniors aux problèmes routiers.

Après une forte mobilisation en 2015, espérons que cette année encore, les seniors viendront nombreux. M. Tarozzi, président de l’association, vous attend salle franquette le vendredi 10 juin 2016 à 14h.


La route n’a-t-elle pas de secrets pour les seniors ?

Agir : association générale des intervenants retraités.

La route n’a-t-elle pas de secrets pour les seniors ? Mardi 5, à 17 h, les infatigables seniors bénévoles d’Agir 47 ont terminé leur conférence, satisfaits d’avoir répondu aux attentes des quelques personnes qui étaient venues faire le point sur marcher et conduire. Une question est restée sans réponse, pourtant ! Les seniors, supposés retraités, n’avaient-ils pas là une occasion de réviser et s’informer sur toutes les aides qui peuvent leur être apportées ? Alors pourquoi ne sont-ils pas venus ? C’était gratuit.

L’après-midi fut enrichissante et sympathiquement menée par Francis Tarozzi qui a partagé le temps en plusieurs moments :

– Le jeu des cinq erreurs (revisiter le code de la route) ;

– La signalisation verticale avec un diaporama pour avertir, prescrire, informer, guider les priorités, la découverte des nouveaux panneaux (vous les connaissez tous, vous ?) ;

– La signalisation horizontale : la circulation, les priorités de passages, les giratoires, les radars…

– Le piéton senior : ses droits et ses devoirs ;

– Historique des tués sur la route et les mesures prises depuis 1973…

Une intervention très complète et jamais lassante quand on se pose la question «La vie a-t-elle un prix ?» Agir 47 réagit de façon multiple à «Vieillir… et alors ?» en proposant des solutions que l’intervenant a développées, citant les différents partenaires depuis le conseil général jusqu’à la gendarmerie, en passant par «Conduire l’automobile du retraité» ou bien voir pour bien conduire. Merci, cela a fait du bien !

Le quizz des seniors

 Giratoires, ronds-points ont soulevé beaucoup de questions./Photo DDM. PG

Réviser le code de la route ? Un quizz de 15 questions attendait les seniors mardi en guise d’accueil au Fréchou. Une réunion à l’initiative du maire Pierre Dagras qui a fait salle comble démontrant l’intérêt des seniors pour cette remise à niveau.

A l’aide d’un diaporama, Francis Tarrozzi, délégué départemental de l’association AGIR-abcd, a remémoré au public les panneaux et les marquages au sol en mettant l’accent sur les nouvelles signalisations routières. Formes, couleurs, une multitude de panneaux à ne pas confondre.

Les giratoires, grande question

Des questions ont fusé tout au long de la réunion. «Nos permis datent d’au moins 40 ans pour la plupart d’entre nous, on sait conduire mais de notre temps, les routes étaient plus simples. Alors les giratoires, on y rentre comment, on en sort comment, on met le clignotant quand ?» Une demande récurrente expliquée avec pédagogie, animation à l’appui.

Droits et devoirs de l’automobiliste

Chacun dans le public a été sensibilisé en écoutant la courbe des chiffres des accidents mortels. Pour les seniors impliqués dans des accidents, la cause est le plus souvent liée à des problèmes de santé qui altèrent la conduite, vue, mobilité, réflexes.

«L’âge n’est pas nécessairement un obstacle à la conduite. La voiture est un élément essentiel, surtout en zone rurale, dans notre vie quotidienne». «Si malgré tout vous rencontrez des difficultés, sachez, leur a indiqué Francis Tarrozzi, que si vous possédez un véhicule Agir-abcd peut vous mettre en relation avec une personne qui assurera vos déplacements en toute sécurité» (tél. 05 53 96 97 98).

Christophe Cabailh, responsable de la cellule sécurité routière de l’escadron départemental de sécurité routière 47 (EDSR), a clôturé la matinée en faisant le point sur les infractions les plus flagrantes. Respecter les feux, ne pas téléphoner au volant, faire contrôler sa vue.

Satisfaction générale des participants de conclure «la preuve à la correction du quizz, on comprend tout l’intérêt de cette réunion. Tous les seniors au moins devraient y participer».

Les seniors révisent le Code

Mardi, l’association AGIRabcd (association générale des intervenants retraités, actions de bénévoles pour la coopération et le développement) en lien avec le CCAS (Centre communal d’action sociale) a animé une réunion destinée aux seniors pour une révision du Code de la route.Cette action est proposée, depuis plusieurs années, par la préfecture et le Conseil départemental de Lot-et-Garonne.

Un questionnaire

Le responsable de l’association, Francis Tarozzi, ainsi que Jacqueline Bertin ont remis en mémoire les divers panneaux et marquages au sol (certains nouveaux) et la pratique des giratoires. Ils ont expliqué le fonctionnement des radars de feux ainsi que les droits et les devoirs des piétons. Ils ont aussi fait le point sur l’accidentologie du département, ainsi que les facteurs les plus fréquents des accidents (vitesse, alcool, stupéfiants chez les jeunes et diminution des réflexes chez les seniors).

Un questionnaire remis en début de séance a permis à chacun de constater ses lacunes à la correction. Les participants, bien que peu nombreux, ont apprécié cette révision et recommandent à tous ceux qui le peuvent de se rendre aux réunions programmées dans d’autres lieux du département.

Simon Vaissière


 

Passionnante réunion sur les risques ménagers

 Une réunion fort instructive.

Une réunion fort instructive.

Le jeudi 18 juin à la salle multiculturelle se tenait une réunion sur les risques ménagers.L’association «Agir» est une association générale des intervenants retraités, située à Paris au 8 rue Ambroise-Thomas, dans le IXe arrondissement. Cette association a une antenne à Agen, «Agir ABCD» comme «Association générales des intervenants retraités pour les actions de bénévoles pour la coopération et le développement». Vous pouvez la joindre au 05 53 96 97 98 pour tous renseignements ou pour la rejoindre.Cette association s’occupe de réinsertion à la vie professionnelle, l’aide à la création d’entreprise, le soutien scolaire, l’alphabétisation, la prévention des risques routiers et domestiques, l’aide au maintien à domicile des personnes âgées avec «car47», la solidarité et la coopération dans les actions internationales, l’utilisation de la micro-informatique et d’internet, et la redécouverte du code de la route avec les actions «Agiroute».Lors de cette réunion, par exemple, les intervenants ont rappelé des règles élémentaires, comme les risques dans la cuisine, mais aussi, ne pas se précipiter lors d’un coup de sonnette ou de téléphone, privilégier un bon éclairage et même avoir plusieurs points d’éclairage dans chaque pièce.Ce fut une réunion fort instructive pour tous.

Les seniors et la route

 Rendez-vous lundi pour une après-midi sur la sécurité routière.

La sécurité routière est un enjeu de société majeur et c’est en ce sens que la commune de Boé accueille l’action «les seniors et la route» aujourd’hui lundi 8 juin de 14h à 17h à l’espace culturel François-Mitterrand. Initiée par le conseil départemental et la préfecture, elle consiste en l’intervention de l’association AGIR ABC. Celle-ci «vous invite à revisiter le Code de la route, revoir la pratique des giratoires, comprendre le fonctionnement des radars de feux,…» Les sapeurs-pompiers effectueront aussi une intervention alors que des informations seront délivrées pour l’utilisation d’un défibrillateur. La participation est gratuite.

Sensibilisation aux risques domestiques pour les seniors et les enfants

De g à d, Bruno Dubos, Jean-Alain Trimouille, Babeth Techeynne et Francise Tarrozi veulent sensibiliser la population aux accidents domestiques./ Photo DDM Ch. H

De g à d, Bruno Dubos, Jean-Alain Trimouille, Babeth Techeynne et Francise Tarrozi veulent sensibiliser la population aux accidents domestiques./ Photo DDM Ch. H

«Savez-vous où il y a le plus d’accidents domestiques ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire ce n’est pas dans la cuisine mais dans le cellier et le jardin» déclare Francis Tarozzi, responsable des antennes d’Agen et de Villeneuve-sur-Lot de l’association Agir Abcd. Pour endiguer ces fléaux des accidents de la vie courante un atelier gratuit de sensibilisation aux risques domestiques pour les seniors et les enfants aura lieu le mercredi 3 juin, de 14 h à 16 h, salle Franquette.  Il est organisé par la municipalité et l’adjointe Babeth Techeynne. Il sera animé par Francis Tarozzi. Le sujet des accidents domestiques ne doit pas être pris à la légère. Il concerne surtout les enfants et les personnes âgées. Mais au final tout le monde doit se mobiliser. «Les accidents domestiques font 20 000 morts par an, c’est cinq fois plus que les accidents de la route. Hormis les accidents routiers et du travail, ce fléau touche toutes les générations et cela représente 7 000 personnes de moins de 65 ans» détaille Jean-Alain Trimouille, délégué territorial de Lot-et-Garonne d’AGIR. Bruno Dubos, maire foulayronnais, insiste : «Nous souhaitons sensibiliser la population. Je pense que c’est le rôle des collectivités, et nous nous appuyons sur l’association AGIR. Elle effectue un travail formidable. Nous tenons à organiser cette manifestation pour combler les lacunes. Si ça peut sauver des vies et limiter des accidents c’est bien.»

«Ce n’est pas une cause déclarée nationale, regrette Francis Tarozzi. Elle se déroulera pendant deux heures. Il y aura un quiz pour faire le point des connaissances des gens présents, un bilan sur l’accidentologie, sur la qualité et le pourquoi de l’action. Comment sécuriser le logement pièce par pièce, (donner les conseils pour éviter, les prises surchargées, les feux de cheminée…). Nous ferons un rappel pour l’attitude des grands-parents afin qu’ils ne laissent pas traîner des médicaments sur la table car pour les enfants ce sont des bonbons et la vigilance pour éviter les noyades. 61 % des accidents des piscines le sont avec des piscines dites sécurisées : les adultes se sentent en tranquillité et relâchent leur vigilance.»

Des risques

Les chiffres : véritable fléau social, les accidents de la vie courante sont la cause d’environ 19 000 décès par an dont 12 000 pour les seniors. La réduction de ces accidents domestiques chez les personnes âgées repose principalement sur la sensibilisation au danger, la vigilance et l’aménagement adéquat des lieux de vie».

Atelier de sensibilisation aux risques domestiques pour les seniors et les enfants mercredi 3 juin, de 14 à 16 h, salle Franquette. Pour le premier atelier, Francis Tarrozi avait été agréablement surpris avec la participation de 70 seniors. La salle affichait complet. Il espère bien récidiver mercredi.

Gratuité : l’association AGIR a fait appel à des partenaires privés, ce qui lui permet de maintenir cette réunion gratuite.

Parmi les partenaires le CLIC (Centre local d’information et de coordination), le CCAS (centre communal d’actions sociale), le PACT, l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) AGIR : * Association générale des intervenants retraités action de bénévoles pour la coopération et le développement.)

Renseignements : 05 53 97 21 43 ou agirabcd47.org

Stage de sécurité routière

Remise à niveau de sécurité routière, pour les sexagénaires et plus de Saint-Pé-Saint-Simon./PHOTO DDM, JCS
Christiane Labat maire de Saint-Pé, ainsi que son conseil ont eu l’heureuse idée de proposer aux sexagénaires et plus du village, un stage de sécurité routière. Pour ce faire ils ont fait appel à l’Association générale des intervenants retraités, compétents dans la prévention des risques routiers. à l’aide d’un diaporama, M. Tarozzi a fait un large rappel du code de la route, identification des nouveaux panneaux, nouvelles règles de conduite… L’explication des nouveaux panneaux, leva pour certains le voile de l’inconnu. Il était aussi évoqué la conduite à tenir aux feux orange, selon l’environnement. L’intervenant rappelait que le coût de «l’insécurité routière» se monte à 22 milliards d’euros par an et qu’un piéton sur deux tués sur la route a plus de 65 ans. Les méfaits de l’alcool étaient largement imagés.
Puis l’adjudant Serge Sinays du peloton motorisé d’Agen a pris la parole. Il a insisté sur le contrôle de l’état de santé du conducteur avant de prendre le volant, la vue, l’ouïe, la mobilité du cou et de la tête. L’adjudant a insisté sur le respect des règles de conduite dont l’infraction est une des premières causes de mortalité au volant, (non-respect des priorités, téléphoner en conduisant…).
«Sur la route vous n’êtes pas seuls, anticipez les réactions de ceux qui vous suivent ou qui vous croisent». L’état du véhicule était évoqué, vérifier l’état des phares et des clignotants est CAPITAL, vous devez voir et être vu. à l’issue de cette remise à niveau routière Christiane Labat a invité la nombreuse assemblée à partager le verre de l’amitié, sans alcool bien sûr. Une très belle initiative municipale, civique et citoyenne, qui à n’en pas douter sera adoptée par d’autres communes.

La Dépêche du Midi


Testez vos connaissances du code de la route

«Pass bonne conduite» pour les jeunes ici au CG et opération «Seniors et la route» pour les plus âgés./Photo A.Jacquot
«Pass bonne conduite» pour les jeunes ici au CG et opération «Seniors et la route» pour les plus âgés./Photo A.Jacquot
En partenariat avec l’association Agir ABCD, du responsable Francis Tarozzi Agen/Villeneuve, la municipalité passageoise représentée par Maïté Fouquet, la préfecture et le conseil général, une session dite «Seniors et la route» préventive et de remise à niveau des règles du code de la route pour les plus de 60 ans et jusqu’à 100 ans est organisée salle des banquets du centre culturel le jeudi 30 octobre, de 14 h à 17 h. Cette session «reste ouverte aux volontaires un peu plus jeunes», ajoute la conseillère municipale.
En deux parties, la session se décompose comme suit :
– De 14 h à 16 h, examen du code de la route, pour voir où vous en êtes : nouveaux panneaux, nouvelles règles, giratoires, radars de feux, nombre de points retirés en cas d’infraction, etc.
– De 16 h à 17 h, avec le concours de la police nationale ou de la gendarmerie (à préciser) réponses aux questions que vous vous posez et revisite du code avec correction des erreurs commises. Pas de retrait de points bien sûr, le but étant avant tout de vous rendre compte par vous-mêmes combien «avec la force des habitudes, on en oublie les règles élémentaires» ou que l’on arrive à en prendre de bien mauvaises (habitudes). Une simple remise à niveau salutaire pour bien en faire prendre conscience les uns et les autres, et ainsi retarder l’arrêt de la conduite, l’âge avancé aidant.
Pour participer : rien de plus simple, téléphoner à la mairie du Passage et demander le CCAS qui vous inscrira gratuitement !
N’hésitez pas à venir nombreux (es) à cette session pédagogique et gratuite de remise à niveau, une initiative bienvenue s’il en est. Point de fausse pudeur, d’aucuns à ces âges seraient surpris, certainement !
Une collation offerte par la municipalité viendra remercier les participants en fin d’après-midi.
Contact : CCAS, mairie du Passage, tél. 05 53 77 18 62.

La Dépêche du Midi


Les seniors revisitent le Code de la route

Publié

Les seniors revisitent le Code de la route
Les seniors étudient à nouveau les règles de conduite.© PHOTO

PHOTO M. D.
Jeudi 9 octobre, les seniors de Lot et Tolzac ont eu l’occasion de redécouvrir le Code de la route. C’est avec l’appui de la préfecture et du Conseil général de Lot-et-Garonne, soutenu par la Communauté de communes Lot et Tolzac et de nombreuses associations locales que l’action « Les Seniors et la route » a été présentée par l’association AgirABCD, à la salle du Magre.
Une nécessité
AgirABCD est une structure déclarée d’utilité publique. Elle s’occupe de prévention pour les seniors (risques routiers et risques domestiques). Elle traite également d’insertion et d’alphabétisation. Toutes ses interventions sont gratuites. Le permis des seniors date, au minimum, de quarante ans sans être actualisé. L’âge, l’habitude, la routine peuvent faire oublier les règles de la conduite et même les confondre. D’où la nécessité d’une remise à niveau.

M. D.


Réviser le code de la route

Publié le 14/10/2014

Les aînés, très appliqués, ont porté grande attention aux questions posées./Photo DDM. Marie-Paule Rabez.
Les aînés, très appliqués, ont porté grande attention aux questions posées./Photo DDM. Marie-Paule Rabez.
Les seniors de la communauté de communes du Lot et Tolzac étaient invités à une séance gratuite de révision et réactualisation de leurs acquis concernant le code de la route. Le permis de conduire et son code de la route remontent à il y a 50 ans pour les aînés et parfois plus…Cela évolue constamment avec l’arrivée de nouveaux panneaux, la mise en place de nouveaux éléments de circulation comme les ronds-points qui engendrent la priorité laissée à l’automobiliste venant sur notre gauche et autres situations…Tout cela peut gêner les conducteurs aînés dans leur conduite ou même les rendre dangereux pour les autres. Cela a été abordé et les échanges ont été bien souvent fructueux pour les participants volontaires. Les bénévoles d’AGIR, Association générale des intervenants retraités, ont pris le temps d’expliquer les tenants et aboutissants de la conduite automobile. La gendarmerie nationale, brigade de Villeneuve, est venue prodiguer quelques bons conseils de sécurité. Cette rencontre «de travail» fut vraiment, de l’avis de tous, une bonne initiative !

La Dépêche du Midi


Revisiter le code de la route

Publié le 04/10/2014 à 03:57

Le permis de conduire doit se réviser et se revisiter de temps en temps./ Photo DDM.MPRabez
Le permis de conduire doit se réviser et se revisiter de temps en temps./ Photo DDM.MPRabez

Les seniors de Lot et Tolzac sont invités à revisiter le code de la route le 9 octobre, de 9 heures à 12 heures, salle de Magre. Sous l’égide de la préfecture et du conseil général du Lot-et-Garonne, le soutien de la communauté des communes Lot et Tolzac et de nombreuses associations locales, l’action «Les Seniors et la route» sera présentée par l’association AGIR abcd, association déclarée d’utilité publique. Selon les responsables d’Agir abcd, le permis des seniors date d’au minimum 40 ans sans actualisation. L’âge, l’usure, l’habitude font oublier les choses, voire les confondre. «On sait conduire», disent-ils,mais ne connaissant plus la signalisation. Bien que les chiffres de la sécurité routière soient en baisse, le pourcentage de seniors responsables reste important. D’où la nécessité de se mettre à niveau !»

Renseignement au 05 53 97 21 43.


Seniors : Action de sensibilisation sur la route

Publié le 28/09/2014
(D à g) Jean-Alain Trimouille, d'Agir abc 47, est à l'initiative de la sensibilisation à la route, le maire Bruno Dubos et son équipe lui apportant leur soutien./Photo Ch. H
(D à g) Jean-Alain Trimouille, d’Agir abc 47, est à l’initiative de la sensibilisation à la route, le maire Bruno Dubos et son équipe lui apportant leur soutien./Photo Ch. H

Les seniors sont invités à participer, dans la salle de Franquette, le jeudi 2 octobre, à 15 heures, à une action de sensibilisation de la route. Cette session à laquelle participera la gendarmerie se décline en cinq chapitres :

1) La signalisation routière (panneaux et marquages) en constante évolution. 2) La pratique des giratoires. 3) Le fonctionnement des radars de feux. 4) Les droits et les devoirs des piétons. 5) Le bilan accidentologie du département ainsi que les causes les plus fréquentes des accidents.

Partenaires de l’opération, la préfecture, le conseil général, la gendarmerie et la commune apportent leur soutien. Cette initiative est due à Jean-Alain Trimouille, de l’association générale des intervenants retraités de Lot-et-Garonne (Agir abcd 47). Jean Alain Trimouille a présenté l’association, créée en 1983 comptant 3 500 retraités. «Nos actions sont bénévoles, nous intervenons pour la coopération et le développement, réalisons des actions sur le plan international comme la création de puits, de fours solaires, etc. Sur le plan départemental Agir abc 47 comptabilise une soixantaine d’adhérents» dit-il.

Outre des actions d’insertion en luttant contre l’illettrisme, l’alphabétisation ou encore l’aide à la création d’entreprise, l’association a le projet de créer une auto-école associative afin d’aider les gens ayant peu de moyens financiers. Les cours seraient donnés par un auto-entrepreneur habilité et diplômé. «Depuis 2006, notre action de sensibilisation à la route où nous avons reçu entre 3000 et 4500 seniors porte ses fruits. Depuis deux ans, nous constatons moins d’accidents. L’opération est pilotée par Francis Taruzzi».

Bruno Dubos, le maire, est «séduit par cette opération, dans cette commune solidaire, mais disposant d’un réseau routier très accidentogène. Cette action de sensibilisation est un plus pour les seniors. Nous avons décidé de porter ce projet car la signalisation est en constante évolution. Se pose également la problématique des giratoires et des radars de feux de plus en plus présents sur l’Agenais. Cette action doit être perçue comme préventive».

Le Petit Bleu

Les seniors ont révisé leur code de la route

Publié le 15/09/2014 à 07:45
Des seniors attentifs./Photo DDM, F.P.
Des seniors attentifs./Photo DDM, F.P.
 Ce n’est pas parce que l’on a un certain âge que l’on ne conduit plus. La voiture reste toujours un élément essentiel dans la vie quotidienne. Mais quand on fait partie des aînés, il est important de se remettre régulièrement à niveau. Nouveaux panneaux, nouvelles règles de conduite, ou tout simplement un simple rappel des règles de conduite. Et c’est entre autre mission celle de l’association Agir qui est intervenue à la Maison des aînés pour un après-midi de tests et de questions-réponses en relation avec la conduite : comme à l’auto-école, à l’aide de diapositives montrant des scènes de la route. Tous sont ressortis regonflés à bloc et ont pu reprendre le volant en toute sécurité.
La Dépêche du Midi


Jeu-concours : le quiz des 30 ans d’AGIRabcd en Lot-et-Garonne
Publié le 14/10/2013
Le quiz porte sur la prévention des accidents de la vie courante et sur la prévention routière
Jean-Alain Trimouille, délégué de l'association AGIRabcd en Lot-et-Garonne
Jean-Alain Trimouille, délégué de l’association AGIRabcd en Lot-et-Garonne (Photo Emilie Drouinaud)
 
AGIRabcd organise avec le soutien de « Sud Ouest » un grand jeu-concours sous la forme d’un quiz. Pour participer au concours, il convient d’imprimer les deux questionnaires, ci-dessous (en cliquant sur l’icône Imprimante en bas à droite de l’image). L’un porte sur la prévention ACVC (accidents de la vie courante) et le second sur la prévention routière.

Les questionnaires doivent être retournés avant le 31 octobre 2013 à l’AGIRabcd (39 boulevard Carnot – 47000 Agen).

Qui dit jeu, dit récompenses. Et afin de départager les gagnants, un tirage au sort, sous le contrôle d’un huissier, sera réalisé. L’association se chargera d’appeler les gagnants, aussi convient-il de ne pas oublier son adresse et ses coordonnées téléphoniques.Ce jeu intervient alors que l’Association générale des intervenants retraités pour des actions bénévoles de coopération et de développement sous le sigle d’AGIRabcd fête ses 30 ans. Trente ans après, 2500 adhérents sur 57 délégations départementales apportent leur concours à des actions de prévention et/ou d’insertion destinées aux seniors comme aux juniors. Pour la prévention, l’association intervient dans plusieurs domaines : la circulation routière, la lutte contre les accidents de la vie courante (près de 200 000 morts par an), l’aide apportée aux personnes très âgées pour leur éviter l’isolement au travers de l’action CAR 47…

832_art_ov_1338537114 853_art_ov_1340194216 1169_art_ov_1350563902 1307_art_ov_1359044381 1505_art_ov_1366133808